Hugo et Victor

Par défaut

          Hugo et Victor est un « petit » pâtissier du boulevard Raspail. Les gâteaux proposés sont relativement peu nombreux mais les saveurs changent au fil des saisons. Chocolat, caramel et pralinés sont proposés toute l’année, et 5 autres parfums sont à l’honneur à chaque saison, créant une certaine cohérence dans les douceurs proposées tout en permettant le plaisir d’une découverte souvent renouvelée.

          La maison propose une ligne de gâteaux originaux et sophistiqués, des classiques revisités ainsi que des macarons, des viennoiseries et confitures pour donner à vos petits-déjeuners un air de fête et des chocolats. Ces derniers sont vendus dans un écrin qui ressemble à un très joli carnet de notes, détail qui leur donne un charme fou. Les gâteaux sont présentés derrière des vitrines, tels de véritables bijoux. Cet art de la mise en scène met en valeur les réalisations et donne terriblement envie de succomber. Ce que j’ai fait.

          J’ai jeté mon dévolu sur une mousse aux fruits de la passion. Visuellement, rien à redire, c’est absolument splendide. Pour le goût… eh bien c’est drôlement bon ! La mousse est légère, la génoise aérienne et moelleuse et le coeur de gelée pour le moins goûteux. Le goût est extrêmement prononcé et le tout assez peu sucré, ce qui est fort appréciable. Pour le plaisir de chipoter un peu, je dirais qu’il y a peut-être un brin trop d’acidité. Un tout petit rien histoire de dire qu’on n’a pas encore atteint la perfection. Mais ce goût ! Ca réveille les papilles ! Les tarifs sont légèrement élevés mais rien d’inhabituel pour un grand pâtissier d’un quartier chic. Le petit plus ? Des vendeurs absolument charmants qui mettent à l’aise et donnent envie de revenir se servir chez eux. Un petit luxe à s’offrir sans modération.

Hugo et Victor

40 boulevard Raspail

75007 Paris

http://hugovictor.com/

Et une petite vidéo pour vous mettre l’eau à la bouche.

"

  1. Les pâtisseries sont très belles, il y a rien à redire. Il y en a des délicieuses, d’autres vraiment moyennes, comme partout me direz vous ! (sauf que les pâtisseries ne sont pas partout à 5€).
    Gros bémol sur les patrons par contre : celui issu d’une école de commerce (je crois) nous rend nerveux tant lui même l’est et le pâtissier pue la vantardise se prenant pour Pierre Hermé ou je ne sais qui. Il faut qu’ils le sachent : une poignée de gens (ou plutôt devrais-je dire « une poignée de parisien ») connaît H&V, il faudrait donc penser à dégonfler ses chevilles.
    Je les ai entendu parlé après que des gens (amateurs de chocolats, faisant le tour des chocolateries parisiennes pour des dégustations) soient passés : ces derniers avaient trouvés le chocolat trop sucré… Je cite les 2 boss : « ils ont un QI d’huîtres », « des abrutis qui connaissent rien…quand on sait pas, on parle pas ». Alors, je ne sais pas si ces gens avaient tort, je n’ai pas goûté ce qu’eux ont goûté mais dire cela de potentiels clients juste parce qu’ils ont osé trouver le chocolat trop sucré, est ce noble ? De surcroît lorsque d’autres clients sont présents dans la boutique ? Je ne pense pas. Peut être pensaient ils que j’allais adhérer et moi même critiquer avec eux ces personnes que je ne connaissais pas… j’en sais rien mais ils m’ont énervé. Les vendeuses étaient mal à l’aise elles aussi. Elles ont l’air malheureuses avec des types comme ça, ce que je peux comprendre. Travailler pour des gens qui pètent plus haut que leur cul, alors que bon… encore une fois, faisons un sondage et qui connaît HV ?
    Ce sont des gens vraiment détestables, ce qui ne me donne pas envie de leur faire de la pub ou d’acheter chez eux, ils sont pédants au plus haut point, vraiment je ne recommande pas.

    • Une expérience pas terrible en effet. Pour ma part je n’ai eu affaire qu’à un vendeur absolument adorable mais cette description des patrons ne donne pas envie de se servir chez eux. Dommage, ils ont quelques beaux gâteaux. Mais bon, ce ne sont pas les bons pâtissiers qui manquent à Paris, et parmi eux on en trouve de moins chers et fort sympathiques 🙂 Merci pour ce témoignage instructif en tout cas.

  2. Pingback: Le plus petit baiser jamais recensé – Mathias MALZIEU | Madimado's Blog

  3. Pingback: Jack et la mécanique du coeur | Madimado's Blog

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.