21 rue de la Boétie au musée Maillol

Par défaut

          L’exposition « 21 rue La Boétie » retrace le parcours singulier de Paul Rosenberg (1881-1959), qui fut l’un des plus grands marchands d’art de la première moitié du XXe siècle. Elle rassemble une soixantaine de chefs-d’œuvre de l’art moderne (Pablo Picasso, Fernand Léger, Georges Braque, Henri Matisse, Marie Laurencin…), pour certains inédits en France.

Affiche de l'exposition 21 rue de la Boétie

          Le musée Maillol rouvre après des travaux de rénovation. C’est petit musée (pas tant que ça d’ailleurs) que j’aime beaucoup. J’y ai découvert quelques belles expositions, notamment Artemisia, qui était passionnante et m’avait donné envie de me pencher de plus près sur la vie et l’œuvre de cette artiste avec un film et un livre. J’avais donc hâte de redécouvrir les lieux. Bon, à vrai dire, au premier coup d’œil le changement n’est pas flagrant. La configuration du musée demeure la même, c’est clair, c’est propre, pas de quoi s’extasier non plus. En même temps, c’était déjà très bien avant.

Exposition 21 rue de la Boétie

          Je suis très classique en matière de peinture, l’art moderne et moi ne sommes pas très copains. Toutefois, même si les artistes exposés n’ont pas ma préférence, j’étais quand même curieuse de découvrir cette exposition. Je trouve qu’il est toujours intéressant d’en apprendre plus sur les galeristes et marchands d’art dont le travail exerce sur moi une certaine fascination. Si on connaît parfois leurs noms, lus lors d’expositions ou lorsqu’on se penche d’un peu plus près sur la vie de tel ou tel artiste, ils restent bien souvent dans l’ombre et c’est toujours passionnant d’avoir l’occasion de découvrir un peu mieux leur travail.

Exposition 21 rue de la Boétie

          J’ai été un peu longue à vous parler de cette exposition parce que je ne savais pas trop quoi en dire. Je ne suis pas une grande fana de la plupart des artistes accrochés donc bon, très difficile d’avoir un avis objectif. Il y a toutefois quelques grands noms dans cette exposition : Picasso, Laurencin, Braque, Léger, Matisse… Sacré palmarès ! Il y a quelques jolies toiles et l’exposition les met bien en valeur. J’ai notamment beaucoup aimé deux Laurencin de toute beauté. Il y a aussi une (petite) pièce dédiée à des artistes plus classiques dont des impressionnistes comme Monet, Manet ou encore Cézanne. Sans surprise, ce que j’ai préféré. Je sais, je suis prévisible.

Les deux espagnoles, marie Laurencin

          Ce qui est plus étonnant, c’est que j’ai adoré la salle du rez-de-chaussée sur l’art et la propagande. Bon certes, « l’art nazi » ce n’est pas franchement ma tasse de thé (nooon ?! pas possible !) mais c’est intéressant de savoir quels artistes ont été censurés, pourquoi, et comment l’art a été utilisé à des fins idéologiques. Absolument passionnant ! Je dois admettre que c’est un aspect qui ne m’avait jusque-là jamais effleurée. J’aurais bien aimé approfondir le sujet d’ailleurs tellement ça m’a intéressée. J’espère que l’occasion se présentera. Finalement, bien que les œuvres exposées ne soient dans l’ensemble pas trop mon genre, j’ai bien aimé cette exposition qui est très intéressantes par bien des aspects. A voir.

Exposition 21 rue de la Boétie

21 rue de La Boétie

Musée Maillol
59-61 rue de Grenelle
75007 Paris

Du 2 mars au 23 juillet 2017

Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h30
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h30

Plein tarif 13€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s