Septembre, le bilan

Par défaut

          Un mois de septembre un peu étrange. Une première semaine bourrée de problèmes administratifs, du tourisme médical, 10 jours clouée au lit et enfin une semaine bien chargée qui a concentré la quasi-totalité de mes activités du mois, d’où l’impression un peu incongrue de n’avoir rien fait et d’avoir été débordée à la fois. J’ai été très lente dans mes lectures, avec seulement 3 livres lus, dont une BD. Pas de gros coup de cœur même si dans l’ensemble j’ai bien aimé ce que j’ai lu. L’arabe du futur 2 m’a bien fait rire, plus que le premier je crois. J’ai moins aimé Un loup à ma table que les autres livres d’Augusten Burroughs qui étaient autrement plus drôles mais le sujet est intéressant. Le bilan lecture s’arrête à peu près là…

          Après un début de mois particulièrement pauvre en sorties au cinéma – à tel point que je commençais à croire que je ne verrais pas plus d’un ou deux films en tout et pour tout – j’ai fini par être prise par une espèce de boulimie. Au final, 7 films vus, soit mon meilleur score depuis bien longtemps (quasi tous la même semaine, je commençais à songer à dormir au cinéma pour m’éviter les trajets). Pas vraiment de chef-d’oeuvre au programme, sauf La isla minima (pardon pour le manque d’accents, j’ai eu la flemme de les chercher) que j’ai beaucoup aimé. J’ai été un peu déçue par Dheepan et Everest. Enfin, Agents très spéciaux : code U.N.C.L.E m’a bien divertie malgré quelques faiblesses. Compte tenu du retard dans mes articles, je vous reparle de tout ça plus longuement d’ici 6 mois…

v2 sig

          Côté sorties, ce fut un peu faible. Le tourisme médical m’a permis de découvrir rapidement l’estuaire de la Gironde et de faire un petit tour au Pays-Basque (la joie de devoir traverser la France pour voir un spécialiste, si on pouvait me trouver un médecin en Savoie pou cet hiver…). Je n’en ai que très moyennement profité puisque j’étais malade mais j’ai découvert l’île d’Oléron et j’ai beaucoup aimé. J’ai également découvert un excellent restaurant de poisson à Saint-Jean-de-Luz. A Paris, j’ai profité de la fête de la gastronomie pour tester un food truck vénézuélien (miam !) et aller manger au Dali, la brasserie du Meurice, grâce à l’opération Tous au restaurant. Je dois avouer que même si j’ai trouvé ça pas mal, ça m’a semblé un peu classique et assez fade. Je ne pense pas y retourner, d’autant plus que les prix « normaux » sont totalement abusifs.

          Pour le reste, toujours pas d’expositions mais la découverte du salon d’art contemporain Art3f. Pas de théâtre, de ballet, de cirque ou de concert. Mes abonnements divers et variés n’étant pas encore commencés. Un peu plus de choses prévues en octobre. J’ai tenté de profiter des Journées du Patrimoine mais je n’ai rien vu d’autre que l’Opéra, que je connaissais déjà. Ca m’aura au moins permis de me balader au soleil. J’ai aussi surexploité la farine de châtaigne dans ma cuisine avec des muffins châtaigne/mirabelle, de succulentes tartelettes prune/farine de châtaigne (pas de photos, donc pas de recette sur le blog, elles ont été dévorées trop vite) et un gâteau pomme/châtaigne aussi moelleux qu’un nuage. J’ai également fait des muffins chocolat/coco franchement bons. Bref, le grand retour de la pâtisserie. Je suis aussi particulièrement fière d’avoir fait mes premières tagliatelles maison ! Et vous, quelles nouvelles ? 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s