Archives de Tag: film d’action

La Momie

Par défaut

          Film d’horreur/aventure américain de Alex Kurtzman avec Tom Cruise, Sofia Boutella, Annabelle Wallis
Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain.

Affiche du film La Momie

          Bon, bon, bon, puisqu’il le faut, parlons de ce film… Je ne vais d’habitude pas voir ce type de blockbuster. J’en vois bien d’autres, j’adore les films d’action et de super-héros, mais les trucs un peu horreur, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Je ne comptais pas particulièrement à le voir (pas du tout même) mais un ami m’a proposé de l’accompagner à l’avant-première. Je ne suis pas une habituée de ce type d’évènement mais c’était l’occasion de se voir et de sortir un peu, autant en profiter !

Image du film La Momie

          Si je ne m’attendais pas à un grand film, j’espérais au moins que ce serait divertissant. Eh bien franchement, même pas ! J’ai trouvé ce film d’un ennui… Le scénario est hyper bateau. Enfin, si on peut appeler ça un scénario parce que c’est franchement creux. On voit tout venir de très loin. Visuellement, malgré la grosse débauche d’effets spéciaux, j’ai trouvé ça assez raté. C’est plat, l’esthétique est bâclée, aucun intérêt. C’est vu et revu, étant donnés les moyens mis en œuvre on pouvait s’attendre à bien mieux.

Image du film La Momie

          Côté casting, c’est guère mieux. Tom Cruise est le seul à avoir l’air de s’amuser. La momie – Sofia Boutella – est assez fascinante mais malheureusement beaucoup trop en retrait dans l’histoire (oui, ce n’est pas comme si le film portait son nom…). Les autres acteurs sont franchement mauvais. Mais surtout, le film a un énorme problème de rythme. Il y a des gros temps morts, les scènes d’actions sont bâclées, je me suis ennuyée ferme. C’est quand même un comble. Sans compter que les petites blagues viennent systématiquement tuer le suspens. Bref, ce film est un des plus gros navet qu’il m’ait été donné de voir. Sans le moindre intérêt.

Divergente et The Assassin : deux films d’action sur le blog

Par défaut

Bon, je sais, ces deux films sont sans le moindre rapport. Mais tous deux sont des films d’action, je suis en retard pour les deux chroniques, aucun ne m’a réellement convaincue et surtout ils représentent deux parfaits opposés. J’en ai donc profité pour les réunir.

Divergente 3 : Au delà du mur

 

Film de science-fiction américain de Robert Schwentke avec  Shailene Woodley, Theo James, Jeff Daniels

Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Au-delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter.

Divergente 3Je n’ai pas lu les romans qui ont inspiré les films même si j’en avais entendu dire plutôt du bien. J’ai vu le premier film à la télé et j’avoue avoir été mitigée. Le personnage principal m’a été assez antipathique. Pourtant, ce gros manque de charisme mis à part, il y a quelques bonnes idées dans la construction de l’histoire. Quand on m’a proposé d’aller voir le 3, je n’avais pas vu le 2 et les retours que j’avais eu sur ce dernier volet étaient assez catastrophiques, j’ai tout de même suivi le mouvement. Bizarrement, je n’ai pas trouvé ça si atroce. Même en ayant raté le 2 (vu juste après – logique quand tu nous tiens^^) je n’ai pas eu trop de mal à suivre. Les personnages sont toujours aussi peu convaincants mais cette faiblesse est rattrapée par un côté très grand spectacle. L’utilisation des effets spéciaux à outrance va bon train et si je comprends les reproches qu’on a pu faire à ce film qui n’y va pas de main morte sur le stéréotype, je ne me suis pas ennuyée. Un film somme toute assez insipide (et prévisible) mais qui offre un divertissement plutôt efficace.

The assassin

 

Film d’action taïwanais de Hsiao-Hsien Hou avec Shu Qi, Chang Chen, Yun Zhou

Chine, IX siècle. Nie Yinniang revient dans sa famille après de longues années d’exil.  Son éducation a été confiée à une nonne qui l’a initiée dans le plus grand secret aux arts martiaux. Véritable justicière, sa mission est d’éliminer les tyrans.

The AssassinA l’inverse du film pour ado prévisible, fade et bourré d’effets spéciaux, un autre film d’action à la lenteur hypnotique, hyper esthétisant. Même leur origine géographique les oppose. Quand je suis allée voir ce film, j’avais en tête Tigres et dragons, que j’avais adoré. Et bien… il n’y a à peu près aucune comparaison possible (à part l’aspect film d’action esthétique). Je ne saurais trop que dire de ce film que j’ai trouvé très beau mais d’un ennui mortel. J’ai d’ailleurs fini par m’endormir, sieste qui a duré une bonne moitié du film je pense. Etrangement, je n’ai pas eu l’impression d’avoir raté grand chose et à mon réveil j’ai trouvé ça ni plus ni moins compréhensible qu’avant. J’ai eu le plus grand mal à distinguer les différents personnages féminins que je n’ai cessé de confondre. J’ai trouvé qu’il y avait un grand manque de clarté de ce côté-là. Du point de vue de l’action, c’est mollasson, ça manque autant de rythme que de suspens. Un film que j’ai eu du mal à suivre et qui a mes yeux manque de relief mais dont l’esthétique, il faut bien l’admettre, frôle la perfection.