Le sang et la poussière – Malla Nunn

Par défaut

          A Durban, en 1953, l’ancien inspecteur-chef Emmanuel Cooper est contraint de gagner sa vie en travaillant sur les docks. Le meurtre d’un jeune garçon va le forcer à sortir de l’ombre. Il va devenir le suspect numéro un et devoir mener sa propre enquête pour se disculper. Une enquête difficile pour cet homme qui, déclaré métis, a perdu tout ses droits.

9782290036587FS

          J’avais adoré le premier roman de Malla Nunn : Vengeance dans un paysage de rêve. Un excellent polar sur fond d’apartheid, à la fois haletant et passionnant d’un point de vie historique et social. La combinaison parfaite. J’avais dont hâte de m’attaquer à cette suite. J’ai été un peu déçue de constater que, si on retrouve bien le personnage principal, il ne s’agit pas d’une suite à proprement parler. On est quelques années plus tard et il s’agit d’une nouvelle enquête, dans un tout autre lieu. La fin du premier roman était assez ouverte, j’ai donc été frustrée que l’histoire s’arrête là. De plus, j’avais beaucoup aimé l’univers dans lequel se passait le premier opus, dans le bush avec des descriptions de paysages qui faisaient envie et l’ambiance si particulière des petits villages. J’ai un peu moins accroché avec l’univers de la grise Durban, beaucoup plus glauque…

          Toutefois, le style est toujours là. C’est très bien écrit et on se laisse vite prendre à l’histoire, d’autant que l’inspecteur Cooper est très sympathique : un peu cassé, un peu perdu aussi, on est loin du stéréotype du héros. Si j’ai moins accroché avec l’environnement urbain qu’avec celui plus champêtre du premier roman mais ce changement permet aussi de découvrir un face encore plus sombre de l’Afrique du Sud. Comme le précédent, ce roman permet d’aborder toute la complexité de ce pays. En se plaçant dans les années 50, ces textes sont moins politiques t polémiques que s’ils étaient situés dans le contexte actuel, mais ils permettent pourtant d’apprendre un peu à connaître l’histoire de ce pays et de mieux comprendre ses contradictions actuelles et sa complexité. Un histoire extrêmement prenante, intelligemment menée et bien écrite. Un très bon polar au fond social passionnant, comme on aimerait en voir plus souvent.

DSC_0014_copy_2

Elle n’avait jamais été éconduite, se dit Emmanuel. Jamais un homme ne lui avait dit non. Qui était-il pour changer le cours de l’histoire ?

_______________

Elle aimait ça comprit Emmanuel, le mélange d’amour, de douleur et de besoin.

"

  1. Oh qu’il m’intéresse ce roman ! Je note le nom de l’auteur et si ça t’intéresse, comme auteur sud africain, tu as Deon Meyer (je ne sais plus si tu l’as déjà lu). Et mieux vaut lire ses romans dans l’ordre, surtout les premiers.

      • J’ai entamé « Justice dans un paysage de rêve… J’aime beaucoup, exactement le genre de polar que je préfère !

      • j’avais adoré ce livre ! Je l’avais reçu en service de presse et je dois admettre que je n’avais pas un a priori très positif mais la surprise fut excellente ! C’est bien écrit, l’histoire est intéressante et le fond sociologique est passionnant. Sans aucun doute un auteur que je vais suivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s