Archives de Tag: super héros

Avengers Endgame

Par défaut

         Film d’action, aventure, fantastique américain de Joe et Anthony Russo avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo
         Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel.

Affiche d'Avengers Endgame

         Je préviens par avance, je vais être totalement à contre-courant de la tendance avec cet avis. Désolée pour les fans… Je n’avais déjà pas particulièrement apprécié le précédent Avengers que j’avais trouvé lent, assez prévisible (sauf la fin) et à l’humour poussif. Je ne pensais donc pas forcément aller voir cette suite. Même si d’un autre côté j’aurais été un peu frustrée de ne pas voir la fin, je n’aime pas laisser les choses en route. Finalement, comme il est passé très longtemps, un soir d’ennui j’ai fini par me décider à aller voir par moi-même.

Image extraite d'Avengers Endgame

         Sans grande surprise, je n’ai guère plus aimé que le précédent. On m’avait dit que l’humour était encore plus poussif et qu’il y avait un forcing de fou sur les blagues. Alors franchement, je n’ai pas trouvé. Mais je pense que c’est simplement que je n’ai carrément pas vu quand c’était censé être drôle, je suis totalement passé à côté de l’humour (enfin, s’il y en avait). Au moins, comme je n’ai visiblement pas compris la moindre blague, je n’ai pas eu l’occasion de les trouver mauvaises, c’est déjà ça. Le problème c’est que du coup je n’ai pas trouvé ça drôle non plus, juste terriblement plat…

Image extraite du film Avengers endgame

         Je n’ai pas trouvé le scénario très inspiré… Dans l’ensemble ça fonctionne quand même à peu près. Et il y a moins de problèmes de rythme que dans Infinity war où j’avais trouvé qu’il y avait de sacrées longueurs ! Là c’est un peu long à démarrer mais ça monte en puissance peu à peu, j’ai trouvé que le film était mieux construit (en même temps, ça pouvait difficilement être pire). Pour l’histoire en revanche j’ai été moyennement convaincue. Elle est assez capillotractée. Il y a des passages « émotion » qui tombent totalement à plat et ne servent qu’à alourdir le film. C’est pas fou-fou quoi.

Image extraite du film Avengers endgame

         Mais le point fort de ce genre de film, c’est bien sûr les scènes d’action ! Il y en a quelques unes ici, dont une assez impressionnante à la fin (forcément, le classique combat final, tout ça tout ça). Je ne sais pas si c’est moi qui devient blasée mais je trouve que le genre a du mal à se renouveler, tout ça est un peu vu et revu. Moi qui suis facilement impressionnable d’habitude, je n’ai pas franchement été éblouie. Pour tout dire, je me suis un peu ennuyée quand même… Dans l’ensemble j’ai trouvé ce film plutôt meilleur que son prédécesseur, même s’il reste évidemment dans la même veine. Un final assez agréable à regarder mais qui ne m’a toutefois pas particulièrement séduite, loin s’en faut. Je crois bien que le charme Avengers a arrêté d’opérer sur moi !

Avengers Infinity War

Par défaut

          Film d’action américain d’Anthony et Joe Russo avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo
Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers.

affiches d'Avengers infinity war

          Allez, un sujet qui fâche aujourd’hui parce que ça faisait longtemps ! D’une manière générale je suis assez bon public pour les films Marvel même s’ils en sortent tellement que je n’arrive plus à suivre. Et de l’avis général, celui-ci était de loin le meilleur de cette loooongue série. Forcément, je ne pouvais pas rater ça (bon, en même temps, ce n’est pas comme si j’avais raté beaucoup de Marvel avant non plus). J’étais donc chaude bouillante et m’apprêtais à passer un grand moment de détente, le cerveau mis sur off à regarder des combats palpitants pour la survie de l’humanité.

Image d'Avengers infinity war

          J’ai bien vite déchanté. Ne jamais trop attendre d’un film, je devrais le savoir pourtant, c’est le meilleur moyen d’être déçue ! Franchement, dès le début, je me suis ennuyée ferme. Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de personnages dans ce film. A vrai dire ils ont tenté d’y caser tous les personnages Marvel. Ce qui fait que pour certains j’ai trouvé leur rôle anecdotique ou leur histoire bâclée. J’ai trouvé que voir un nouveau mec (voire plusieurs) débarquer toutes les 2 minutes donnait un côté brouillon au film. A moins d’être vraiment un énorme fan de Marvel, je ne vois absolument pas l’intérêt.

Image d'Avengers infinity war

          Trop de personnages donc mais aussi trop d’effets spéciaux, trop de musique pompeuse qui malmène les tympans, trop de blagues qui tombent à côté de la plaque à moitié du temps, trop de batailles qui à la longue finissent par lasser. Oui oui, il y a tellement d’action non stop que j’ai fini par trouver ça monotone et m’ennuyer. Je crois bien que c’est la première fois que je m’ennuie par trop plein d’action… Bref, trop de tout quoi, c’est un immense fourre-tout absolument épuisant. En même temps, rien qu’à voir l’affiche j’aurais dû me méfier, tout est dit.

Image d'Avengers infinity war

Marvel Studios’ AVENGERS: INFINITY WAR..L to R: Star-Lord/Peter Quill (Chris Pratt), Rocket (voiced by Bradley Cooper), Mantis (Pom Klementieff), Gamora (Zoe Saldana), Groot (voiced by Vin Diesel) and Drax (Dave Bautista)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2018

          Pour le reste, j’ai trouvé ça assez creux. Il y a une tentative de rendre les personnages plus attachants avec des moments « émotion » mais ils tombent souvent à plat. En effet, ils sont casés à l’arrache entre deux bastons et il me faut un peu plus qu’un mec la larme à l’oeil sur fond de violons pour passer de l’action à des choses plus profondes. Et puis bon, dans le genre clichés, ça n’y va pas franchement de main morte ! Sans compter que ce n’est pas toujours hyper bien joué. Il y a également quelques longueurs qu’on aurait pu nous épargner. Finalement, ce qu’il y a de plus intéressant dans ce film, c’est son grand méchant avec des valeurs (discutables, certes, mais tout de même) et sa fin inhabituelle (même si elle sent la suite à plein nez). Bref, un grand moment d’ennui et à mes yeux clairement pas le meilleur Marvel, seuls les inconditionnels de la franchise s’y retrouveront.

Wonder woman

Par défaut

          Film d’action, aventure, fantastique américain de Patty Jenkins avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen
C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

Wonder woman affiche

          Bon, voilà un gros morceau auquel je m’attaque. J’avais tout entendu sur ce film, le meilleur comme le pire, la plupart des avis étant finalement mitigés. Je vous préviens, gros spoils à l’horizon. Je vois difficilement comment dire ce que je n’ai pas aimé sans dévoiler la totalité de l’intrigue donc si vous voulez voir le film et garder la surprise, je vous déconseille d’aller au delà du premier paragraphe de cet article. Voici quand même pour vous le résumé de mon article : j’ai bien aimé le premier tiers, je me suis ennuyée durant le deuxième et j’ai trouvé le troisième ridicule. Voilà. Beaucoup d’espoirs déçus en somme. J’ai quand même bien rigolé, mais je ne crois pas que c’était le but.

Image de Wonder woman

          Le début donc m’a plutôt plu. C’est un peu maladroit peut-être par certains aspects mais c’est sympathique. Un monde de femmes idyllique, une petite fille intelligente (mais un peu chiante quand même) avec une jolie bouille, quelques combats et de la mythologie (revue et corrigée) : on est pas mal. La musique est sympa et surtout, on se dit qu’on va enfin avoir affaire à une héroïne forte et à un vrai scénario en prime. C’était un peu optimiste. Un gugusse débarque, on est pendant la première guerre mondiale même si les costumes m’évoquent plutôt la seconde – mais je ne suis pas très calée en histoire – et il est dans de sales draps. Je n’ai pas trop compris comment il aurait bien pu tomber sur une île invisible mais bref, on sen fout. Machine (devenue adulte) est gentille, elle l’aide. Et elle va partir sauver le monde à ses côtés par la même occasion. Jusque-là, je suis toujours.

Image de Wonder woman

          Arrivée à Londres, elle découvre un monde dont elle ignore tout. Elle est un peu niaise mais étant donné les circonstances, on comprend sa naïveté. Il y a quelques moments plutôt drôles, une ébauche de plan pour la suite, là encore, malgré quelques incohérences, j’aime bien, je me dis que décidément, je vais bien aimer ce film. Les combats commencent, plus ou moins réussis (il y a de sérieux problèmes de crédibilité que je vous épargne mais bon, dans un film de super-héros on pardonne plus facilement ce genre de choses), Diana est héroïque, elle se fait des copains, ça ne fonctionne toujours pas trop mal même si plus ça va, plus ça traîne en longueur. Mais je me dis que c’est pour mettre en place l’histoire, préparer la suite, il faut savoir être patient, le rythme ne peut pas être toujours soutenu, il faut bien quelques temps de narration.

Image de Wonder woman

          Sauf que ce qui se prépare, c’est la mort du scénario. Les incohérences deviennent de plus en plus fréquentes, l’amour s’en mêle faisant de Wonder Woman une potiche de plus qui se dévoue pour son homme – enfin, quand elle ne boude pas, parce que les femmes sont susceptibles – et arrive le grand méchant Arès (qui n’est pas celui qu’on croyait), rien moins que le méchant le plus ridicule de l’histoire des méchants. Il y a une réelle volonté de surprendre, c’est le cas, mais ça ne fonctionne pas du tout, c’est totalement ridicule. La fin est absurde et assaisonnée de mièvrerie. Joli mélange. Après, je suis bon public, je n’ai pas passé un mauvais moment, j’ai aimé certaines choses, ce qui m’a dérangé c’est qu’on ne partait pas si mal et ça va de mal en pis. Dommage, j’ai vraiment cru que j’allais aimer. Finalement, j’ai trouvé ça divertissant, mais de là à parler d’un bon film… Je vous conseille de lire l’avis de l’odieux connard, il a visiblement eu les mêmes pensées que moi pendant le film, quasi mot pour mot, en moins indulgent… J’ai beaucoup ri en lisant sont avis !

X-Men, Days of future past : un opus assez réussi

Par défaut

Film d’action, science-fiction américain de Bryan Singer avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender

          Le monde est en guerre, les humains ont créé des robots impitoyables pour vaincre les mutants. Il est impossible de leur échapper, le seul moyen pour eux de survivre est d’envoyer Wolverine dans le passé pour essayer de changer le cours de l’histoire. Arrivera-t-il à remplir sa mission à temps pour sauver ses amis ?

575642.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          J’ai toujours eu un petit faible pour les films de super-héros et les X-men, avec leurs pouvoirs si variés et complémentaires, ont toujours fait partie de mes favoris. Malgré cet amour quasi-inconditionnel, je dois admettre que leurs aventures sont relatées avec plus ou moins de réussite et que dernièrement, le scénario avait un peu tendance à se perdre derrière des effets spéciaux à l’utilité parfois douteuse. Vous l’aurez sans doute compris, la 3D n’est pas franchement mon amie et ne dispense pas à mes yeux d’une bonne histoire. Les derniers Wolverine notamment, était désespérément creux. Je craignais donc un peu ce nouveau volet mais les excellentes critiques lues de toutes part m’avaient totalement rassurée.

415930.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Pourtant, je n’ai pas été aussi enthousiaste que la moyenne. Bon, il faut admettre que cette fois, il y a un vrai scénario, ce à quoi les blockbusters ne nous ont plus trop habitués dernièrement. Les bases sont bien là. J’ai même cru un moment que pour une fois la 3D n’était pas totalement inutile mais cette impression est malheureusement restée très fugace. Dans l’ensemble, il faut bien admettre que cet opus est un bon cru. Il y a une histoire assez solide, des relations intéressantes entre les personnages et des aspects de leur passé qui leur fait gagner en épaisseur. De plus, l’équilibre entre action et émotion est plutôt réussi. Toutefois, même si j’ai aimé ce film, je ne serai pas aussi dithyrambique que certaines critiques lues deci-delà.

408586.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Si à la sortie du film les petites imperfections que j’avais à lui reprocher m’apparaissaient très clairement, je dois avouer que j’ai à peu près tout oublié de ces petites récriminations. Si les combats avec les super robots sont assez réussis, j’ai quand même trouvé qu’il leur manquait un petit quelque chose. Moi qui suis assez facilement impressionnée par les scènes d’action, il m’a manqué un brin de suspense. J’ai également trouvé certaines ficelles un peu grosses, mais il faut bien admettre que c’est le propre du genre mais comme ce film semblait au dessus du lot, je crois que mes attentes étaient un rien exagérées. On reste dans le pur divertissement même si l’histoire est assez solide et qu’esthétiquement il y a quelques scènes splendides.

21055278_20131106123433928.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          La fin m’a semblé à la fois terriblement mièvre et assez maligne vu qu’elle ouvre de très nombreuses possibilités pour des suites éventuelles. D’ailleurs dans l’ensemble ce film est plutôt bien pensé en remplissant les vides laissés par les précédents sur le passé des personnages et en ouvrant pas mal l’histoire. D’un point de vue purement formel, j’ai trouvé les effets spéciaux très réussis et qu’un grand soin était apporté aux images avec de très jolies choses. Dommage que malgré les nombreuses qualités du film on n’échappe pas à certains clichés du genre. J’ai toutefois pris beaucoup de plaisir avec cette histoire qui me réconcilie un peu avec les films de super-héros et qui malgré quelques petits défauts est au niveau des premiers de la série.

The avengers, de Joss WHEDON

Par défaut

          Film d’action, aventure, science-fiction américain de Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo.

          Lorsque Nick Fury, le directeur du S.H.I.E.L.D., l’organisation qui préserve la paix au plan mondial, cherche à former une équipe de choc pour empêcher la destruction du monde, Iron Man, Hulk, Thor, Captain America, Hawkeye et Black Widow répondent présents (parfois malgré eux). Les Avengers ont beau être chacun des pointures dans leur domaine, il leur reste encore à apprendre à travailler ensemble pour former  une équipe qui tienne la route, d’autant que le redoutable Loki a réussi à accéder au Cube Cosmique et à son pouvoir illimité…

          Bon, parlons peu mais parlons bien. On est dans le film de super héros classique. Après nous avoir présenté chaque personnage dans des films séparés, on les retrouve tous ensemble, pour sauver le monde évidemment. Je ne vais donc pas me pencher outre mesure sr ce film qui ne prétend pas à une profondeur abyssale et répond aux attentes du genre. J’ai par ailleurs bien aimé ce film. Un bon vieux film de super héros comme on les aime, avec suffisamment d’auto-dérision pour éviter le ridicule.Rien de bien original : des super-héros, des méchants, on mélange le tout et ça se tape dessus dans tous les sens. Evidemment, on n’est pas au comble de la philosophie mais ça fait tellement de bien de temps en temps ! On en a pour son argent, on voit exactement ce pour quoi on est venu. C’est même plutôt une bonne surprise : le tout est bien ficelé est assez drôle. En bref, du film d’action haut de gamme, on se régale.