Le Japon au Jardin d’acclimatation

Par défaut

          Durant tout le mois d’avril, le Japon s’est invité au Jardin d’acclimatation. Un petit vent d’exotisme qui souffle sur ce très chic jardin parisien. Des animations culturelles (cérémonie du thé, musique traditionnelle, défilé en costumes…) et des stands de produits japonais qui promettaient le dépaysement. Je suis donc allée voir ce qu’il se passait.

          Dès l’entrée, j’ai été très déçue par ce "jardin japonais" : de petits stands alignés le long d’une allée. La décoration n’atteint pas des sommets, ça reste somme toute assez neutre. Je m’attendais à plus de dépaysement. Sur les stands en question, beaucoup de babioles : carrés de tissus, bijoux fantaisie vus et revus, poterie… Tout ce qui était un peu attrayant comme les estampes ou certaines boîtes à thé étaient absolument hors de prix (400€ le dessin à l’encre de chine de petit chat c’est légèrement excessif…).

          Finalement, la moitié des produits présentés sont disponibles dans n’importe quel bon magasin de déco (pour les bols, dont le choix était ridiculement limité, ou les bijoux en tissus par exemple), pour le reste, la maison du Japon est mieux fournie. Les commerçants étaient de plus extrêmement peu aimables. Ils parlaient entre eux en japonais sans accorder le moindre intérêt au potentiel client, ne serait-ce que pour répondre à son bonjour. Côté nourriture, un choix désespérément pauvre. J’avais hâte de m’attaquer à de bonnes brochettes boeuf/fromage, que nenni ! Il y avait essentiellement des boulettes à l’oeuf à prix d’or. Une sortie qui ne valait même pas les 3 malheureux euros de l’entrée.

"

  1. Que dire…certaines personnes ne sont jamais contente quoiqu’il soit proposé…300 artisans pendant 32 jours, 100 spectacles sur la grande scène tous les jours, de la danse, de la musique, des chants, du théâtre, des défilés, des shows, des performances avec trois à cinq spectacles différents par jour et plus d’une centaine de représentations en tout. Une expo photo sur le séisme de 2011, bref je trouve vos commentaires bien trop étriqués et négatifs peut être le trait de votre personnalité assassine..

    • Je ne peux juger que sur ce que j’ai vu. Quand j’y suis allée il n’y avait quasiment aucune animation. Seulement 2 chanteurs qui n’étaient pas du tout mis en valeur, en plein milieu du passage, avec une sono si mauvaise qu’il fallait être à moins de 3 mètres pour entendre quelque chose, ce que j’ai trouvé fort dommage. Pour les stands, la plupart étaient quasi-vides (peut-être parce que je j’y suis allée à la fin ?) et chaque fois que j’ai posé des questions pour essayer d’en apprendre plus sur les produits proposés (sur 8 stands différents tout de même), j’ai eu la nette impression de déranger, d’ailleurs j’ai au mieux eu des réponses évasives, au pire pas du tout. Il y a même un stand où j’ai attendu 1/4 d’heure de pouvoir payer parce que les commerçants discutaient entre eux et ne déniaient pas se préoccuper de leurs clients. Fort heureusement, j’ai fini par tomber sur 2 aimables couturières qui m’ont un peu réconciliée avec le genre humain. L’incroyable manque de chaleur humaine que j’y ai trouvé est sans aucun doute pour beaucoup dans mon impression exécrable. D’ailleurs des amis qui y sont allés le lendemain ont eu le même sentiment. Mais je suis prête à admettre que j’y suis peut-être allée au mauvais moment, que la mauvaise humeur contagieuse des commerçants était dû à la fatigue après ce long salon et que si j’y étais allée à un autre moment, quelques jours plus tôt, j’aurai peut-être adoré. Pour le coup je ne demande qu’à être démentie et à trouver des avis autrement plus favorables, ce qui est visiblement votre cas.

  2. "Il y a même un stand où j’ai attendu 1/4 d’heure de pouvoir payer parce que les commerçants discutaient entre eux"
    C’est étonnant car pour y être allé un certain nombre de fois si il y a un pays ou le client est le roi c’est au Japon et faire attendre le client n’est pas dans leurs habitudes sauf si il y a un petit souci de compréhension ou matériel indépendant de leur volonté, ce sont des gens timides reservés mais très gentils. Il est vrai aussi que 30 jours sous la vent et la pluie peuvent lasser quelque peu les humeurs..

    • Oui, j’ai ressenti comme un certain ras-le-bol chez tout le monde qui ne m’a pas franchement aidé à apprécier ma visite, moi qui arrivait toute fraîche et pleine de bonnes intentions, ç’a été la douche froide. Ca m’apprendras à y aller pendant les derniers jours, la prochaine fois je m’y prendrai plus tôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s