Club lecture, 2°, janvier : Tatiana de Rosnay, La mémoire des murs

Par défaut

          Notre club lecture s’est réuni le mardi 18 janvier au Café Livre. Il a connu un succès inattendu aux vues des résultats du mois dernier ! 9 participants, et un malheureux contre-temps qui nous a privés de la 10°. Personnellement, j’ai trouvé que c’était pas mal comme nombreux : suffisant pour avoir des avis très différents sur nos lectures et permettre le débat, mais assez réduit aussi pour que tout le monde puisse s’exprimer et être entendu de tous. J’ai trouvé cette soirée fort agréable et suis très heureuse d’avoir rencontré tous ces sympathiques lecteurs !

          Nous nous retrouvions autour de Tatiana de Rosnay, La mémoire des murs. Pascaline vient de divorcer, l’emménagement dans un petit appartement marque pour elle le début d’une vie nouvelle. Mais un crime a été commis dans ces lieux, cette idée va la hanter, faire ressurgir son passé et la transformer peu à peu.

          Les avis ont été mitigés sur ce livre. Personne n’a détesté ni adoré. Nous avons tous été d’accord sur le fait que ce livre soit écrit avec fluidité et facile à lire, ce qui le rend plutôt agréable. Certains ont été gênés par cet univers très sombre. D’autres ont trouvé ce livre inaboutti, comme s’il n’était qu’une étude préparatoire au livre qui a suivi, Elle s’appelait Sarah. Le personnage de Pascaline nous a divisés : sa solitude et son désespoir ont ému, son côté paranoïaque et obsessionnel a agacé. Parmi les points positifs, la construction du livre : l’évolution du personnage est intéressante ainsi que le lien fait entre son passé et son obsession pour les meurtres de jeunes femmes. La fin est particulièrement intéressante, même si certains ont regretté qu’elle reste ouverte. En conclusion, nous avons plutôt apprécié ce livre, certains liront peut-être d’autres ouvrages de cet auteur même si aucun de nous n’a aimé au point de se précipiter chez son libraire pour prolonger sa lecture. The Girl Next Door a fait un très bon résumé de notre rencontre que vous pouvez trouver ici.

          Pour ma part, j’ai moyennement aimé ce livre. Le sujet même m’a gênée. L’obsession du personnage pour ce qui pourrait ou aurait pu arriver m’a agacée. Je ne me suis absolument pas identifiée à cette femme dépressive qui manque cruellement de caractère. Mon absence de coeur m’a empêchée d’éprouver le moindre sentiment d’empathie. Il y a toutefois des choses intéressantes dans ce livre. Sur la perte de l’enfant notamment. La longue descente aux enfers du personnage nous plonge dans un univers très sombre. La fin vient clore cette progression de manière assez attendue mais intelligente. Un avis mitigé donc, une lecture agréable mais qui ne m’a pas passionnée, rattrapée par une fin bien construite.

Ni Frédéric, ni Elizabeth ne comprenaient ce qui m’arrivait. Je me suis sentie seule, triste, vieille. Recroquevillée sur le canapé, je me demandais comment j’allais bien pouvoir dormir, comment je pourrais continuer à vivre ici. Ce petit appartement que j’aimais tant. Fallait-il que je parte, alors que je venais à peine de m’y installer ? Quel gâchis tout de même, quel dommage.

____________________

Marie était sortie par cette porte, insouciante, pressée de retrouver son amie, et l’homme l’avait poussée dans le studio. Comme d’habitude, personne n’avait rien vu, personne n’avait rien entendu.

La prochaine réunion se tiendra le jeudi 17 février à 18h30 au Café Livre. Nous échangerons autour de Michel Houellebecq, Les particules élémentaires. Une discussion animée en perspective !

Et vous, avez-vous lu ces livres et qu’en avez-vous pensé ?

"

  1. C’est assez amusant car tous les points que vous avez noté comme négatifs, moi, je les ai trouvés intéressants ; cela m’a fait aimé le livre.L’ouverture sur son livre suivant « Elle s’appelait Sarah », à la rigueur, je serai un peu d’accord avec cette objection,mais c’est un style d’écriture qui est intéressant tout de même, cela donne une linéarité à l’oeuvre de l’auteure. Ensuite, la fin qui reste en suspens et bien moi, je suis désolée mais j’ai donné ma fin et j’ai tué l’ex-mari, je vais peut-être un peu trop loin mais c’est une fiction alors devenue folle, je ferrai peut-être la même chose(j’ai deux enfants, ils ne sont pas morts grâce au ciel mais il leur arriverait quelque chose de ce style, je ne suis pas sûre de ne pas faire une grosse bêtise. Je trouve que chaque lecteur avec sa sensibilité différente fait vivre le livre différemment; moi, je trouve cela absolument génial, certainement parce que je suis une femme très et trop sensible et empathique. Madimado, je tiens à te remercier de cette initiative même si j’y ai participé à distance ; j’ai beaucoup aimé. J’ai même envie de recommencer l’expérience avec « Les particules élémentaires » que je n’ai pas lu.

    • Contente que ça t’ait plu :). A vrai dire, les points négatifs ont été jugés comme positifs par certains, j’ai fait au mieux pour essayer de retranscrire l’avis général, ce qui n’est pas évident quand on est 9 lecteurs avec des sentiments divergeants. Je pense que la capacité à l’empathie joue énormément dans la perseption de ce livre, ceux qui se sont identifiés au personnage ont plus apprécié que les autres. Pour ce qui est de la fin, on a presque tous fait comme toi, on a tué le mari vite fait bien fait. C’est largement le moment du livre que j’ai préféré d’ailleurs. Merci de t’être jointe à nous à distance !

  2. Tiens, les particules élémentaires, voilà un livre que je vais probablement lire un jour, je n’ai pas vraiment aimé Extension du domaine de la lutte mais ne veux pas m’arrêter là, en ce qui concerne cet auteur. Je vais suivre vos discussions avec un grand intérêt ! Comme ça doit être passionnant de participer à un débat littéraire…

    • Je n’ai jamais lu Houellebecq, ce sera donc l’occasion. N’hésite pas à te joindre à notre discussion du mois prochain sur le sujet, je pense que ça va être animé !

  3. Bon, je ne vais pas revenir sur mon avis, d’autant plus que j’ai la flemme internationale en moi qui fait que je n’ai pas encore écrit sur mon propre blog 😛

    Mais j’étais très contente de cette rencontre, c’est sympa de découvrir des cercles différents, avec des personnes d’horizons divers et surtout sans discrimination 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s