Le Goncourt, 1° sélection

Par défaut

          Comme vous le savez sans doute, de suite après la rentrée littéraire de septembre (qui est en toute logique plutôt en août à présent…), vient la saison des prix littéraires tant convoités. Parmi eux, le plus prestigieux, le fameux prix Goncourt. L’Académie du même nom dévoilait aujourd’hui sa 1° sélection pour le cru 2012. La voici :

- Vassilis Alexakis, L’enfant grec (Stock)
- Gwenaëlle Aubry, Partages (Mercure de France)
- Thierry Beinstingel, Ils désertent (Fayard)
- Serge Bramly, Orchidée fixe (JC Lattes)
- Patrick Deville, Peste et choléra (Seuil), prix du roman Fnac
- Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Québert (Fallois)
- Mathias Enard, Rue des voleurs (Actes Sud)
- Jérôme  Ferrari, Le sermon sur la chute de Rome (Actes Sud)
- Gaspard–Marie Janvier, Quel trésor ! (Fayard)
- Linda Lê, Lame de fond (Bourgois)
- Tierno Monenembo, Le terroriste noir (Seuil)
- Joy Sorman, Comme une bête (Gallimard)

          Les 2° et 3° sélections seront établies les 2 et 30 octobre pour un verdict le 7 novembre. Vous retrouverez bien sûr la suite des évènements sur ce blog. Bonne rentrée !

"

  1. bonjour

    Un peu spectique devant cette liste, qui, une nouvelle fois,écarte la littérature populaire de qualité, et accessible : pas d’Olivier Adam, pourtant donné favori un peu partout, pas de Philippe Djian, pour une fois qu’il publiait en septembre, pas de Yannick Grannel ( dont je fais une chronique aujourd’hui sur mon blog) et à la place, un roman de Thierry Beinstigel que j’ai lu et qui est assez anecdotique et du Mathias Enard ou Linda Lé, certes avec une vraie qualité d’écriture, mais à mon sens au détriment d’une intrigue cohérente ( j’ai pas lu ces romans mais d’autres de ces auteurs(…bon esperons que le Medicis ou le Femina soit plus audacieux et moins attendu…

    • J’avoue être moi aussi perplexe devant cette sélection (une fois de plus !). Si certains méritent visiblement leur place dans cette liste – on dit notamment le plus grand bien du Ferrari – il me semble que d’autres romans très remarqués sont manquants quand d’autres semblent échoués là par hasard (ou en tout cas pour saluer une oeuvre plus qu’une publication, ce qui n’est pas censé être la vocation du Goncourt). Espérons que le jury se montrera au moins juste quant à son jugement final.

    • Dans cette liste, le choix de Joël Dicker me semble justement audacieux, ou à tout le moins original: écrivain non français, publié par des maisons d’édition hors du trio "Galligrasseuil"…

      • Il y a quand même chaque année quelques sélectionnés inattendus, dont au moins un méconnu, publiés ailleurs que chez les géants de l’édition. Question de principe. Quant à leurs réelles chances de l’emporter, c’est là que se situe le même sempiternel débat chaque année. Mais ne désespérons pas, peut-être que le Goncourt va tout de même finir par retrouver un peu de noblesse.

    • Les deux sont au programme ! On m’a dit le plus grand bien du Ferrari. Quant à Deville, malgré une expérience douloureuse, on m’en a tellement vanté les mérites que je n’ai pu faire autrement qu’acheter son dernier roman. Cette rentrée est assez enthousiasmante je trouve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s