Divers

Bilan 2021 et objectifs 2022

Quelle année étrange que 2021 ! Elle a été bizarre pour tout le monde avec un confinement qui n’en était pas un, la pandémie qui revient par vagues, les restos et lieux culturels fermés une bonne moitié de l’année… On a connu mieux. De mon côté, elle s’est divisée en deux : six mois à attendre une grosse opération et six mois à s’en remettre. A défaut de disparaître mes douleurs ont évolué et il y a de nouvelles habitudes à prendre pour tenter de les apprivoiser. J’ai eu quelque répit sur les deux derniers mois, me permettant de souffler un peu et de pas avoir que du négatif dans cette année qui a aussi été difficile sur un plan personnel.

Je n’ai quasiment pas écrit pour le blog cette année. Un peu au printemps puis, plus rien. J’ai été pas mal occupée par cette histoire d’hôpital, et mes douleurs chroniques ont souvent été trop fortes pour me permettre de réfléchir. A défaut d’arriver à rédiger, j’ai pris l’habitude de prendre des notes sur mes lectures / sorties ce qui me permettra d’écrire mes articles plus tard si je le souhaite. Je vais au moins essayer de mettre en ligne les articles prêts ou quasi prêts qui traînent depuis des mois dans mes brouillons.

Toujours peu de cinéma cette année mais j’ai quand même réussi à voir 20 films en salles, plus quelques rattrapages depuis chez moi, ce qui n’est déjà pas si mal étant donnés la fermeture des cinés et le temps que j’ai passé alitée. On ne peut pas dire que les coups de cœur se soient enchaînés. Ma critique pouvant s’appliquer aux 3/4 des films vus cette année : pas mal mais trop long. J’ai raté plein de choses qui avaient l’air très chouettes, j’espère faire mieux en 2022. Mon top 5 de l’année : Adieu les cons, Sous le ciel d’Alice, Falling, Le sommet des dieux et Sous le ciel d’Alice. Pires moments d’ennui : Stillwater et Délicieux.
J’ai également vu environ 80 films de chez moi. Gros progrès par rapport aux 2/3 dernières années où j’avais bien réduit le rythme. Pas mal de navets et quelques classiques. Entre autres choses j’ai aimé Headhunters, It follows et Le bal des folles. Wonder woman 1984 se place très haut dans la liste des pires nanars mais j’ai bien rigolé.
Petit écran toujours, environ 25 séries vues, à peu près comme l’année dernière, avec beaucoup plus de découvertes et de séries courtes que les autres années. Pour celles que j’ai continuées / finies et que j’aime toujours autant : This is us, Elementary et The americans. Parmi les découvertes, très bonne surprise avec Marcella, Why women kill et The man in the hightcastle. Mais le coup de cœur de l’année revient sans hésiter à The marvelous Mrs Maisel, jubilatoire.

Pas énormément de sorties culturelles cette année, covid oblige, mais bien plus qu’en 2020. Surtout des choses en extérieur et des musées / châteaux mais aussi quelques spectacles et expos. Côté expos justement, quasi que de la photo, aucune mauvaise surprise : Cartier Bresson, Salgado, Vivian Maier ou Steve Mc Curry, autant de valeurs sures. Pour les spectacles, très belle découverte avec Jann Gallois à Chaillot, coup de cœur pour Lautrec au théâtre du Capitole et joie intense de retrouver la compagnie XY à la Villette dans un spectacle parfait de bout en bout.
2021 aura été une années assez riches en découvertes street-art pour moi. J’ai passé pas mal de temps à me balader dans les rues de Paris à la recherche de nouvelles choses et c’était plein de belles surprises, notamment vers la porte de Bagnolet et autour de Belleville.

Enfin côté jeux, peu de nouveautés cette année. J’ai peu joué, que ce soit côté jeux de société ou jeux vidéos et je me suis surtout tournée vers les valeurs sures. Concernant les jeux de société, j’ai bien aimé Trekking the world et Cowboy bebop dans les découvertes. Pour les jeux vidéos, j’ai beaucoup aimé Sherlock Holmes the devil’s daughter et je vous conseille d’aller découvrir Snowtopia si ce n’est déjà fait. Dans mes jeux doudou de l’année, on retrouve Northgard et The long dark (pas de Civ ou de Don’t starve pour une fois). Déception pour Roki que j’ai trouvé assez creux et Life is strange 2, écrit avec les pieds. Sur mobile j’ai développé une addiction à la série Lost lands, finie bien trop vite à mon goût.

On termine par les lectures. Je suis bien loin de mon objectif de 100 avec 75 livres lus, plus ou moins comme les années précédentes. C’est déjà beaucoup. Un peu plus de BD et jeunesse que l’année dernière. Peu d’essai, surtout du roman. Et surtout, surtout, beaucoup de livres abandonnés en route. Comme je le disais, j’ai eu des soucis de concentration une bonne partie de l’année, je lis lentement, et vraiment, depuis quelques mois, pas grand chose ne me plaît. On est début janvier et je ne suis toujours par venue à bout de la rentrée littéraire de septembre. Il me reste 7/8 services de presse et autant de romans achetés. Jamais je n’avais autant traîné à lire les parutions de cette période de l’année. Sur la quinzaine de livres déjà « lus », j’en ai abandonné plus de la moitié. Décevant. Une fin d’année laborieuse. On va donc chercher dans les livres lus en début d’année pour les coups de cœur : La couleur des rêves, Anne de Green Gables et La Pâqueline pour les romans et Le jardin et Treck pour les BD/albums.

Chaque année, je fais une liste purement indicative de 15 livres que je voudrais sortir de ma pile à lire. Bien sûr je l’oublie à peine publiée mais il m’arrive de piocher dedans quand je suis à court d’inspiration pour ma prochaine lecture. Ca n’a pas été le cas cette année, avec exactement zéro roman lus parmi ceux cités. L’occasion de me rendre compte aussi que je n’ai lu aucun classique, quasi que de la nouveauté. Seule la catégorie BD / jeunesse a été bien vidée. Je recommence pour 2022, ça ne sert à rien mais c’est le moment où jamais d’aller vérifier quels titres dorment sur mes étagères.

Classiques

Le nom de la rose, Umberto Eco
Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll
Pour qui sonne le glas, Ernest Hemingway
Carnets du grand chemin, Julien Gracq
Germinal, Émile Zola

Contemporain

Rescapée, Fiona Kidman
La vérité, Terry Pratchett
Capitale songe, Lucien Raphmaj
Six pieds sur terre, Antoine Dole
Marie Curie et ses filles, Claudine Monteil

BD/jeunesse

Zaï zaï zaï zaï, Fab Caro
Malgré tout, Jordi Lefebre
Payer la terre, Joe Sacco
La ville sans vent, Éléonore Devillepoix
La peste et la vigne, Patrick K. Dewdney

Et pour 2022, on souhaite quoi ? Comme d’habitude j’ai envie de dire. Une santé un peu moins fluctuante qui me permettre d’écrire de manière plus régulière pour le blog. Je m’étais bien remise au dessin en début d’année dernière, j’aimerais continuer (enfin reprendre plutôt vu que je n’ai pas touché un crayon depuis des mois). Et je voudrais reprendre un peu le piano, même si c’est avec des morceaux tout simple que je ne jouerai probablement pas très bien.
J’espère voir un peu plus de films en salles, j’aimerais retrouver mon rythme d’une fois par semaine, ce qui semble jouable sachant que le cinéma est tout près. Pour les autres sorties culturelles, l’année sera probablement calme en revanche.
J’ai plein de jeux vidéos sur mon PC, je pense qu’il serait temps de les tester, je les délaisse depuis trop longtemps et je suis sure qu’il y a de belles choses dedans.
Enfin, on termine par les livres. Essayer de lire un peu tous les jours, garder à peu près le même nombre de lectures sur l’année et lire au moins un livre en anglais, voire deux puisque je ne l’ai pas fait en 2021. Rien de très ambitieux mais comme chaque année depuis maintenant un bon moment, arriver à faire les choses que j’aime plus régulièrement serait déjà une belle réussite et c’est loin d’être gagné avec de douleurs chroniques.

L’année s’annonce encore compliquée pour tout le monde avec tout ce qui nous attend mais je vous la souhaite aussi douce que possible.

7 commentaires sur “Bilan 2021 et objectifs 2022

  1. Je te souhaite une belle année plus rassurante et épanouissante.
    Si tu veux, Zaî Zaï Zaï Zaï est a été adapté au théâtre et il est actuellement au théâtre de l’Atelier. Une très belle adaptation?

      1. C’est vraiment une très bonne pièce que je recommande chaudement.
        Il y a un risque que les théâtres ferment d’ici peu pour infos.

  2. J’ai offert « Anne de Green Gables » à mon papa pour Noël justement, car il a aimé la série « Anne with an e ». Tu peux lire « Zaï Zaï Zaï Zaï », ça se termine vraiment vite (et en plus l’adaptation ciné arrive, mais les premiers échos sont pour le moins mitigés).

    1. J’avais beaucoup aimé la série, j’avais peur que le style du roman soit un peu vieillot mais j’ai retrouvé exactement le même ton, j’ai beaucoup aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.