Les vieux fourneaux, le BD qui réconcilie avec la vieillesse

Par défaut

          Pierrot, Mimile et Antoine sont trois amis d’enfance septuagénaires qui ne comptent pas laisser la mort les rattraper tout de suite. Un peu nostalgiques du passé, ils ne se laissent pas abattre pour autant et sont toujours aussi engagés dans la lutte sociale qu’à l’aube de leurs 20 ans. 

Les vieux fourneaux, couvertures

          J’avais beaucoup entendu parler de cette BD de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet – dans la presse, sur les réseaux sociaux, à travers la pub – sans vraiment savoir de quoi il retournait. Vu de loin, ça ne m’inspirait pas tant que ça. Une histoire de vieux, bon voilà quoi, pas de quoi m’enthousiasmer outre mesure (c’est de la discrimination, je sais). Quand j’ai vu que la bibliothèque d’amis comportait les 3 tomes publiés, j’en ai profité. Il pleuvait, je n’avais rien de mieux à faire avec ma jambe foireuse, c’était le moment où jamais de partir à la découverte de cette BD dont tout le monde parle (ou a parlé vu mon train de retard, peu importe).

Les vieux fourneaux, extrait

          Assez vite j’ai plutôt accroché avec le style : tant du point de vue de l’écriture que du visuel. Par contre, je n’étais pas très convaincue par cette bande de vieux qui se retrouvent à un enterrement. Pas sure de me sentir beaucoup d’affinités avec eux. Pourtant, passées les premières pages, mes réserves se sont peu à peu envolées. Il faut dire qu’ils sont quand même sacrément drôles les papys ! Ah ça, la joyeuse troupe ne manque ni d’humour ni de mauvais esprit ! Tout pour me plaire en somme. Et une fois n’est pas coutume, j’ai trouvé le tome 2 encore meilleur que le 1°, plus incisif encore et décalé. Le 3° reste d’ailleurs dans la même lignée.

Les vieux fourneaux, extrait

          Sous ses airs légers, cette BD aborde tout de même quelques thèmes plus graves, avec bien évidemment en toile de fond la place des personnes âgées dans la société, leur infantilisation notamment, mais aussi des sujets de société comme l’écologie ou l’engagement politique. De ce point de vue-là, j’ai d’ailleurs trouvé qu’il y avait quelques idées absolument géniales ! Et le ton irrévérencieux n’est pas pour me déplaire. Ces retraités anars m’auront en tout cas bien fait rire. J’ai lu les 3 tomes d’une traite et j’espère avoir l’occasion de les ajouter bientôt à ma bibliothèque pour les partager autour de moi. Une BD diablement intelligente et sacrément drôle qui donnerait presque envie de vieillir.

Les vieux fourneaux

– Tu comptes faire chier le monde encore longtemps?
– Le plus longtemps possible, oui. Qu’est ce que tu veux faire d’autre? A nos âges, il n’y a plus guère que le système qu’on peut encore besogner. Du coup, ma libido s’est reportée sur la subversion. C’est ça ou moisir du bulbe.

"

  1. Bon va falloir que je m’y mette… vu que me voici dans le troisième âge… enfin juste le début, j’ai aussi le temps d’embêter beaucoup de monde!!!

  2. Pingback: Mes résolutions pour 2017 | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s