Expositions

Pluie et Patagonie au Quai Branly

          Le musée du Quai Branly proposait ces deux expositions jusqu’au 13 mai. Patagonie me tentait particulièrement, avec des photographies d’habitants qui me semblaient très bien. Pluie restait assez mystérieuse mais poétique. Je suis donc allée voir ce qu’il en était.

          Je n’étais jamais allée au Quai Branly. J’ai beaucoup aimé la manière dont les oeuvres sont mises en valeur avec notamment un éclairage intéressant. A l’intérieur, pas de lignes droites et de murs blancs, les cloisons évoquent des murs en pissé aux tons chauds et aux formes courbes. Cela donne une ambiance plus chaleureuse que ce à quoi on est habitués dans les musées. Le parcours est également bien conçu, simple et efficace. Une conception intelligente que j’ai beaucoup appréciée.

          Pour ce qui est des expositions, je suis plus mitigée. Il n’y avait pas grand chose à voir dans celle consacrée à la Patagonie. On commence par 3 photographies de paysages en grand format assez originales et on aurait aimé poursuivre un peu avec le travail de cette artiste. Quelques livres anciens reportant des légendes sont exposés et on arrive ensuite à des portraits mettant en avant les cultures autochtones. J’ai été assez déçue par leur format : les tirages sont minuscules ! Ca ne facilite pas leur lecture et n’aide pas à fixer son attention. Petite déception donc quand à ce contenu un peu foutraque et somme toute relativement pauvre. Pour la Pluie, je ferais sensiblement les mêmes remarques. Mais ces expositions sont comprises dans le prix du billet, il aurait donc été dommage de s’en priver. Une visite fort agréable qui m’a fait découvrir des objets surprenants et donné envie d’en apprendre plus sur certaines des cultures exposées.