Mes lectures

Les affinités sélectives, J. Courtney Sullivan

A son réveil, tout n’était que silence. Il n’y avait que les mères et les insomniaques pour être debout à une heure pareille. Elle n’avait pas à consulter d’horloge pour savoir que dans quelques secondes le bébé se mettrait à pleurer dans son couffin dont elle le sortirait avant d’avoir ouvert complètement les yeux, et que, tandis qu’elle tiendrait son poids chaud dans ses bras, l’épuisement ferait place à l’acceptation, à la dévotion.

Elisabeth, brillante journaliste et jeune mère, s’adapte difficilement à sa nouvelle vie dans une petite ville après avoir vécu vingt ans à New York. Elle passe ses journées dans sa maison, seule avec son enfant, et commence à déprimer.
Arrive Sam, l’étudiante qu’Elisabeth a engagée pour garder son bébé. La jeune femme est en plein bouleversement, préoccupée par les choix de sa vie affective et son avenir, grevé par des prêts étudiants.
Les deux femmes se lient d’amitié, chacune voyant en l’autre la possibilité d’une vie différente.

Couverture du roman Les affinités sélectives de J.C. Sullivan

J’ai beaucoup apprécié ce roman. A priori ce n’est pourtant pas trop mon genre. C’est assez lent, il ne se passe pas grand chose, et c’est très centré sur l’étude de personnages sans histoires. Par certains aspects ça m’a quelque peu rappelé Normal People de Sally Rooney, dans une version sur l’amitié féminine. L’histoire est centrée sur deux femmes, dans une banlieue américaine. L’une, la trentaire, vient d’avoir un enfant, l’autre, la vingtaine, finit ses études et est sa baby sitter. Chacune a des doutes sur sa vie et elles vont se raccrocher l’une à l’autre pour passer ce cap de leur existence.

Rien de palpitant comme je vous le disais mais c’est bien écrit, avec beaucoup de justesse dans la description des caractères et la manière dont se construisent les relations entre les protagonistes. Je n’ai pas ressenti d’affinité avec les personnages, je ne me suis identifiée à aucun d’eux. Cela n’est pas forcément un problème mais je dois admettre que ça a sans doute joué dans le fait que mon attention ait faibli dans le dernier tiers du roman. Il faut dire aussi qu’il est assez imposant et assez dense.

J’ai apprécié qu’en toile de fond, discrète mais bien présente, il y ait une critique de la société américaine, les dérives du capitalisme notament, mais aussi les attentes envers les femmes, que ce soient de jeunes adultes ou de jeunes mères. Les hommes sont assez peu présents de cet ouvrage, ou disons en tout cas en retrait. La fin, si elle n’est guère surprenante et répond tout à fait à la logique de l’évolution de l’histoire, m’a toutefois un peu déçue par son côté abrupt. Le roman aurait peut-être mérité de s’arrêter plus tôt et de laisser le lecteur dans l’incertitude quant au devenir de ses personnages. Malgré un dernier tiers un peu longuet, j’ai beaucoup apprécié ce roman qui s’avère très juste dans la peinture des relations humaines.

Portrait de J. Courtney Sullivan

Dans la vie, il y avait les gens qui restaient, ceux qui étaient là pour de bon et dont vous dépendiez autant que de l’eau et de l’air. D’autres n’étaient là que pour vous tenir compagnie un temps. Sur le coup, vous ne saviez que rarement qui serait qui.


Elles ne se parlaient jamais de vive voix il n’y avait ni bonjour ni au revoir, juste une conversation en cours qu’elle reprenait et arrêtait plusieurs fois dans une même journée.

2 commentaires sur “Les affinités sélectives, J. Courtney Sullivan

    1. Je comprends. Même si j’ai beaucoup apprécié je n’en ferai pas une habitude, j’ai eu un peu de mal à rester concentrée sur la fin. Je reste une adepte de drame bien lourd avec un gros fond social ou historique mais c’était pas désagréable comme changement de registre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.