Musique

La symphonie du temps qui passe

Un disque-monde, voilà ce que nous rêvions de construire avec La Symphonie Du Temps Qui Passe. Une comédie musicale 2.0 matinée de western : un orchestre symphonique versus des programmations électroniques.
Un vrai disque en duo façon conte d’auto-science-fiction car tout ce qui s’y joue vient du réel avant d’être condimenté par la fantaisie. Un disque-monde car mis en scène dans un film à découper en dix clips, quelque part entre un tour de magie de Méliès et un poème de Cocteau.
C’est une histoire d’amour mais aussi la découverte d’une interprète magique, Daria Nelson, la fée qui promène sa grâce tout au long de cette symphonie.

Couverture de l'album La symphonie du temps qui passe

Après leur recueil de poésie, Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse aux éditions L’iconoclaste, Daria Nelson et Mathias Malzieu reviennent avec une nouvelle collaboration : un projet ambitieux aux nombreuses facettes dont un album et un court-métrage. 10 chansons qui racontent leur rencontre, la joie des débuts, les doutes, le désir d’enfant mais aussi le drame de la fausse-couche et le vide qui s’ensuit et la difficulté de se reconstruire. Un sujet trop rarement abordé qui laissait présager d’une œuvre tout en sensibilité.

Lire la suite « La symphonie du temps qui passe »
Théâtre

Les agrobatiques

Début septembre, j’ai été invitée à passer une journée à Auch. Une très jolie ville que je connais trop mal et que j’ai été ravie d’avoir l’occasion d’explorer un peu plus. Le programme était plutôt axé nature avec la découvert d’un lac, une dégustation chez un vigneron bio et la visite d’une ferme. Et c’est là qu’une surprise nous attendait. En effet, la ferme pédagogique organise tous les deux ans un festival de cirque. Difficile de me faire plus plaisir qu’en m’amenant voir du cirque contemporain. J’étais aux anges.

Lire la suite « Les agrobatiques »
Théâtre

Retour sur ma saison de cirque 2021/2022

Je n’ai pas eu l’occasion de voir beaucoup de spectacles ces derniers mois, toutefois j’ai glané quelques places pour du cirque contemporain deci-delà. Une seule compagnie que je connaissais déjà mais quelle compagnie ! En j’ai enfin pu découvrir le travail de chorégraphe de Rachid Ouramdane (par deux fois, heureux hasard du calendrier). Voilà un petit résumé de ma courte saison 2021/2022.

Lire la suite « Retour sur ma saison de cirque 2021/2022 »
Mes lectures

Les affinités sélectives, J. Courtney Sullivan

A son réveil, tout n’était que silence. Il n’y avait que les mères et les insomniaques pour être debout à une heure pareille. Elle n’avait pas à consulter d’horloge pour savoir que dans quelques secondes le bébé se mettrait à pleurer dans son couffin dont elle le sortirait avant d’avoir ouvert complètement les yeux, et que, tandis qu’elle tiendrait son poids chaud dans ses bras, l’épuisement ferait place à l’acceptation, à la dévotion.

Elisabeth, brillante journaliste et jeune mère, s’adapte difficilement à sa nouvelle vie dans une petite ville après avoir vécu vingt ans à New York. Elle passe ses journées dans sa maison, seule avec son enfant, et commence à déprimer.
Arrive Sam, l’étudiante qu’Elisabeth a engagée pour garder son bébé. La jeune femme est en plein bouleversement, préoccupée par les choix de sa vie affective et son avenir, grevé par des prêts étudiants.
Les deux femmes se lient d’amitié, chacune voyant en l’autre la possibilité d’une vie différente.

Couverture du roman Les affinités sélectives de J.C. Sullivan
Lire la suite « Les affinités sélectives, J. Courtney Sullivan »
Cinéma

Je tremble, ô matador

Drame historique chilien de Rodrigo Sepulveda avec Alfredo Castro, Leonardo Ortizgris, Julieta Zylberberg

Chili, 1986, en pleine dictature de Pinochet. Par amour pour un révolutionnaire idéaliste qu’il vient de rencontrer, un travesti sur le déclin accepte de cacher des documents secrets chez lui. Ils s’engagent tous deux dans une opération clandestine à haut risque.

Affiche du film, Je tremble ô matador
Lire la suite « Je tremble, ô matador »