Archives de Tag: actualité

Ma rentrée littéraire : espoirs et désillusions

Par défaut

          Malgré son côté trop marketing et tabassage médiatique, je reste une amoureuse de la rentrée littéraire. C’est le moment de l’année où on entend le plus parler de livres, où il en sort le plus et j’avoue que je trouve à cette effervescence un charme tout particulier. J’alterne entre les ouvrages de mes auteurs favoris (ils sont relativement rares), les « incontournables » qui se retrouveront sur les listes des grands prix littéraires et d’illustres inconnus qui tentent d’émerger de la mêlée. Ce sont eux qui ont ma préférence. Pour moi septembre est en littérature le moment de la découverte, celui où je vais bousculer mes habitudes et essayer d’aller dénicher des perles. Et jusque-là, ça m’a toujours réussi.

livres

          Mais pas cette année. J’avais une jolie sélection pourtant (vous pouvez la découvrir ici). Beaucoup de premiers romans ou d’auteurs que je ne connaissais pas, des résumés alléchants, des styles variés, tout était réuni pour une rentrée sous les meilleurs hospices. Seulement voilà, impossible de venir à bout du moindre roman. Panne de lecture en pleine rentrée ? Peut-être. Ou alors simplement beaucoup d’attentes déçues. Pas forcément que les livres soient mauvais, non, simplement ils n’étaient pas pour moi, pas à ce moment-là. Ca ne m’était jamais arrivé, d’arrêter autant de livres en route, d’enchaîner ainsi les déceptions, de n’accrocher avec rien. Moi qui était si fière de ces quelques titres triés sur le volet, qui les attendait avec impatience, voilà que je n’ai même plus envie d’en ouvrir un seul !

          Je me traîne donc d’un roman à l’autre, peinant à les finir, abandonnant parfois. Je reconnais à certains des qualités, mais pas un seul coup de cœur. C’est une première, une rentrée où rien ne me fait vibrer. Il me reste encore 5 ou 6 romans à lire, mon enthousiasme s’étant largement émoussé, je suis d’une lenteur exaspérante, peut-être que parmi eux se cachera une pépite ? En tout cas, pour le moment j’en suis presque au point de me dire que je vais finir par délaisser la littérature contemporaine, moi qui ai toujours adoré ça ! Et vous, vous avez fait de belles découvertes cette rentrée ?

Le 1 : Athènes

Par défaut

          Durant tout cet été, l’hebdomadaire culturel le 1 propose de partir à la découverte de villes méditerranéennes. J’ai reçu le numéro consacré à Athènes et vous en parle avec un brin de retard…

          J’ai été très étonnée par la maquette de ce journal. On l’ouvre d’abord comme un journal classique mais le feuillet n’est pas coupé, ce qui fait qu’on doit ensuite le déplier pour se retrouver avec une feuille deux fois plus grande que le format original. Puis une autre encore deux fois plus grande, avec à chaque fois une répartition du texte adapté au format de la nouvelle page. Moi qui aime les bizarreries éditoriales, celle-ci m’a ravie ! J’ai trouvé que c’était une excellente idée, même si cela rend le journal à peu près impossible à lire ailleurs que chez soi. Ceci dit, il y a peu de pages, ça ne s’y prête donc pas si mal.

le1-Athènes

          Après cette excellente surprise face au support, passons au contenu. Je dois avouer que s’il m’a un peu surprise, j’ai beaucoup apprécié. Une grande place est laissée aux auteurs pour parler de leur ville, qu’ils y soient nés ou y aient vécu seulement quelques années. Autant de regard différents sur cette ville mythique d’Athènes. Ses grandes caractéristiques sont également mises en avant avec sa devise et son signe distinctif par exemple. Mais la découverte de la ville passe aussi par sa cuisine, avec la recette de la moussaka dans le cas présent, ce qui m’a bien plu comme idée.

          A l’intérieur, on découvre également des repères historiques sous forme de frise dessinée très ludique et des articles passionnants sur le Parthénon et Pytagore. La grande page centrale est réservée à la littérature avec une nouvelle inédite qui côtoie des textes classiques. Les articles sont bien conçus et intéressants tout en restant accessible. J’ai bien aimé la diversité des sujets et la place accordée à la littérature, toujours représentative d’un pays. Le contenu est riche mais je n’ai eu aucun mal à venir à bout de cette lecture, moi qui ai tendance à ne jamais finir un journal ou un magazine. Le format m’a donc paru bien pensé. Un hebdomadaire original et très bien conçu qui mérite qu’on s’y attarde.

L’éléphant

Par défaut

         Comme chacun sait, l’éléphant est réputé pour sa mémoire exceptionnelle. Cette nouvelle revue de culture générale se propose de nous aider à développer cette faculté si capricieuse grâce à des articles développés sur tous types de sujets. Un pari ambitieux qui ne pouvait qu’éveiller ma curiosité. Quand j’ai appris que j’en avais gagné un exemplaire sur le blog de Filou, j’étais aux anges…

COUV-eleph-n11-823x1024

          Vaste programme que d’élargir notre culture générale tout en favorisant notre capacité à retenir, voilà qui met mes méninges en éveil. Je me suis donc lancée avec enthousiasme dans la lecture de cette nouvelle revue trimestrielle. Au programme, un peu de politique avec un aperçu des conflits dans le monde et le récapitulatif des élections qui ont eu lieu en 2012 et de celles prévues en 2013 ; du cinéma avec les sorties à venir dans les prochains mois ; de la littérature avec Proust ; des sciences avec un article sur la big-bang ; de l’économie avec un dossier sur la Chine ; mais aussi des articles sur L’encyclopédie de d’Alembert et Diderot ou la mémoire, justement ! La variété des sujets est au rendez-vous, ce qui est un très bon point pour un magazine de culture générale et m’a enchantée. Je me suis donc lancée dans une lecture exhaustive de cette drôle de bête afin de pouvoir vous en parler.

9782367400181_4_75

          Les premières pages ne sont pas franchement consacrées au sujets qui me passionnent le plus, toutefois, j’ai trouvé intéressant ce petit aperçu des différentes situations politiques dans le monde (même si j’aurais préféré que cela s’accompagne d’un article plus développé sur le sujet), tout comme l’idée de profiter de l’actualité pour introduire des notions de fiscalité qui manquent sans doute à beaucoup d’entre nous. La présentation est claire et agréable, quant au style, il est très accessible et permet de saisir rapidement les enjeux autour d’un sujet. Certains sujets, plus développés, se présentent plutôt sous forme de dossiers, avec un article principal agrémenté de plusieurs points de vue et qui se termine par un petit quiz pour faire travailler notre mémoire et voir ce que nous avons retenu. Les articles sont écrits par des spécialistes dans le domaine concerné, tout en restant très abordables. Quant à la maquette, elle est très vivante et franchement sympathique. La variété dans les présentations est intéressante et rend la lecture très agréable, évitant la monotonie. Une diversité tant sur la forme que sur le fond qui répond bien aux ambitions annoncées par la revue.

Capture-d’écran-2013-01-09-à-10.48.59

          Après cette première impression très positive, quelques remarques un peu moins dithyrambiques toutefois. Ce qui m’a un peu gênée à la lecture, c’est l’aspect justement trop général des articles, j’aurais sans doute préféré moins de sujet mais traités de manière un peu plus pointue. Je comprends toutefois ce parti-pris, qui est de rester très accessible, malheureusement, j’ai souvent eu l’impression que les articles restaient trop à la surface des choses. J’ai parfois trouvé que des articles pourtant assez étoffés laissaient de côté des aspects intéressants qui auraient mérité une ligne ou deux. Bien sûr, quand on aborde des thèmes vastes, on ne peut pas tout dire ! Cependant, les choix éditoriaux m’ont parfois paru discutables sur le plan du contenu, ce qui m’a un peu frustrée. Toutefois, j’ai trouvé certains articles mieux conçus que d’autres et la revue va sans doute trouver son ton au fur et à mesure des publications.

Capture-d’écran-2013-01-09-à-10.49.15

          D’autres petits détails pourraient être améliorés : il est intéressant d’interroger des personnalités sur leur vision de la culture générale mais ça prend ici un peu trop de place. La madeleine de Proust revient également beaucoup et aurait parfois pu être remplacée par des choses moins célèbres, évitant des redites inutiles. Quant au grand article sur la Chine, il est très intéressant mais certains points importants auraient mérité d’être plus mis en avant afin de diriger le lecteur dans cette foule d’informations passionnantes. Ainsi, si le contenu mérite sans doute d’être un peu affiné, le concept  et la mise en page en revanche – avec une grande variété de thèmes abordés et une maquette ultra dynamique – sont des réussites.

Capture-d’écran-2013-01-05-à-08.54.26

          Enfin, j’ai parlé de la revue autour de moi et l’ai fait lire. La première personne à qui je l’ai confiée, trentenaire curieux vivant à Paris et aimant la littérature et le cinéma, l’a trouvé « intello-bobo », trop portée vers des considérations philosophiques et ne s’attardant pas assez sur des faits bruts. Ensuite, je l’ai passée  ma maman, assez mitigée également. Elle a trouvé les articles peu clairs et pour elle, la revue s’adressait clairement à des lycéens, aussi bien par sa présentation que par les sujets abordés. Pour ma part, je la voyais plutôt destinée aux jeunes actifs avides d’améliorer leur culture et/ou souhaitant briller en société. On peut donc peut-être y voir un petit soucis quant à la clarté de la cible… espérons que ce problème de positionnement ne touche pas tout le monde et ne porte pas préjudice au titre.

83332879_o

         Le site de la revue propose des tests de culture en ligne, ce que je trouve fort judicieux, et permet de compléter sa lecture de manière ludique. L’abonnement n’offre aucun avantage financier mais propose un suivi personnalisé avec des objectifs de culture générale et de petits jeux pour vous aider à les atteindre. Je trouve ce concept plutôt intéressant et novateur, après tout, on apprend toujours mieux en s’amusant !  Je chipote, mais malgré quelques remarques négatives, j’ai assez apprécié cette lecture. Je l’ai trouvé intéressante, divertissante, rafraîchissante je dirais même, nous offrant une vision amusante et dynamique de la culture générale qui pourrait bien redonner à certains je goût d’apprendre. Je me procurerai très certainement le prochain numéro afin de voir comment la revue évolue et je n’hésiterai pas à la conseiller à l’occasion.

2941257_orig

          Si j’ai été très enthousiaste au début de ma lecture, je ne suis pas très sure qu’elle soit réellement adaptée à mes besoins ou mes envies, qui me portent vers des contenus plus fouillés. Toutefois, l’initiative est louable et le résultat assez convainquant. Une nouveauté intéressante dans le paysage culturel qui mérite soutien et encouragements, souhaitons-lui longue vie et beaucoup de succès.

picto - elephantOK

Quelle bizarrerie dans nos jugements ! Nous exigeons qu’on s’occupe utilement et nous méprisons les hommes utiles. Denis Diderot

_______________

Avoir raison, c’est forcément admettre que quelqu’un d’autre aurait pu parvenir aux mêmes conclusions. Emmanuel Kant

L’actualité de la semaine (08/06)

Par défaut

          Alors, quoi de neuf cette semaine ?

– Des chercheurs américains ont mis au point un algorithme permettant de distinguer les vrais sourires des faux. La fin de l’hypocrisie ?

Le dépeceur de Montréal a fait un petit séjour en région parisienne avant de se faire arrêter à Berlin. Luka Rocco Magnotta, ancien acteur porno prônant des thèses racistes a tué un étudiant chinois avant de le découper et d’envoyer certains morceaux par la poste. Un charmant personnage, bien vite mis sous verrous.

– Entre les deux tours de la présidentielle, Nicolas Sarkozy se serait apprêté à proposer une mesure réservant les prestations sociales aux français. Son entourage l’aurait retenu de justesse. Sans commentaires.

– Cécile Duflot, ministre du logement, s’est exprimée en faveur de la dépénalisation du cannabis, jugeant la répression actuelle inefficace. Une déclaration qui a suscité une vive polémique.

Ray Bradbury, véritable monument de la science-fiction est mort à l’âge de 91 ans.

– Le mot de la semaine sera « respirianisme » : se nourrir exclusivement de lumière. Pour plus de détails, c’est ici. A éviter en ce moment à Paris étant donné la faible luminosité…

          Enfin, les sorties de la semaine : Le grand soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern, un film qui semble totalement décalé et me tente bien ; 21 Jump Street, de Phil Lord et Chris Miller, une adaptation de la célèbre série, étonnemment réussie paraît-il, il va donc falloir que j’aille voir pour vérifier ! ; Une seconde femme, de Umut Dağ, un drame autour de la polygamie qui me semble intéressant. Pour les fous, les masochistes, ou ceux capables de tout prendre à la légère, le dernier film de notre BHL national vient de sortir dans les salles, Le Serment de Tobrouk.

Bonne semaine à tous ! 

L’actu de la semaine, 11/05/12

Par défaut

          Un article un peu inhabituel aujourd’hui. Je vais essayer de me tenir à un nouveau rendez-vous hebdomadaire : le vendredi, on revient sur l’actualité de la semaine. Quels ont été les grands évènements ? les infos insolites ? les actualités culturelles ? Un petit condensé très personnel pour avoir toujours un sujet de conversation à lancer en soirée.

Alors, quoi de neuf cette semaine ?

– Bon, je vais être d’une sombre banalité, ça n’aura échappé à personne, cette semaine nous avons changé de président (houuuuuuuuurraaaaaaaaa !!!). François Hollande a été élu à la fonction présidentielle et succède à Nicolas Sarkozy. S’en est suivie un grand rassemblement populaire des plus festifs Place de la Bastille pour célébrer la grande nouvelle. Un moment riche en émotion.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Karachi (pour ceux qui n’auraient pas suivi : un attentat il y a 10 ans et une suspicion de financement illégal de la campagne d’Edouard Balladur pour la présidentielle de 95). Les juges auraient une preuve d’un retrait de 10 millions de francs, somme qui serait mystérieusement apparue sur le compte de campagne 3 semaines plus tard.

– Aux Etats-Unis, une vraie belle histoire d’espionnage comme dans les films. Un attentat à la bombe qui visait un avion a été contre-carré. Le kamikaze était en réalité un agent double, envoyé chez Al-Quaïda pour se porter volontaire à l’attentat suicide afin de récupérer la bombe pour que les services secrets puissent l’étudier. James Bond a du soucis à se faire.

– Etats-Unis toujours, après l’espionnage, un petit air de science-fiction. Google a mis au point une voiture qui peut rouler sans conducteur. Elle enregistre le trajet, repère les obstacles, le passager n’a plus qu’à se laisser porter. Elle d’ores et déjà a l’autorisation de circuler dans l’état du Nevada.

– Enfin, le mot de la semaine : « Maïeusophilie ». Fait de n’être attiré que par des femmes enceintes. Excusez l’incongruité de la chose mais on ne décide pas toujours des enrichissements de sa propre culture.

          Côté sorties, il ne vous reste que 2 jours pour vir les expositions Pluie (c’est de saison) et Patagonie au Musée du Quai Branly. Dans les salles obscures sortent cette semaine Dark Shadowsle dernier Tim Burton ; Chercher le garçon, de Dorothée Sebbagh, l’histoire d’une jeune femme qui décide de s’inscrire sur un site de rencontre sur Internet pour trouver l’amour ; ou encore 11 fleursl’histoire d’un petit garçon qui au coeur de la révolution culturelle chinoise rencontre un meurtrier.

          Voilà pour cette semaine. Si vous avez des scoops, n’hésitez pas à nous les faire partager. Rendez-vous la semaine prochaine.