Archives de Catégorie: Patrimoine

Le château de Foix

Par défaut

          Bien que mes parents habitent tout près, je n’avais plus visité le château de Foix depuis une bonne quinzaine d’années et pour tout vous dire je n’en gardais pas un souvenir impérissable. Ca m’avait surtout paru très… vide. J’y avais envoyé des amis il y a quelques temps qui en étaient revenus enchantés. Je suis donc allée voir par moi-même ce qu’il en était.

Château de Foix

          Nous avons débarqué à l’improviste à une heure où il n’y avait pas de visite guidée en français. Après hésitation, nous avons décidé de continuer tout de même. Le château offre une vue imprenable sur la ville et ses ruelles. Seules deux des tours étaient visitables quand nous y sommes allées (j’ai l’impression que ç’a toujours été le cas, à vérifier…). Apprêtez-vous à monter un nombre de marches assez conséquent ! Dans le première tour que nous avons visité (la tour ronde), des indications sur la construction du château, Gaston Phoebus et son traité de chasse ou encore la création de la principauté andorrane. Il y a pas mal de choses à lire mais très peu d’objets exposés (et clairement pas assez de lumière).

          Dans la tour carrée, il y a un peu plus de choses au rez-de-chaussée avec beaucoup de documentation sur la création et le développement de la ville de Foix mais aussi quelques pièces d’armement. A l’étage, le lit de Henry IV – pièce maîtresse du musée – qui a séjourné à plusieurs reprises dans la région. Malheureusement, la vue depuis le haut de cette tour est limitée, ce n’est pas le meilleur endroit pour profiter du panorama.

Château de Foix

          J’avoue avoir eu un peu de mal à imaginer la vie dans ce château étant donné la quasi absence d’ameublement et la relative exiguïté des pièces. Je serais très curieuse de savoir à quoi ça pouvait bien ressembler. Je pense que la visite guidée (gratuite) n’est pas de trop pour donner un peu de vie à l’ensemble, elle est paraît-il passionnante. Je pense que comme souvent mieux vaut visiter le château hors saison pour plus de tranquillité. Toutefois l’été un atelier tir à l’arc et à l’arbalète est proposé. Je n’ai pas eu le temps de m’y attarder mais j’aurais bien essayé ! Une visite un peu en demie-teinte mais le château reste un haut-lieu de la région, à faire au moins une fois.

Château de Foix

Ouvert toute l’année
Horaires variables en fonction des saisons

Plein tarif 5€80

#unefoisafoix il fait super beau et ce soir c'est la première visite aux flambeaux

A post shared by Foix Tourisme (@foixtourisme) on

A la découverte de la Géode

Par défaut

          Bien que j’en aie souvent entendu parler, je n’étais jamais allée à la Géode. De l’extérieur, je trouve ce dôme chromé où se reflète le ciel assez impressionnant. Après avoir longtemps tergiversé (oui, c’est loin La Villette, pas toujours très facile d’accès et surtout pas dans mes habitudes) j’ai fini par y aller parce que j’avais une place qui allait se périmer. Au programme un film de 45 min sur l’Arctique. Ca tombe bien, les ours blancs et les pingouins j’adore ça ! La salle est aussi impressionnante de l’intérieur que de l’extérieur. Voire même plus. La volée de marches est assez spectaculaires et plutôt compliquée avec des béquilles (bien sûr personne n’a songé à me dire à la caisse ou à l’entrée qu’il y avait un ascenseur…). L’écran a perte de vue est une expérience assez déroutante. Alors, la Géode, c’est aussi bien qu’on le dit ?

          Franchement, j’ai été déçue. L’écran hémisphérique – parmi les plus grands du monde – est constitué d’un grand nombre de rectangles dont j’ai eu le plus grand mal à faire abstraction au cours du visionnage. J’ai également eu un peu de mal – et c’est plus gênant – avec le principe même de l’écran 360. Je pensais que ça allait être génial, immersif, tout ça, finalement ça m’a surtout donné la nausée et un joli mal de crâne. J’ai eu le plus grand mal à savoir où il fallait regarder et j’ai eu la désagréable impression que mon cerveau n’arrivait pas du tout à traiter toutes les informations qu’il recevait à la fois. Quant à l’horizon courbe inversé (question de perspective bizarre due à la forme de l’écran), il m’a perturbée pendant tout le visionnage.

La Géode, écran

          Et le film ? Là non plus, pas de gros coup de cœur. Il y avait de belles images et nounours tout mignons mais ça ne dépassait pas ce stade là. On voit essentiellement les mères défendant leurs petits et quasiment pas la chasse ou la reproduction (il ne faudrait pas risquer de choquer quand même) et il n’y a à peu près aucun message écologique – ni aucun message tout court d’ailleurs – alors que ça s’y prêtait grandement. Grosse déception de ce côté-là même si j’ai trouvé ce petit documentaire agréable à regarder. Il m’a en revanche donné l’impression d’être un peu daté. Bien que ne datant que de 2012, il m’a paru un peu vieillot dans la manière de filmer et de raconter. Il n’était par ailleurs pas particulièrement adapté aux spécificités de l’écran.

          Si je suis contente d’être enfin allée à la Géode, vous l’aurez compris, je n’ai pas été emballée. Nous n’avons pas vu un film en 3D, qui sont sans doute beaucoup plus impressionnants mais que mon crâne aurait sans doute encore moins bien supporté. Pas trop de regrets de ce côté-là donc. Nous avions eu des places à tarif réduit mais sinon c’est très cher pour ce que c’est. Quand à l’accessibilité de la Villette, elle reste très relative même si la Géode est assez bien située par rapport au métro. Le contenu m’a semblé bien plus adapté aux enfants qu’aux adultes, d’ailleurs ils étaient nombreux dans la salle. Si l’expérience mérite d’être tentée au moins une fois, je ne compte pas vraiment la renouvelée. Une petite déception pour cet écran qui mériterai sans doute un contenu un peu plus actuel.

La Géode, dôme

La Géode

Parc de la Villette
26 avenue Corentin Cariou
75019 Paris

Du mardi au dimanche de 10h30 à 20h30

12€, 9€ tarif réduit

Une nouvelle vie pour la maison familiale

Par défaut

          Certains ici le savent déjà étant donné le grand nombre d’articles photo que j’ai consacrés à la région (ici,  ou encore ) : je suis originaire des Pyrénées. Et plus précisément d’Ariège. La ferme familiale est située à 1000 m d’altitude, au milieu de la verdure, face à la chaîne des Pyrénées. J’y ai passé tous mes week-ends et toutes mes vacances jusqu’à ce que je parte faire mes études ailleurs. Et même depuis, je continue à  rentrer aussi souvent que possible à ce que j’appelle depuis toujours « chez moi » bien que je n’y aie jamais réellement vécu.

Le Péré avant les travaux

La maison avant les travaux

          Suite au décès de ma grand-mère, qui était l’habitante des lieux, mes parents fraîchement retraités ont lancé le projet un peu fou de transformer cette vieille ferme ariégeoise en table et chambres d’hôtes. Les travaux sont en cours et il y en a encore pour quelques mois avant l’ouverture mais nous avons décidé de créer un blog sur l’avancement des travaux et la vie des lieux. C’est ma maman qui est aux commandes mais je partagerai le lien vers les articles au fur et à mesure de leur parution. En espérant que vous serez nombreux à soutenir ce beau projet.

Le Péré, Boussenac, vue sur les Pyrénées

La vue

Le site du projet : https://vacanceslepere.wordpress.com/

Et le premier article de présentation : Le Péré, un projet qui se concrétise

Une journée au château de Pommard

Par défaut

DSC_0008 DSC_0123 DSC_0110

          Au début de l’été, j’ai été conviée à passer une journée au Château de Pommard. Au programme, le vernissage d’une exposition de photographies, la présentation de robes évoquant les grands crus mais aussi visite du domaine et dégustation. Voici donc un petit résumé de cette journée.

 DSC_0015 DSC_0014 DSC_0020

          Le Château de Pommard est un nom célèbre qui parlera aux amateurs de vin et plus particulièrement de Bourgogne. Le domaine a été créé vers 1650 et appartient depuis 2004 à Maurice Giraud. J’étais invitée à l’occasion des 10 événements organisés pour les 10 ans du rachat dont je vous parlais ici. Le matin, nous avons commencé par la visite de ce très beau domaine de 20 ha parfaitement restauré et de sa magnifique cave avec explications détaillées sur les terroirs, les vignes et la vinification : passionnant ! Je remercie au passage l’équipe du domaine pour son accueil, sa patience et sa bonne humeur. Elle nous a fait passer une journée magnifique malgré le temps capricieux.

DSC_0032 DSC_0035 DSC_0036

          Nous sommes ensuite passés à la dégustation. Depuis 2005, la vente se fait uniquement en direct. Pommard, ce sont 60 000 bouteilles de grands vins et 35 000 visiteurs en 2013 dont beaucoup d’américains. Seul le vin roue porte l’appellation « Château de Pommard » même si le domaine vinifie du blanc sous d’autres appellations (Chassagne-Montrachet notamment). Pour les grands crus, le choix a été fait de recourir à une bouteille du XVIII° s. dont le modèle est déposé et qui donne à ce vin une identité forte. Je ne suis pas férue de rouge, en revanche le vin blanc était absolument délicieux et j’ai apprécié d’avoir la chance de goûter ces grands crus autrement hors de ma portée.

 DSC_0078 DSC_0083 DSC_0103

          Après un repas à l’extérieur (le restaurant du domaine a l’air à tomber, il faudra que je l’essaie à l’occasion), nous avons assisté au vernissage de l’exposition Peter Knapp sur la vigne. Je ne connaissais pas ce monsieur et cette rencontre fut passionnante. Nous avons terminé la journée par la présentation des robes. Le château propose des dégustations qui font appel au toucher pour décrire la robe du vin : velouté, satiné, etc… Un concept que je trouve très intéressant et permet de découvrir ce milieu parfois un peu impressionnant autrement. Le domaine propose aussi une galerie d’art intéressante avec en particulier des sculptures et lithographies de Dali. Un endroit plein de charme qui séduira les amateurs de vin et de patrimoine. 

DSC_0186 DSC_0009 DSC_0179

Château de Pommard

15 Rue Marey Monge

21630 Pommard

Ouvert tls de 9h30 à 18h30 sans RDV

Visite et dégustation : 21€

DSC_0213 DSC_0219 DSC_0207

Le château de Pommard en fête pour les 10 ans de son rachat

Par défaut

          Il y a 10 ans, le célèbre château de Pommard était racheté par Maurice Giraud. Depuis, les bâtiments ont été restaurés, le tourisme autour du domaine s’est développé et une galerie d’art a même été créée. Pour l’anniversaire du rachat, 10 événements sont organisés en 2014. L’occasion de découvrir les lieux.

DSC_0018

          Pour ma part, j’ai été invitée à participer au vernissage de l’exposition de photographies de Peter Knapp, à découvrir jusqu’à la fin de l’été au Château de Pommard (mon article détaillé sur le sujet ici). Le même jour était également présentée une robe créée spécialement pour le Château de Pommard, évoquant le vin. En effet, on parle de robe pour la couleur du vin, mais également de texture (veloutée, satinée…), de ce constat est née l’idée de créer des robes qui correspondent au ressenti lors de la dégustation. Une idée originale que j’ai beaucoup aimée. Trois robes étaient présentées – les robes Pinot Noir, Chardonnay et Grand Vin 2010 Château de Pommard – La robe Château de Pommard est exposée au domaine tout l’été.

DSC_0154

          D’autres événements ont également été organisés pour ces dix ans. Certains sont déjà passés mais d’autres restent à venir. Au programme des réjouissances, vous pouvez encore découvrir « Les Grands ateliers de France », « La magie au château » ou « Accords parfaits, Le goût de l’excellence ».
Les grands ateliers de France, présenteront les plus belles créations de l’artisanat français du 26 au 28 septembre avec une quinzaine d’ateliers participants.
La magie au château invite le temps d’un week-end les illusionnistes à Pommard. Les 11 et 12 octobre, deux jours pour découvrir les lieux autrement, plus magiques encore qu’à l’accoutumée.
Accords parfaits, le goût de l’excellence, ce sont neuf shows culinaires et des ateliers de création de chocolat autour des produits du château. Parce qu’un grand repas mérite un grand vin.
Mais aussi l’alambic au château du 29 au 31 août, les vendanges au mois de septembre ou les festivités de la vente des vins les 15 et 16 novembres. Autant d’occasion de découvrir les lieux et le savoir-faire qu’ils abritent.

DSC_0183

          Une exposition de sculptures de Salvador Dali se tient également dans la cour du château jusqu’au 30 novembre. Pour plus d’informations sur les événements en cours ou à venir, consultez le site du Château. 10 ans, 10 événements, une belle initiative, qui permet de découvrir ce célèbre domaine autrement, en alliant grands crus et culture.