Théâtre

Alvin Ailey American Dance Theatre

         Alvin Ailey est un danseur afro-américain qui a créé sa propre compagnie à New-York en 1958 afin de mettre au point ses propres techniques et offrir une vitrine à la danse contemporaine qu’il réussira à démocratiser. Il meurt en 1989 mais sa troupe continue à vivre après lui et à mettre au point de nouvelles chorégraphies, mêlant toujours différents styles et techniques, dans une vision athlétique de la danse et avec toujours un même objectif : « Casser les murs entre les artistes  et le public ».

         Les étés de la danse, au théâtre du Châtelet, invitent la célèbre compagnie. J’ai réussi à avoir une place jeudi dernier. Au programme de la soirée, 4 chorégraphies (donc aucune signée du créateur de la compagnie, vins-je de me rendre compte, mais tant pis) : Home, The Evolution of A Secured Feminine, Vespers et Love Stories.  Je n’ai pas du tout accroché avec la première, ultra contemporaine, proche de la danse de rue et assez brouillon. La musique était exaspérante et je me suis ennuyée ferme. Autant vous dire qu’après pareils débuts j’étais très mal disposée pour la suite. Et là, le miracle s’est produit.

          La 2° chorégraphie met en scène une femme seule, sur des rythmes enlevés, proches du jazz. C’est très beau et bien conçu. Je ne sais que dire tant la performance impressionne, la mise en scène est intelligente et le tout est aussi dynamique que léger. On n’en attendait pas moins de la célèbre troupe. Mais ce n’est rien par rapport à la suite ! Vesper est tout simplement une merveille. C’est exactement ce que je m’attendais à voir en achetant mon billet. Un subtil mélange de ballet classique et de modernité. C’est époustouflant. On frôle la perfection. Après ça on regarde la fin dans un état de béatitude absolu. Le dernier morceau est le plus dynamique et coloré, plus proche des danses africaines. Plus moderne que les 2 précédents, il offre une vision de la danse très intéressante, reprenant différents aspects de la danse, de la répétition au spectacle final, illustrant bien ainsi ce rapprochement des artistes et de leurs spectateurs. Si je n’ai sans doute pas vu les chorégraphies les plus spectaculaires, j’ai apprécié la diversité des styles et le mélange de techniques et de cultures. Un très beau spectacle qui a l’attrait de la variété et est une excellente initiation à la danse contemporaine.

La qualité est mauvaise mais voici une partie de Vespers.

2 commentaires sur “Alvin Ailey American Dance Theatre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.