Causes perdues

Par défaut

          En 2025, la Chine est devenue la première puissance mondiale. L’Europe est quant à elle gouvernée par les ultra-libéraux et les lois sociales ont été abolies. Quand de grands hommes d’affaires européens sont arrêtés en Chine sans raison apparente, Philippe d’Arciac va être choisi pour défendre l’un d’eux. Sa tâche ne sera pas facile. 

          Ce roman ne m’inspirait que très moyennement n’étant pas franchement une adepte de l’anticipation et des complots en tous genres. Je l’ai tout de même ouvert « pour voir ». Première impression : le style est d’une banalité désespérante (et encore en étant gentille…). L’histoire commence dans le sud, pendant les vacances du personnage principal, ce dont on se passerait bien. N’ayant amené d’autre lecture pour un trajet de 7 heures en train, j’ai tout de même continué. Fort heureusement, peu à peu l’histoire se met en place et devient plus prenante. Finalement ce complot n’est pas si mal monté et on se laisse quelque peu prendre au jeu.

          J’ai toutefois un reproche majeur à faire à ce livre : il est incroyablement bavard. Les 50 premières pages sont tout à fait inutiles et ne font qu’énerver le lecteur. Et ensuite ça continue, l’histoire, pourtant assez bien ficelée, est noyée sous des tonnes (et des tooooonnes) de détails aussi inutiles qu’inopportuns. Amputé de moitié c’eut pu faire un bon roman de plage, en l’état, il me paraît difficile d’en venir à bout à moins d’une infinie patience. Je passerai sur les fautes de typographie qui m’ont passablement agacée et les interminables passages explicatifs. J’ai pourtant trouvé quelques bonnes choses dans ce livre. Le style est assez neutre mais pas désagréable et l’histoire plutôt originale. Elle fourmille d’idées. Il est dommage que l’auteur se disperse autant en rentrant dans des détails qui assoment son lecteur et viennent ralentir un rythme qui aurait mérité d’être plus soutenu. Si le développement vient un peu contre-balancer la mauvaise impression faite par les premières pages en arrivant par moments à nous surprendre, il n’en demeure pas moins que ce livre ne parvient pas vraiment à convaincre. Dommage.

Causes perdues, Gérard Meric-Cadourel

Editions Persées

448 pages, 23€

"

  1. Moi j’ai bien aimé ce roman. C’est vrai qu’il y a des passages un peu longs, mais j’ai surtout été intéressée par la démarche de l’auteur. Je trouve que c’est un livre qui fait beaucoup réfléchir sur des questions actuelles et ça me semble important aujourd’hui de dénoncer ce qui ne va pas dans notre monde !

    • C’est un livre qui a plein de qualités, c’est certain. C’est surtout Henry Miller qui m’a gênée finalement je crois. J’ai bien aimél’écriture, le style est vraiment intéressant.

    • Où voyez-vous mention d’Henry Miller ? Ca aurait pu arriver étant donné que j’ai lu les deux livre à la suite, dans le même partenariat mais je n’en trouve pas trace dans cet article. Etes-vous arrivée par un lien sur lequel j’aurais fait erreur ? Si tel est le cas, merci de me le signaler, je me ferai un plaisir de corriger mon erreur 🙂

  2. Vous avez répondu à mon commentaire le 3 juillet et vous parlez d’Henry Miller… je ne comprends pas très bien !

    • Ah, étrange, chez moi il apparaît dans « Causes perdues », d’où mon incompréhension également… Je vais me pencher de plus près sur le problème.

    • Ah oui en effet, pardon, c’est moi qui me suis trompée dans mes réponses, c’est pour ça que je ne comprenais pas… Un jour où je ne devais pas être très réveillée sans doute… Toutes mes excuses. Le thème de Causes Perdues est intéressant mais je ne suis pas une adepte de politique fiction, je préfère les récits qui se passent à l’heure actuelle. Mais surtout c’est le style qui m’a dérangée, trop de longueurs ! J’ai trouvé que ça noyait un peu l’histoire, c’est dommage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.