Archives de Tag: 3 étoiles

Arpège, un déjeuner chez Alain Passard

Par défaut

          Pour l’anniversaire de ma maman, elles nous a invitées dans un restaurant qu’elle rêvait d’essayer depuis fort longtemps : L’Arpège d’Alain Passard. L’homme cultive lui-même ses légumes. Il possède pour cela un cheval et se fait livrer chaque matin en légumes frais et de saison. Sa cuisine les met au cœur de l’assiette. Il les travaille sans les dénaturer, ce qui lui a valu d’obtenir 3 étoiles au guide Michelin. Autant vous dire que j’avais hâte de goûter à sa cuisine !

alain-passard-l-arpege-panoramique

          Le restaurant est d’une étonnante sobriété. Rue de Varenne, entouré de ministères, la façade passe totalement inaperçue. C’est à peine si le nom figure dessus. Même simplicité à l’intérieur : tables en bois clair, nappes blanches et quelques légumes en déco. La salle était réservée, nous étions donc dans le salon, dans une jolie cave voûtée. La pièces est petite mais agréable, la vaisselle simple mais jolie, sur la table, un Opinel qui nous accompagne durant tout le repas (ainsi que du pain maison avec un excellent beurre salé) et un petit panier plein de légumes en guise de composition florale. On est loin du décorum des palaces et on se sent de suite à l’aise avec des serveurs pour le moins sympathiques.

DSC_0057

          Trois menus sont proposés à 140, 240 et 320€. Eh oui, quand même ! Les étoilés, ce n’est pas donné. Le 1° menu est une surprise du chef. Le 2° tout légume. Et le dernier terre et mer. Nous avons opté pour le 1° sans trop savoir à quoi nous attendre donc. Nous avons été plus qu’agréablement surprises. C’est un vrai festival que ce menu en 12 plats ! Essentiellement des légumes – ce qui n’est franchement pas pour me déplaire – mais aussi un plat de volaille, un de poisson et deux desserts. Sans compter les amuse-bouche et mignardises. Tout est absolument délicieux, même si bien sûr certains plats sortent du lot, comme l’asperge, le risotto aux petits légumes ou encore le mille-feuille.

DSC_0062

          Ce repas était un vrai régal ! Le chef est passé entre les tables et a discuté un bon moment de choses et d’autres, ce qui fut une excellente surprise. Le service est aux petits soins et vraiment adorable. Dans l’assiette, les surprises se multiplient. Chaque plat est très goûteux, on retrouve bien le goût de chaque élément. Les assaisonnements sont souvent à base d’herbes, ce que j’apprécie particulièrement. On aime toujours certains plats plus que d’autres mais il n’y en a aucun qui ne soit pas reparti vide et saucé (ce n’est pas chic mais c’était trop bon alors je m’en fiche !). J’ai d’ailleurs pris peu de photos, un peu parce que les plats ne sont pas très spectaculaires visuellement parlant et beaucoup parce que j’étais trop occupée à manger.

DSC_0069

          Côté produits, le mois d’avril n’était peut-être pas la meilleure saison avec essentiellement des asperges, des betteraves, des carottes et des navets (beurk !). Aucun fruit. Même si les légumes de printemps commençaient à pointer leur nez, je crois que j’aurais plus apprécié d’y déjeuner en été, quand poivrons, tomates et courgettes s’invitent sur les tables. Ce n’est était pas moins délicieux et ne m’a donné que plus envie d’y retourner. Seul bémol parmi les mignardises, le petit chou à la chantilly… au navet (!) qui m’a laissé un goût amer. La tartelette au petits-pois en dessert était quant à elle… intéressante. Ce repas était un sans faute de bout en bout et un excellent moment. Je n’hésiterai pas à casser ma tirelire pour renouveler l’expérience. Une table à recommander à tous les amoureux des légumes sans la moindre hésitation.

passard_51

Arpège

Alain Passard

84 rue de Varenne

75007 Paris

Menu à partir de 140€

Fermé le week-end

Un dîner chez Michel et Sébastien Bras

Par défaut

          Michel et Sébastien Bras, un père et un fils qui ont su faire de leur restaurant de Laguiole un repère de la gastronomie. 3 étoiles que le père a su transmettre à son fils. Une cuisine a base de produits de l’Aubrac et de plantes fraîchement cueillies pour une cuisine de saison au plus près de la nature. J’avais hâte d’y goûter !

DSC_0991

           La première chose qui impressionne quand on arrive chez les Bras, c’est la vue exceptionnelle sur le plateau de l’Aubrac qui s’offre à nous. Elle est de toute beauté et la terrasse qui ressemble à une proue de bateau est idéale pour en profiter. La décoration de la salle est très sobre mais avec ses grandes baies vitrées, elle offre une vue exceptionnelle. Nous avons d’ailleurs pu profiter d’un coucher de soleil absolument fabuleux.

DSC_1017

          Dans l’assiette, la relative sobriété de la cuisine – comme de la déco d’ailleurs – m’a étonnée. Au menu, on trouve entre autres une salade d’herbes encore plus belle que bonne, de l’agneau avec de l’aligot (j’adore ça mais là j’ai cru que j’allais exploser) ou encore du homard avec une vinaigrette à la myrtille qui était juste à tomber ! Parce que certes c’est simple, mais qu’est-ce que c’est bon !

DSC_0998

          Souvent dans les grands restaurants, je suis déçue par les desserts, rarement à la hauteur. Ici, ils sont largement au niveau de ce qui précède, voire même légèrement supérieurs pour un repas qui se termine en beauté. Sébastien Bras a même réussi à me faire aimer les figues, l’un des très rares fruits que je n’apprécie  habituellement pas. J’aurais pu en manger des kilos si je n’avais pas déjà été aussi repue ! Un délice !

DSC_1021

          Evidemment, ce type de restaurant n’est pas donné et reste réservé à des occasions particulières (en l’occurrence le départ à la retraite de ma maman – au passage je remercie d’ailleurs ses collègues pour cette riche idée et mes parents de m’avoir gentiment invitée). Toutefois, la maison Bras n’est pas parmi les plus chères, comptez autour de 150€ par personne.

DSC_1026

          On m’avait vanté cette adresse pour son originalité et son côté marquant. A vrai dire, si j’ai tout trouvé excellent, la surprise a rarement été au rendez-vous au cours du repas. J’ai aimé qu’on puisse visiter les cuisines, ça restera pour moi le moment le plus fort de la soirée malgré un passage trop bref (foutue timidité), suivi de près par le fabuleux coucher de soleil qui a donné a ce repas une teinte toute particulière.

DSC_1016

          L’accueil est adorable et plein de petites attentions que j’ai beaucoup appréciées. C’est finalement le tout qui fait que cette soirée restera pour moi mémorable, même si je ne garderai sans doute pas le souvenir de chaque plat comme ça a pu être le cas chez Marc Veyrat ou Jean-Luc Rabanel. Une très belle soirée dans une adresse à part, entre tradition et modernité, qui met la nature au cœur de l’assiette.