Vacances romaines au café de la presse

Par défaut

          J’étais déjà passée devant le Café de la Presse un jour de projection et ça m’avait fait très très envie. Je m’étais dit que la fois suivante je ne raterais pas ça et puis bien sûr, j’avais oublié. Quand on m’a proposé d’aller y voir Vacances romaines avec Audrey Hepburn et Anthony Peck, j’ai donc sauté sur l’occasion. Le principe : le Café de la Presse s’associe avec Paris fait son cinéma pour une projection d’un grand classique chaque mois, le dimanche soir. La projection est gratuite, il ne vous reste plus qu’à commander quelque chose à siroter devant votre film. Ca tombe bien, l’équipe vous concocte pour chaque séance des cocktails et plats qui rappellent l’univers du film : immersion garantie.

Le café de la Presse, Paris, Bastille

          J’ai trouvé l’ambiance du lieu très sympa. Nous étions installés à l’étage et nous avions une assez bonne vue sur l’écran (les écrans devrais-je dire puisqu’il y en a un à chaque bout de la salle). En bas les tables semblent beaucoup plus tassées. Economies obligent, nous ne comptions pas spécialement manger sur place. Pourtant, les assiettes que nous avons vues sur les tables voisines ne nous ont pas franchement aidées dans nos résolutions… Elles sont très copieuses et tout paraissait très bon. Nous avons coupé la poire en deux et opté pour une planche de fromage et charcuterie. Nous avons choisi la petite (A4, de son petit nom, car tous les plats font référence à… la presse bien sûr !) qui est déjà bien copieuse et tout à fait honnête pour son prix. Avec ça, un cocktail italien bien sûr !

          Et le film, dans tout ça ?

          Princesse soumise à un étouffant protocole, Ann n’a pas une minute de liberté. En déplacement à Rome, elle fait la rencontre du journaliste Joe Bradley qui la reçoit chez lui sans connaître son statut. Sous le charme du jeune homme, Ann profite enfin d’un moment d’évasion avant que sa condition ne la rattrape.

Vacances Romaines, affiche

          Ma culture classique n’est franchement pas terrible côté cinéma et je n’avais jamais vu ce film de William Wyler sorti en 1953. Je ne connaissais pas le synopsis mais le titre et le casting m’avaient donné très envie de le voir. Il m’a fallu quelques minutes pour rentrer dedans, comme souvent avec les vieux films, le temps de laisser de côté nos habitudes en matière de cinéma. Je ne suis pas particulièrement branché comédie romantique et je craignais un peu que ça ait mal vieilli. Que nenni ! Si le tout début n’est pas palpitant – il faut bien poser le contexte – ça devient rapidement très prenant et franchement drôle par dessus le marché. Je dois avouer avoir été surprise par l’omniprésence de l’humour dans ce film. Les vannes fusent et le comique de situation n’est pas en reste. Je suis rarement bon public pour les comédies mais j’ai pourtant beaucoup ri.

Vacances romaines, Greory Peck et Audrey Hepburn en Vespa

          Le casting vend du rêve. C’est incroyable ce que ces deux acteurs peuvent être beaux et talentueux ! Certes, on le savait déjà mais tout de même, on est sous le charme de bout en bout. L’histoire quant à elle est assez simple mais elle fonctionne et après tout, on ne lui en demande pas plus. La fin est assez surprenante et on ne tombe absolument pas dans la mièvrerie. Il y a quelques scènes franchement cocasses qu’on risque difficilement d’oublier. Evidemment, le décor de rêve est aussi le bienvenu et on apprécie nous aussi ce petit séjour touristique dans la capitale italienne. J’ai vraiment pris un plaisir fou à la découverte de ce film drôle, sensible et enlevé : tout le charme d’Hollywood pendant 2h. 

          Vous l’aurez compris, j’ai passé une très bonne soirée qui me sera revenue au prix d’une place de cinéma mais en beaucoup mieux (vous m’excuserez, je n’ai pas trouvé la bande-annonce en VO sous-titrée). Ca m’a d’ailleurs donné envie de retourner au Café de la Presse pour découvrir le restaurant qui propose des plats simples (pâtes, burgers, tartares, salades…) mais qui semblent de qualité et servis en quantités très généreuses. Si mes souvenirs sont bons, il faut compter environ 15€ pour un plat, ce qui est sensiblement le tarif en vigueur dans le quartier. Je n’ai pas eu la carte des boissons entre les mains donc à part les cocktails du jour (5€ je crois), je ne connais pas les prix des consommations. Des concerts et expositions sont aussi organisés et il y a une grande terrasse pour l’été. Bref, un endroit où je me suis sentie bien et qui m’a donné envie d’y retourner. Pour les films en revanche, c’était le dernier de la saison mais j’espère qu’ils reviendront bientôt et en attendant vous pouvez découvrir le reste de la programmation de Paris fait son cinéma avec plein d’événements plus originaux les uns que les autres. Nous avons passé grâce à eux une excellente soirée qui avait comme un goût de vacances.

Le café de la Presse, Paris, Bastille

Le Café de la Presse

36 boulevard Bastille

75012 Paris

Ouvert tlj de 08h à 02h, 05h le week-end

"

  1. voilà un lieu qui fait envie!!! Et au moins on peut combler des lacunes. Ces films des années 50 on souvent un charme fou.

  2. Pingback: Dalton Trumbo : Hollywood dans toute sa splendeur | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s