Mes lectures

Marie Curie et ses filles

Une sonnerie. Electrique. La petite Maria Sklodowska, sagement habillée, meilleure élève de sa classe, relève la tête. S’immobilise. Non à cause du froid dans la salle de classe de Varsovie, en cet hiver 1874. Non. Parce que ce méchant tsar russe dont les adultes mentionnent le nom à voix basse à la maison, cet homme qui inspire la peur, leur envoie un inspecteur. 

Une Curie peut en cacher une autre, et si Marie, physicienne et chimiste double Prix Nobel, a inspiré le monde entier, ses filles Irène et Ève ont également eu des vies hautement romanesques.
Marie Curie est une combattante : malgré des débuts difficiles en Pologne occupée, avec une mère malade puis des études à Paris sans le sou, elle révolutionne la médecine et les recherches sur la radioactivité aux côtés de Pierre Curie. Mais si on connaît bien la scientifique, la femme et mère, aussi, est passionnante – et l’éducation qu’elle dispense à ses deux filles les mènera chacune vers un grand destin.

Il y a quelques temps j’avais vu le film Radioactive. Il y a beaucoup à redire sur ce film assez barré et globalement raté mais il m’avait donné envie d’en apprendre plus sur la vie de Marie Curie (et de sa fille Irène tant qu’à y être), que je connais finalement assez mal. Je suis donc partie à la recherche d’une biographie. Une amie avait celle-ci dans sa pile de livres à moitié lus, et hop, direct dans ma bibliothèque ! Franchement, ça commençait super bien cette histoire.

Couverture du livre Marie Curie et ses filles de Claudine Monteil
Lire la suite « Marie Curie et ses filles »
Mes lectures

Sous le vent de la liberté, Christian Léourier

Le manoir de Kervadec ne ressemblait en rien aux gracieuses gentilhommières, flanquées d’une chapelle et d’un pigeonnier que, depuis le Grand Siècle, les architectes de Rennes ont accoutumé d’ériger dans notre province.

Élevé par un père libertin et un prêtre humaniste, Jean de Kervadec est jeté dans le tourbillon du monde lorsqu’il perd la possession du manoir familial. Il embarque alors pour l’Amérique à la recherche de son frère aîné, héritier légitime, le seul à même de reconquérir leur domaine.
Cependant, le jeune homme est loin d’imaginer des multiples destinations où le pousseront vents et courants : de l’Amérique, où naît une république, aux côtes d’Afrique où sévit la traite ; de la course contre les pirates de l’océan Indien aux guerres du Deccan ; de la révolte des esclaves de Saint-Domingue aux spasmes de la Révolution qui secouent Paris.
Et si sa route croisera celle de nombreuses figures historiques, la destinée prendra quant à elle le visage d’une femme, Maria, son amour d’enfance, qui l’obsède au moins autant que son désir de vengeance envers ceux qui l’ont obligé à fuir sa terre natale.

Je ne sais pas pourquoi mais je ne m’attendais pas du tout à ça en ouvrant ce roman. Ca faisait un moment que je voyais passer les très belles couvertures des éditions Argyll mais je n’avais encore rien lu de chez eux. J’ai décidé de me lancer et de découvrir leur travail avec ce roman. Aventure et histoire, tout ce que j’aime, c’était prometteur. Mais allez savoir pourquoi je m’attendais à quelque chose de plus léger, facile à lire, une cible peut-être young adult. C’est un peu la couverture qui fait ça, très belle qui peut rappeler certaines vieilles couv des romans de Jules Vernes ou qui se rapproche de ce qui se fait aujourd’hui plutôt en fantasy (Argyll en publie pas mal, ça se tient). Bref, il y avait un léger décalage dans les attentes.

Couverture du roman Sous le vent de la liberté
Lire la suite « Sous le vent de la liberté, Christian Léourier »
Mes lectures

Les aquatiques, Osvalde Lewat

Vingt ans après la mort de sa mère, Katmé Abbia, enseignante, apprend que la tombe doit être déplacée. Son mari, Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l’occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d’accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, artiste tourmenté, ami et frère de toujours de Katmé, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la placent devant un choix terrible.

Couverture du roman Les aquatiques; Osvalde Lewat
Lire la suite « Les aquatiques, Osvalde Lewat »
Mes lectures

Florida, Olivier Bourdeaut

« Ma mère s’emmerdait, elle m’a transformée en poupée. Elle a joué avec sa poupée pendant quelques années et la poupée en a eu assez. Elle s’est vengée. »
Enfant, Elizabeth est une mini-miss exploitée par sa mère. Au fil des concours, la fillette ressent de plus en plus de rancœur envers ses parents. Comprenant qu’il lui faut maîtriser son corps si elle veut être maître de son destin, la jeune femme entame sa transformation physique tout en préparant sa vengeance.

Ne trouvez- vous pas cocasse que dans un pays de gagnants, ma malédiction soit d’avoir un jour gagné ?

Lire la suite « Florida, Olivier Bourdeaut »
Mes lectures

Soeurs, Daisy Johnson

Juillet a une sœur de dix mois son aînée, Septembre. Elles sont inséparables. Mais Septembre peut se montrer terrifiante. Elle pousse Juillet à faire des choses qu’elle ne veut pas. Et, comme hypnotisée par le regard noir de sa sœur, Juillet obéit.
Depuis « l’incident » , tout a changé. Elles ont dû déménager loin d’Oxford avec leur mère dans une vieille maison au bord de la mer. L’atmosphère devient brumeuse et étouffante pour Juillet. Tandis que les deux adolescentes font leurs premiers pas dans le monde du désir et de la sexualité, un vent de violence se lève.

Une maison. Un aperçu à travers la haie, à l’autre bout des champs. Blanc sale, fenêtres qui s’affaissent dans la brique.

Lire la suite « Soeurs, Daisy Johnson »