Archives de Tag: recette facile

Crèmes noix de coco, litchi et citron vert : une recette immaculée pour les fêtes

Par défaut

Pour 6 verrines

20 litchis

500 ml de lait de coco

3 c. à soupe de sirop d’agave

4 c. à soupe de Maïzena

2 citrons verts

Un peu d’agar-agar

1 pincée de noix de coco râpée

DSC_0690

Pelez les litchis et émincez-les finement. Mettez-les à égoutter et conservez le jus.

Répartissez les litchis au fond de 6 verrines.

Dans une casserole, mélangez le lait de coco, 2 c. à soupe de sirop d’agave et le jus de litchi. Je sucre peu mes préparations, vous pouvez ajouter du sirop d’agave selon votre goût – on peut bien sûr utiliser du sucre, à vue de nez, je dirais entre 30 et 50g.

Faites chauffer le mélange. Lorsqu’il est frémissant, hors du feu, ajoutez la Maïzena et fouettez énergiquement pour éviter les grumeaux puis faites cuire environ 2 min. Le mélange doit être bien homogène et avoir la consistance d’une crème anglaise un peu épaisse (ou d’une crème pâtissière un peu liquide, c’est selon…). La crème fige en refroidissant.

Versez la crème sur les litchis.

Dans une petite casserole, versez le jus des 2 citrons verts, 1 c. à soupe de sirop d’agave et 4 c. à soupe d’eau. Portez à ébullition puis ajoutez une pointe de couteau d’agar-agar. Laissez frémir quelques secondes. Si vous tenez à goûter et que vous trouvez ça ultra acide, c’est normal. Répartissez le jus de citron sur les crèmes et réservez au frais.

Au moment de servir, saupoudrez de noix de coco râpée.

DSC_0696

          Une recette simple qui fait voyager. La citron vert compense le côté un peu fade du lait de coco et le tout se marie très bien à la finesse du litchi. La préparation en elle-même n’est pas très esthétique, servez-la dans de jolis verres, son blanc immaculé est très hivernal.

Bon appétit !

Riz au lait très épais islandais et lummur

Par défaut

Pour le riz au lait

2 à 3 verres de riz

2 verres d’eau froide

1 c. à café de sel

1/2 verre de raisins secs

1,5 l de lait

Sucre à la cannelle

DSC_0017

Rincez le riz à l’eau froide jusqu’à ce qu’elle soit limpide.

Mettez le riz dans une casserole avec l’eau et le sel. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez cuire 5 min jusqu’à ce que l’eau soit quasiment évaporée sans que le riez ne colle.

Ajoutez ensuite les raisins puis le lait peu à peu et portez à ébullition sans couvrir.

Faites cuire feu doux jusqu’à ce que le riz soit tendre. Retirez du feu et laissez reposez 5 min pour que le riz prenne.

Dégustez saupoudré de sucre à la cannelle.

Il paraît que c’est aussi délicieux avec de la saucisse de foie de mouton.

          Un riz au lait très épais (surtout quand comme moi on le laisse un peu trop cuire) qui se déguste de préférence chaud et change un peu du riz au lait traditionnel. J’ai beaucoup aimé les raisins et cannelle dedans, mais comme j’en mets partout, ce n’est pas surprenant…

DSC_0026

Pour les lummur

Un reste de riz au lait (environ 2 verres)

1 verre de farine

2 œufs

1/2 c. à café de sel

1/2 c. à café de bicarbonate de soude

1 c. à soupe de sucre brun

1,5 verre de lait

Un peu de beurre

DSC_0032

Mélangeant tous les ingrédients dans un saladier en terminant par le lait.

Faites fondre un peu de beurre dans une poêle. Versez une louche de pâte dans la poêle chaude. Laissez cuire environ 2 min puis retournez les crêpes à l’aide d’une spatule et laissez cuire environ autant de temps de l’autre côté. Dégustez chaud avec du sirop d’érable ou de la confiture.

          Ces crêpes sont assez surprenantes, elles ont à la fois le goût de crêpes et de riz au lait : totalement régressif et hyper réconfortant. Et puis c’est idéal au petit-déjeuner pour éviter les petits creux dans la matinée.

Ces recettes sont extraites du roman L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir.

Deux recette au goût à la fois connues et surprenant. Un peu étrange mais dépaysant.

Bon appétit !

Pâtes aux courgettes, basilic et parmesan

Par défaut

Pour 2 personnes

150 g de pâtes de votre choix

1 filet d’huile d’olive

2 petites courgettes

6 feuilles de basilic

5 c. à soupe de fromage blanc

Des copeaux de parmesan

Sel, poivre

DSC_1034

Mettez de l’eau salée à chauffer. Lorsqu’elle bout ajoutez les pâtes et laissez-les cuire le temps indiqué sur le paquet (en général 7 à 9 min.).

Dans une poêle, faites chauffer un filet d’huile d’olive. Pelez les courgettes, enlevez les graines et coupez-les en petits dés avant de les mettre à cuire dans l’huile à feu moyen. Couvrez et tournez de temps en temps.

Emincez le basilic.

Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez-les et réservez.

Quand les courgettes sont bien fondantes, ajoutez environ les 2/3 du basilic et le fromage blanc. Salez, poivre et laissez cuire environ 2 min.

Au moment de servir, versez la sauce sur les pâtes puis saupoudrez du reste de basilic frais et de copeaux de parmesan.

DSC_1037

Une manière toute simple de manger des légumes avec ses pâtes.

Bon appétit !

Des madeleines pour adoucir votre rentrée

Par défaut

Pour environ 20 madeleines

2 œufs

50 g de sucre

100 g de beurre

100 g de farine

Quelques gouttes d’extrait d’orange

1 c. à café de Cointreau

1 c. à café de levure

 DSC_0426

Préchauffez le four à 250° C.

Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Faites fondre le beurre et ajoutez-le à la préparation.

Versez peu à peu la farine en continuant à remuer.

Ajoutez l »extrait d’orange, le Cointreau et la levure diluée dans un fond d’eau.

Beurrez vos moules et remplissez-les aux 3/4.

Enfournez 4 min. à 250° C (th. 8/9) puis baissez le four à 210° C (th. 7) et laissez cuire 6 min. supplémentaires. C’est le choc thermique qui crée la fameuse bosse des madeleines.

 

Laissez-les tiédir avant de les démouler et dégustez-les tièdes ou froides.

DSC_0436

Une recette toute simple mais qui fonctionne à tous les coups !

Bon appétit !

Gâteau moelleux abricot, orange et miel

Par défaut

Pour 6 à 8 personnes

Pour les abricots

6 abricots pas trop mûrs

1 noix de beurre

1 c. à soupe de miel

1 sachet de sucre vanillé

2 ou 3 c. à soupe d’eau

1 c. à soupe de Cointreau

Le jus d’1/2 orange

DSC_0086

Pour la pâte 

4 œufs

60 g de sucre

150 g de beurre

200 g de farine

1 c. à soupe de Cointreau

1 sachet de levure

DSC_0067

Pour le jus

Le zeste d’une orange

Le jus de 2 oranges 1/2

1 c. à soupe de miel

DSC_0069

Préchauffez le four à 160° C (th. 5-6).

Préparez les abricots. Coupez-les en deux et retirez le noyau. Faites-les ensuite revenir dans une poêle à feu moyen avec une noix de beurre, le miel, le sucre vanillé et le Cointreau. Retournez-les régulièrement et nappez-les avec le jus. Quand il n’y a plus de jus dans la poêle, ajoutez une cuillerée d’eau. Les abricots doivent cuire environ 5 minutes de chaque côté, jusqu’à être bien moelleux. Lorsqu’ils sont cuits, mettez-les de côté et déglacez la poêle avec le jus d’orange. Réservez.

DSC_0072

Pendant la cuisson des abricots, réalisez la pâte. Faites fondre le beurre dans une petite casserole. Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre. Versez ensuite le beurre fondu dans la pâte en en réservant un peu pour le moule. Puis ajoutez la farine en pluie. Battez énergiquement afin d’éviter les grumeaux et d’alléger la pâte. Diluez la levure dans un fond d’eau et versez la dans la pâte avec le Cointreau.

Beurrez un moule et saupoudrez le fond de sucre. J’ai choisi un moule à savarin mais vous pouvez aussi utiliser un moule à manqué ou un moule à cake en ne le remplissant que jusqu’à mi-hauteur. Disposez les abricots au fond du moule puis versez la pâte dessus.

Faites cuire 35 à 40 min à 160° C.

DSC_0074

Préparez le jus d’orange : mélangez le jus d’orange, le miel et le zeste au jus réservé après la cuisson des abricots. Faites bouillir le tout quelques minutes afin de le faire réduire légèrement.

Lorsque le gâteau est cuit, versez le jus d’orange encore chaud dessus. Attendez quelques minutes avant de démouler afin qu’il imprègne bien le gâteau et que celui-ci ait le temps de tiédir.

Dégustez tiède ou froid.

DSC_0084

          Je n’avais jamais essayé le mélange orange/abricot et j’ai trouvé qu’il fonctionnait très bien. Une recette testée pour la fête des mères que je pense bien reproduire dès que l’occasion se présentera.

Bon appétit.