Mes lectures

Philippe Rey

Philippe Rey a créé sa maison d’édition en 2002. Aujourd’hui le catalogue se compose de plus de 450 titres. La maison d’édition met l’accent sur des projets neufs et surprenants. Mais surtout, l’équipe prend de temps d’accompagner les auteurs et d’offrir à chaque titre une promotion en librairie et auprès des autres acteurs du livre. La maison défend toujours très bien ses textes, ce que j’apprécie particulièrement. L’essentiel de son travail est axé autour de la littérature. J’apprécie particulièrement leurs traductions d’auteurs américains avec notamment Joyce Maynard et Joyce Carol Oates parmi leurs auteurs.

Chaque livre est avant tout une rencontre entre un auteur et les éditeurs de la maison. Nous lui apportons un travail soigné que tout bon texte mérite, un travail artisanal dont nous sommes fiers.

Philippe Rey propose également une collection de semi-poches, Fugue, qui contient déjà quelques titres intéressants (dont beaucoup de Oates justement). Mais aussi une collaboration avec le très bon hebdomadaire, le Un : les 1ndispensables autour de sujets de société. J’apprécie beaucoup le travail de cette maison d’édition qui propose de beaux textes, souvent sensibles ou engagés mais aussi parfois des choses très surprenants. Un travail sobre et exigeant que je suis depuis une dizaine d’années avec toujours autant de plaisir.

Littérature étangère, Philippe Rey

Philippe Rey est une des premières maisons d’édition (si ce n’est la première) avec qui j’ai travaillé pour le blog. Une collaboration qui a duré de longues années et m’a offert de belles heures de lecture. Merci pour leur confiance. Non, cet article n’est pas sponsorisé, je ne reçois plus leurs livres mais je suis leurs nouveautés et en achète toujours avec plaisir. Il y a donc pas mal de titres de cette maison que vous pouvez retrouver sur le blog. Je lis quasi tous les Joyce Maynard et Joyce Carol Oates depuis que je me suis plongée dans leurs romans, deux auteurs dont j’admire le travail. Mini sélection autour des auteurs qui m’ont le plus marquée :

Les indomptées, Nathalie Bauer
Camille mon envolée, Sophie Daull
Les terres dévastées, Emiliano Monge
L’homme de la montagne, Joyce Maynard
Daddy Love, Joyce Carol Oates

Un commentaire sur “Philippe Rey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.