L’actu de la semaine (09/03)

Par défaut

Quoi de neuf ces derniers jours ?

Hugo Chavez, le président vénézuélien aussi vénéré que controversé, est mort cette semaine des suites d’un cancer. Une foule immense s’est réunie pour lui faire ses adieux. Le président sera embaumé, comme les grands leaders communistes du XX° s. Nicolas Maduro prend le relais à la tête du pays comme président par intérim.

Nicolas Sarkozy pourrait revenir sur la scène politique. L’ancien président aurait déclaré qu’il ne reviendrait par envie mais par devoir, pour aider la France. Une retraite qui aura décidément été de bien courte durée !

Les Pyrénées Orientales ont subies d’importantes inondations. Les intempéries ont fait 2 morts et de nombreux dégâts. Les images de la tempête de Collioure notamment sont très impressionnantes. La décrue est toutefois amorcée et l’état de catastrophe naturelle devrait être proclamé sous peu.

Le conclave débutera mardi après-midi au Vatican afin de désigner le successeur de Benoît XVI. Comme toujours,  deux courants se dégagent : les réformateurs, partisans d’un pape énergique et d’une refonte de la gouvernance, semblent privilégier l’Italien Angelo Scola, il totaliserait déjà 40 voix sur les 77 requises ; quant aux conservateurs, « le parti romain », essentiellement formé d’italiens, ils semblent hésiter encore entre une demi-douzaine d’évêques, la rumeur parle toutefois du Brésilien Odilo Scherer. Il n’y a plus qu’à attendre la fumée blanche pour savoir quel camp l’emportera.

Les règles d’achats de cigarettes dans l’UE seront bientôt assouplies. Actuellement, une limitation visant à empêcher la contrebande interdit de ramener en France plus de 5 cartouches de cigarettes achetées dans un autre pays de l’Union Européenne. Cette limitation devrait bientôt disparaître, faisant gronder les buralistes pour qui le manque à gagner pourrait s’avérer fatal en régions frontalières. Etant données les fortes taxes sur le tabac, le gouvernement aussi risque d’y être perdant. Une décision qui en temps de crise, ne semblait pas franchement fondamentale…

vendeur20journaux-cff80

          Le mot de la semaine sera INFATUATION : « Satisfaction excessive, admiration ridicule qu’une personne éprouve pour ce qu’elle croit être, pour la valeur qu’elle attribue à ce qu’elle fait. »

Les sorties ciné

20 ans d’écart : a 38 ans, Alice est aussi belle qu’ambitieuse mais son image trop sage l’éloigne du poste de rédactrice en chef qu’elle convoite ; quand le jeune Balthazar, tout juste 20 ans, croise son chemin, ses collègues vont subitement la regarder autrement, elle va alors feindre une aventure avec le jeune homme pour faire avancer sa carrière. Bon, je sais, ce n’est a priori pas le cinéma que j’affectionne, pourtant, la bande-annonce m’a semblé être la promesse d’un bon divertissement, il se peut donc que je me laisse tenter.

No : en 1988, Pinochet, qui dirige le Chili d’une main de fer, est contraint à un référendum sur sa présidence par la pression internationale ; l’opposition va alors faire appel à un jeune publicitaire Saavedra, pour diriger sa campagne. Une période, un pays et un sujet qui m’intéressent beaucoup, avec Gael Garcia Bernal en prime. Un film dont j’attendais la sortie avec impatience et que j’ai hâte d’aller voir.

A la merveille : Neil et Marina se sont rencontrés sur le tard mais sont persuadés d’être faits l’un pour l’autre ; pourtant, leur relation va s’étioler peu à peu et quand Marina décide de s’éloigner avec sa fille sur les conseils d’un prêtre en plein doute sur sa foi, Neil se console dans les bras d’une autre, qu’il va commencer à aimer à son tour ; lorsqu’il apprend que ça va mal pour Marina, il va se retrouver écartelé entre les deux femmes de sa vie. J’avais beaucoup aimé les premiers films de Terrence Malick mais avais absolument détesté le dernier, Tree of lifequi avait pourtant obtenu la Palme d’or. Ce nouveau film semblant renouer avec une trame digne de ce nom, je me suis dit que c’était sans doute l’occasion de me réconcilier avec le réalisateur. La bande-annonce m’a malheureusement un peu refroidie, tant le film semble dans la lignée de son prédécesseur, esthétisant à l’extrême et axé sur l’amour et la foi – même si celui-ci me paraît quand même beaucoup plus classique dans sa forme (ouf !). Les dinosaures étant visiblement absents cette fois-ci, je pense quand même tenter ma chance.

Bonne semaine à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s