Archives de Catégorie: Jeunesse

La box de Pandore de mars est arrivée !

Par défaut

          Je vous parlais le mois dernier de la box de Pandore, la première box dédiée à la jeunesse. Pour 18€, vous recevez chaque mois une boîte pleine de livres, de gourmandises et de petits cadeaux. La première était particulièrement bien garnie, j’attendais donc avec impatience la suivante pour confirmer cette bonne impression !

DSC_0985

          A l’ouverture du colis, j’ai été cette fois encore très agréablement surprise. J’avais un peu précisé ma requête après réception de la première box afin d’avoir un contenu adapté à la grande enfant que je suis, assez peu sensible aux "trucs de filles". La box m’étant égoïstement destinée, je voulais donc plutôt des albums pour grands, des romans ados pas trop neuneus et de temps en temps si c’est vraiment original, des livres ou cadeaux pour tout petits à offrir à ma petite voisine trop mignonne ou à ma petite cousine tout aussi chou (respectivement 18 mois et 4 ans). J’avais également précisé mon goût pour ce qui sort un peu de l’ordinaire, études d’édition obligent. Mes désirs ont été particulièrement bien pris en compte et on frôle la perfection avec le choix des livres. Je crois que j’aurais pu choisir chaque presque tout ce qui la compose, c’est assez bluffant.

DSC_0987

          Ce mois-ci, j’ai donc reçu une BD – Saiina – qui m’a l’air très sympa. Ca tombe bien, j’achète peu de BD et j’essaie depuis quelques mois de m’y mettre un peu plus sérieusement, je suis donc toujours contente d’en découvrir de nouvelles ! Ensuite, un livre jeunesse - Une si petite flamme – qui me semble s’adresser aux jeunes ados et dont le titre me plaît beaucoup : très bon choix. Enfin, un Keel’s simple diary qui est en quelque sorte un journal intime pré rempli afin d’aider à s’y tenir. J’en avais déjà entendu parler et avais même failli m’en acheter un. Plusieurs couleurs sont disponibles et j’hésitais entre le rouge et le orange quand. Je n’en avais finalement pas pris, n’étant pas très sure que ça me corresponde. J’étais donc ravie d’en trouver un dans la box, dans une des couleurs que me tentaient en plus, mettant ainsi fin à mon hésitation !

DSC_0989

          Il y avait également dans la boîte un joli petit sac en tissus qui me plaît énormément, des cartes postales, autocollants, marques pages, bonbons, sachets de thé… Plein de petites choses qui font toujours plaisir ! J’ai récupéré le colis le jour de mon anniversaire et j’ai commencé à remplir mon journal le jour-même. Finalement, le côté QCM (questions à choix multiple) m’amuse beaucoup ! La box est peut-être un poil moins fournie que la première (?) mais elle correspond parfaitement à mes goûts et j’en suis absolument ravie. Je ne regrette absolument pas cet abonnement (résiliable à tout moment) qui laisse présager de bien d’autres heureuses surprises !

Jack et la mécanique du coeur

Par défaut

Film d’animation français de Stéphane Berla et Mathias Malzieu avec les voix de Mathias Malzieu, Olivia Ruiz, Grand Corps Malade, Jean Rochefort.

524458.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Jack est né à Édimbourg le jour le plus froid du monde. Tellement froid que son cœur a gelé. Le docteur Madeleine réussit à le sauver en le remplaçant pour une horloge mais attention, la mécanique est fragile et il faut la ménager. Pour cela, il y a trois règles à respecter : Ne pas toucher les aiguilles – Maîtriser sa colère – Ne jamais tomber amoureux. Mais c’était sans compter sur Miss Acacia, la chanteuse de rue que Jack serait prêt à suivre au bout du monde…

Jack-et-la-Mecanique-du-Coeur-2014-01-25-12h39m55s87

          J’aime beaucoup l’univers de Mathias Malzieu, le charismatique leader de Dionysos. J’ai d’abord découvert le célèbre groupe de rock survolté avant de tomber sur ses textes poétiques. J’avais lu le premier, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, à sa sortie et malgré quelques maladresses, j’avais trouvé qu’il y avait un énorme potentiel dans ce livre-là. Un talent qui s’est confirmé peu de temps après avec La mécanique du cœur, un conte sombre et tendre à la fois. Et si je n’avais pas aimé (mais alors pas du tout) Métamorphose en bord de cielson dernier roman, Le plus petit baiser jamais recensé a été un énorme coup de cœur ! Sans compter que les chocolats créés par Hugo et Victor pour l’accompagner qui étaient juste divins… Bref, arrêtons-là le flot de louanges, d’autant que le principal concerné risque de les lire et que ça en devient presque indécent. Vous l’aurez compris, j’aime généralement ses trouvailles farfelues et quand j’ai vu qu’il ajoutait une corde à son arc en adaptant un de ses romans sur grand écran, je ne pouvais qu’aller voir ce que ça donnait.

          Étrangement, je n’étais pas d’un optimisme débordant en arrivant dans la salle. Il faut dire que les images de synthèse ne m’emballaient guère et que pour ce que j’en avais vu, le style ne m’inspirait pas outre mesure. Et puis que de louanges partout sur internet du style : "tellement émouvant", "j’ai eu la larme à l’œil du début à la fin", "c’est si beau, merci Mathias pour ce grand moment d’émotion", et autres élans d’enthousiasme dont je me méfie au plus haut point. Déjà, quand tout le monde aime, souvent, je suis la rabat-joie qui trouve à y redire et puis tout cela manquait un peu de nuance à mon goût. Enfin, le film était en quelque sorte une double adaptation étant donné qu’un album était sorti en même temps que le roman, reprenant la même histoire. L’univers étant très rock et très tourmenté, il me semblait difficile de faire un film destiné aux enfants sans le dénaturer un peu. Je n’étais donc pas sans craintes comme vous pouvez le constater…

245705.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Et puis, dès les premières images, j’ai retrouvé l’ambiance du livre. Certes, les images de synthèse ne sont pas trop ma tasse de thé, mais on est rapidement pris dans l’histoire et on en oublie vite qu’on aurait sans doute préféré quelque chose de plus "adulte" dans le dessin. L’histoire et la musique ont été remaniées (pour ne pas dire édulcorées) pour être accessible au jeune public. Pourtant, on reconnaît sans peine les mélodies et les moments forts du conte qui ne sont pas dénaturés par cette adaptation. J’ai d’ailleurs redécouvert que j’aimais beaucoup la voix de Mathias Malzieu (c’est pénible les gens avec autant de qualités à la fin ! ). On va de trouvailles en trouvailles dans ce film et on s’émerveille de mille détails. Certains étaient déjà dans le roman, d’autres sont venus s’y ajouter pour créer un univers visuel extrêmement riche et franchement fascinant. Je me suis souvent dit que ça ne devait pas être simple tout les jours de vivre dans la tête de Mathias Malzieu, on en a un bon exemple à l’écran : ça grouille de bizarreries dans tous les sens, c’est absolument génial et vaguement effrayant !

          L’histoire est très prenante, on vibre pour ce pauvre Jack que la vie n’a pas épargné. Retrouvera-t-il Miss Acacia ? Pourront-il s’aimer ? Le suspens est insoutenable. La fin, très poétique, est une réussite. La musique du film fait pour beaucoup à son charme avec des mélodies entraînantes. Ce sont les mêmes voix que sur l’album qu’on retrouve, ce qui lui donne un charme supplémentaire pour ceux qui connaissaient déjà les musiques de La mécanique du cœur. J’ai beaucoup aimé entre autres choses le train accordéon, le fameux bouquet de lunettes ou la référence à Méliès… Et un détail peut-être mais dans le livre j’imaginais Madeleine très vieille alors que là, elle est tout simplement magnifique ! Un petit rien qui m’a ravie, par étrange identification à mon homonyme.

208008.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx          Malgré tout, j’aurai sans nul doute préféré à cette version familiale un film destiné aux adultes, avec la musique d’origine et un univers visuel plus sombre. Si j’ai beaucoup aimé ce film, je ne me suis pas vraiment laissée émouvoir, certainement en raison d’un côté un rien trop lisse à mon goût. J’aurais aimé ressortir les yeux embués par cette belle histoire mais ce ne fut pas le cas. L’adaptation reste toutefois une belle réussite qui ravira les enfants comme leurs parents. Mathias Malzieu confirme son talent dans un nouveau domaine où sa créativité trouve la place de s’épanouir, venant encore étoffer son univers si reconnaissable. Je serais curieuse de voir ce que donnerait un film un peu moins grand public et surtout, j’espère maintenant ardemment une adaptation du plus petit baiser. Je suis ressortie de la salle le cœur léger et le sourire aux lèvres, une petite musique et plein d’images poétiques en tête, agréablement surprise par cette très jolie mécanique.

Pixar au musée d’art ludique

Par défaut

          Le musée d’art ludique a ouvert ses portes il y a peu tout près de la gare Austerlitz. Il proposera des expositions autour de la bande dessinée, le manga, le jeu vidéo ou le film d’animation. Pour son inauguration et les 25 ans des studios, il propose une grande exposition dédiée à Pixar. Je ne pouvais pas ne pas aller voir comment tout ça se présentait !

exposition-pixar-01

          Je vous le dis de suite, cette exposition m’a laissée un avis très mitigé : j’ai oscillé entre une immense admiration et une frustration extrême qui frisait la colère. J’ai eu beau laisser passer plusieurs semaines avant de vous en parler (on ne sait jamais, des fois quand les choses décantent…) mais j’en suis toujours au même point. La première impression d’abord : on est de suite propulsé dans l’univers Pixar, ce qui est une bonne chose. Le programme, résumé à l’entrée en 3 ou 4 lignes est des plus alléchants. Dans la première salle, on en prend de suite plein les yeux avec aussi bien des dessins que des moulages ou des petites vidéos : on retombe immédiatement en enfance et on saute de tous côtés avec les yeux qui brillent. Les salles suivantes nous ravissent tout autant. On adore voir les moulages des personnages, ou des dessins qui nous montrent quelle tête ils auraient pu avoir, et puis il y a des couleurs partout. En plus on se rappelle au passage plein de choses qu’on avait oublié dans chacun de nos dessins animés préférés et on a soudain envie de tous les revoir. Et puis, passé ce moment d’euphorie, un doute nous vient…

pixar-exposition-ratatouille-cite-de-la-mode

          …  mis à part la petite introduction à l’entrée, a-t-on croisé la moindre ligne de texte ? A-t-on vu une explication quelque part ? Sait-on au juste ce qu’on regarde ? Nous nous concertons, regardons autour de nous, mais l’évidence est là : les œuvres sont livrées à elles-mêmes. Une fois ce constat fait, notre enthousiasme en prend un coup. En effet, on aurait adoré en savoir plus sur toutes ces belles choses. Je me suis posé des dizaines de questions au cours de cette exposition : combien de temps prend un projet ? comment se passent les décisions autour du dessin d’un personnage ? quels sont les plus gros succès Pixar ? et d’ailleurs, Pixar, c’est naît comment et aujourd’hui, ça ressemble à quoi ? est-ce que le travail évolue d’un dessin animé à un autre ? et le passage au numérique, ça change quoi ? J’étais accompagnée de grands fans de Pixar mais même eux étaient loin d’avoir les réponses à toutes les questions qui fusaient dans nos esprits survoltés.

91480854_o

          Je sais que c’est une évidence pour beaucoup mais déjà, un petit blabla pour expliquer ce que sont les studios Pixar et quelles sont leurs créations n’aurait pas été du luxe, histoire qu’on arrête de les confondre avec Disney. Parce que l’air de rien, je suis sure que ce n’est pas clair pour tout le monde. Ensuite, on a l’immense chance d’avoir sous les yeux toutes les étapes du travail animateurs, j’aurais tellement aimé qu’on m’explique plus précisément comment ça se passait ! J’ai adoré voir différentes versions d’un personnage qui ne ressemblent en rien à celui qu’on connaît, mais ç’aurait été encore mieux avec 2 lignes de baratin sur la manière dont ce travail se fait sur chaque projet. On ne peut que supposer, essayer de deviner à travers les images les différentes étapes de la création, l’ambiance qui règne dans les bureaux, l’importance de telle ou telle étape… C’est terriblement frustrant.

93917850_o

          J’aime ressortir d’une exposition en me sentant moins bête mais sans être guidée, c’est assez difficile. J’aurais tellement aimé trouver quelques anecdotes sur tel ou tel dessin animé pour pouvoir frimer devant les copains dans des soirées. Je ne sais pas moi, savoir comment est née l’idée de tel ou tel personnage, comment tel autre a failli s’appeler, qu’une fin différente a été envisagée pour un film, que sais-je encore ? je suis sure qu’il y a des dizaines, des centaines même, de détails de la sorte qui m’auraient passionnée ! et ils n’en n’ont pas mis un seul ?! Ca suffit à gâcher mon plaisir… J’ai d’ailleurs commencé à regarder un documentaire sur Pixar pour arranger ça. Je comptais ressortir avec 2/3 babioles à la boutique du musée, selon mon habitude mais elle est extrêmement chiche : aucun intérêt, nous avons donc passé notre chemin, plus abattus que jamais. Heureusement que le zootrope et l’artscape ont fini la visite en beauté ! L’exposition est magnifique, très riche et très variée (les puristes ont regretté qu’il n’y ait pas plus de storie boards, étonnamment peu présents), on est émerveillé de bout en bout. Pourtant, si l’enfant qui sommeille en nous est comblé, l’adulte regrette de ne pas y puiser un quelconque savoir. Le prochain accrochage sera sur les super héros Marvel, je me demande déjà si je dois y courir ou passer mon chemin… 

PXRSHORTS_Y1_13_002-500x302

Pixar, 25 ans d’animation

Jusqu’au 2 mars 2014

Art Ludique, le musée

34, quai d’Austerlitz

75013 Paris

Ouverts tous les jours (voir ici pour les horaires)

14€, 8,5€ pour les – de 12 ans

Pico Bogue, Situations Critiques

Par défaut

          Pico Bogue revient pour un deuxième tome de ses aventures. Toujours aussi espiègle, ce petit garçon aussi impertinent qu’attachant continue à se poser maintes questions sur le sens de la vie. Une curiosité qui dépasse parfois un peu ses pauvres parents…

pico-bogue-tome-2-situations-critiques

          J’avais adoré le premier tome de Pico Bogue et j’avais réellement hâte de lire la suite de ses aventures ! On retrouve tout à fait l’univers de la précédente BD, le même humour et la même tendresse. Les dessins d’Alexis Dormal sont pleins de poésie et les textes de Dominique Roques ne manquent pas de finesse. Les situations sont toujours très bien croquées et ne manquent pas de faire sourire même les cœurs les plus endurcis.

planche3

          Même s’il possède dans l’ensemble les mêmes qualités, j’ai peut-être un peu moins aimé ce tome que le premier. J’avais énormément ri avec La vie et moi, où beaucoup de situations m’avaient touchée. J’ai eu l’impression qu’il y en avaient un peu moins dans celui-ci qui faisaient mouche, bien que la plupart fonctionnent très bien. Mais il faut dire aussi qu’avec un second tome, on a toujours le plaisir de la découverte en moins.

crbst_strip_9

          Je crois qu’on en est à présent au tome 5 des aventures de Pico. Il me tarde de lire la suite car cette série reste sans nul doute un de mes grands coups de cœur BD. Un grand bol d’air frais et de bonne humeur que j’ai envie de faire partager autour de moi. Ces livres à l’univers à la fois tendre et drôle qui ne manque pas de finesse raviront les enfants autant que leurs parents.

La Box de Pandore

Par défaut

          Depuis quelques années déjà, la folie des box s’est emparée d’internet. Ces petites boîtes livrées chez vous se présentent sous forme d’abonnement mensuel, à l’intérieur, des surprises sur le thème de chacune, il y en a pour tous les goûts : beauté, littérature, thé, cuisine… Ce mois-ci, naissait une petite nouvelle : la box de Pandore, consacrée à la littérature jeunesse.

DSC_0272

          J’ai souvent hésité à m’abonner à des box, surtout pour la cuisine, je dois bien l’admettre. Tous ces produits d’épicerie fine qui viennent vous surprendre chez vous chaque mois, ça me faisait rêver ! Mais j’avais aussi peur d’être déçue, que ce soit un peu cher pour le contenu, de ne pas apprécier le contenu ou ne savoir qu’en faire, bref, même si j’ai souvent hésité, je n’ai jamais franchi le pas. Cette fois, j’ai décidé de me lancer. Mais pourquoi donc me direz-vous alors que la littérature jeunesse n’est pas franchement ma passion ? Eh bien justement ! Malgré mes études d’édition, je délaisse un peu la littérature jeunesse, pourtant très dynamique. C’est essentiellement dû au coût des ouvrages, que je trouve assez chers pour une lecture qui ne dure que quelques minutes (contrairement aux enfants, je ne relis pas 100 fois mes albums). Je me suis donc dit que ce serait l’occasion de découvrir de nouvelles chose, d’autant que le prix de la box est attractif : 18€, frais de ports inclus. Quand vous en avez assez, vous vous désabonnez et vous pouvez vous réabonner dès le mois suivant si le cœur vous en dit.

DSC_0276

          Le contenu de chaque box est personnalisé cela le sexe et l’âge de l’enfant auquel elle est destinée. J’avais précisé que la box était pour moi, que j’étais particulièrement intéressée par les albums jeunesse et la littérature pour adolescents mais que j’étais éventuellement ouverte aux livres pour bébés s’ils étaient originaux, ayant une petite fille de 18 mois dans mon entourage. La première bonne surprise, c’est la taille de la boîte ! Elle est énoooorme ! A l’intérieur, tout est très bien présenté avec une feuille de couleur (rose, beurk…) qui protège les livres (très bien emballés, aucune chance qu’il s’abiment en route) et des petits nœuds en ruban qui décorent le tout. Quand on ouvre son colis, c’est un peu Noël après l’heure.

DSC_0278

           Il y avait dans ma box 3 livres (un roman ado, un album jeunesse et un livre bébé), un cahier d’activités, un calendrier avec des auto-collants, une petite boîte trop trop jolie avec du thé et des bonbons dedans, des marques pages et une peluche toute douce et mignonne. Pour son prix la box est extrêmement bien remplie ! Tous mes souhaits ont été respectés, avec un peu de chaque chose évoquée dans ma demande. Je dois avouer que j’ai peut-être trouvé le tout un peu trop orienté "bébé" tout de même alors que j’avais précisé que si cela pouvait m’intéresser, c’était en dernier choix. Une légère pointe de déception donc même si je dois admettre que j’ai été très gâtée et que le contenu est de qualité. C’est vraiment histoire qu’il y ait quelque chose à améliorer pour la prochaine fois.

DSC_0285

          Le livre pour bébé était vraiment trop mignon et la petite fille a qui je l’ai offert l’a de suite adoré, elle qui aime les différentes textures a été ravie ! Je lui ai également offert le calendrier et la peluche. Elle n’aime pas beaucoup ces dernières en général mais celle-ci a eu l’air de trouver grâce à ses yeux… en tout cas, sa maman et moi l’avons adoptée ! La cahier d’activité m’a semblé très difficile, avec beaucoup de coloriage mais surtout de dessin. Il ne m’est donc d’aucune utilité, à réserver pour dans quelques mois (années ?), quand la petite aura grandi. J’ai gardé le reste de la box pour moi (soit moitié-moitié avec bébé, pour une box qui m’était destinée, je suis un peu frustrée mais après tout, les enfants d’abord). L’album jeunesse m’a l’air très bien, avec de belles illustrations, il me semble poétique, assez dans le genre que j’apprécie de découvrir. Quant au roman ado, il a de très bonnes critiques et m’a l’air sympa également (je crains toujours un peu les choses trop fleurs bleues, il n’en est visiblement rien).

DSC_0292

          Si j’aurais préféré un contenu un poil moins axé "bébé", je suis quand même très contente dans l’ensemble. D’autant que la peluche était vraiment trop mignonne !!! Finalement, seuls le calendrier et le cahier d’activité ne m’ont pas convaincue, trop avancés pour une petite fille de 18 mois qui avait déjà été bien gâtée, et pas très utile pour une grande enfant de 26 ans. Étant donné que ce sont les deux choses qui ont le moins de valeur dans la boîte, on peut dire que la personnalisation est quand même très bien faite ! Avec un léger aménagement dans ma demande, je suis sure qu’elle sera parfaite la prochaine fois. Tous les livres présents dans le colis m’ont plu, c’est donc un pari réussi. Notons que la valeur du contenu doit être d’une cinquantaine d’euros (plus quelques bonbons), soit bien supérieur au prix payé. J’espère que les suivantes seront aussi belles et que la qualité ne baissera pas avec le temps. J’ai particulièrement apprécié la personnalisation et le côté "cadeau" de la box, avec un emballage très soigné. Cette box est d’un excellent rapport qualité/prix, avec des ouvrages bien choisis et plein de jolies surprises. Je ne peux que vous la recommander si vous avez des enfants ou aimez la littérature jeunesse !

DSC_0296Retrouvez toutes les informations sur La Box de Pandore sur leur site internet ou leur page Facebook. Commandez vite la vôtre !