Archives de Tag: luxe

Lapérouse

Par défaut

          Le restaurant Lapérouse est une des plus vieilles maisons parisiennes. J’avais eu l’occasion d’en admirer la magnifique devanture en allant déjeuner chez leurs voisins (les excellents Bouquinistes) et j’avais très envie de savoir si les mets étaient à la hauteur de cet écrin. Voilà qui est fait…

057

          Lapérouse est un restaurant pour le moins onéreux, toutefois, comme dans la plupart des grands restaurants parisiens, un menu plus abordable est proposé le midi. La formule est à 55€ entrée/plat/dessert avec un verre de vin. Deux choix sont proposés pour chacun des plats. Nous étions deux et avons testé les deux entrées et les deux plats, nous avons en revanche pris le même dessert. Au menu donc : carpaccio de crevette à la bergamote et bar au citron confit d’un côté, pâté en croûte et veau orloff de l’autre, suivis d’ananas rôti à la citronnelle.

059     060

          Dans les assiettes, tout est impeccable. C’est bon, c’est copieux, original juste ce qu’il faut. On commence par des amuses-bouche, puis un délicieux pain accompagné de beurre salé. Mes crevettes étaient un vrai délice ! Quant à la portion de pâté en croûte, elle était des plus généreuse et accompagnée d’une salade aux copeaux de truffe. De même pour les plat. Les portions étaient généreuses et les accompagnements de mon plat absolument divins : une purée d’artichauts au délicat goût de fumée et des lanières de pomme-de-terre à l’encre de seiche très surprenantes. Le sans faute continue avec le dessert, tout aussi généreux, et tout aussi bon ! Même les mignardises sont impeccables, bien que nous ayons manqué un peu d’appétit pour pleinement en profiter.

062     063

          Toutefois, quelques petits points négatifs à noter tout de même… Le service est fort sympathique mais assez peu professionnel. J’ai pris en apéritif une coupe de champagne rosé, on m’amène du blanc, vite remplacé, certes, mais tout de même. Quant à l’eau, j’ai demandé une carafe, on nous a servi de l’eau minérale, autrement plus onéreuse. Ensuite, le temps d’attente entre l’entrée et le plat a été extrêmement long, alors que le restaurant était quasiment vide et qu’on nous avait demandé si nous étions pressées. Ce qui n’a pas empêché le plat d’arriver presque froid. Quelques détails qui dénotent un peu dans un pareil cadre et surtout à un tel prix. Heureusement que les serveurs sont aimables, ce qui rattrape un peu ces défauts. Lapérouse n’est certainement pas le meilleur rapport qualité/prix de Paris mais reste une très bonne adresse. Les mets sont raffinés, les portions généreuses et le lieux splendide. Une belle découverte et un très bon moment.

065

Lapérouse

51 quai des Grands Augustins

75006 Paris

1328001397paris-6e-arrondissement-50538-le-restaurant-laperouse

Veuillez excuser la piètre qualité des images, je n’avais malheureusement pas pris mon appareil et mon téléphone ne fait pas de miracles (surtout sans retouches…).

Hugo et Victor

Par défaut

          Hugo et Victor est un « petit » pâtissier du boulevard Raspail. Les gâteaux proposés sont relativement peu nombreux mais les saveurs changent au fil des saisons. Chocolat, caramel et pralinés sont proposés toute l’année, et 5 autres parfums sont à l’honneur à chaque saison, créant une certaine cohérence dans les douceurs proposées tout en permettant le plaisir d’une découverte souvent renouvelée.

          La maison propose une ligne de gâteaux originaux et sophistiqués, des classiques revisités ainsi que des macarons, des viennoiseries et confitures pour donner à vos petits-déjeuners un air de fête et des chocolats. Ces derniers sont vendus dans un écrin qui ressemble à un très joli carnet de notes, détail qui leur donne un charme fou. Les gâteaux sont présentés derrière des vitrines, tels de véritables bijoux. Cet art de la mise en scène met en valeur les réalisations et donne terriblement envie de succomber. Ce que j’ai fait.

          J’ai jeté mon dévolu sur une mousse aux fruits de la passion. Visuellement, rien à redire, c’est absolument splendide. Pour le goût… eh bien c’est drôlement bon ! La mousse est légère, la génoise aérienne et moelleuse et le coeur de gelée pour le moins goûteux. Le goût est extrêmement prononcé et le tout assez peu sucré, ce qui est fort appréciable. Pour le plaisir de chipoter un peu, je dirais qu’il y a peut-être un brin trop d’acidité. Un tout petit rien histoire de dire qu’on n’a pas encore atteint la perfection. Mais ce goût ! Ca réveille les papilles ! Les tarifs sont légèrement élevés mais rien d’inhabituel pour un grand pâtissier d’un quartier chic. Le petit plus ? Des vendeurs absolument charmants qui mettent à l’aise et donnent envie de revenir se servir chez eux. Un petit luxe à s’offrir sans modération.

Hugo et Victor

40 boulevard Raspail

75007 Paris

http://hugovictor.com/

Et une petite vidéo pour vous mettre l’eau à la bouche.

Hélène Darroze

Par défaut

          Originaire des Landes, Hélène Darroze a installé il y 10 ans son restaurant rue d’Assas. Issue d’une famille de cuisiniers, elle allie dans ses menus terroir et modernité. Son savoir-faire est couronné par une étoile au guide Michelin.

          Les grands restaurants ont une tendance certaine à être inaccessibles financièrement parlant. Ici, un « petit » menu est proposé le midi à 52€, week-end compris. Il se compose de 2 entrées, un plat de poisson ou de viande au choix et un dessert au choix autour du chocolat ou d’un fruit. Il est également possible de déguster des tapas au salon, avec un plateau repas à 28€. Des formules avec vins sont également proposées à des tarifs relativement raisonnables. Pour ceux qui veulent voir les choses en grands, des menus plus luxueux (et onéreux) sont également disponibles.

          La salle est vraiment très belle, décorée dans des tons chauds et accueillants. Les chaises et fauteuils confortables sont également les bienvenus. Le service est aimable, pas trop guindé pour ce type d’endroit. Quant à la cuisine, c’est tout bonnement délicieux. On retrouve dans l’assiette les produits du sud-ouest, mis en valeur par des recettes créatives. On reste dans une relative simplicité, le goût reste au coeur de la cuisine d’Hélène Darroze.

          De plat en plat, on se régale. Une cuisine à la fois goûteuse et raffinée. Il n’y a pas grand chose à changer à la formule. On passe un bon moment à table dans un cadre agréable, sans trop de chichis. Et on ne ressort pas avec la faim, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre d’endroits. Une très bonne adresse, qu’on ne pourrait se permettre tous les jours mais parfaite quand on a quelque chose à fêter !

Restaurant Hélène Darroze

4, rue d’Assas

75006 Paris

http://www.helenedarroze.com