Archives de Tag: Idris Elba

Le grand jeu

Par défaut

Drame, biopic américain de Aaron Sorkin avec Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner
L’histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle. Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, Molly Bloom va devoir se battre.

Le grand jeu, affiche

Quand je suis allée voir ce film, je n’avais à vrai dire aucune idée de ce dont il retournait, mis à part que l’affiche était plutôt sympa et qu’il y avait Jessica Chastain. Un peu léger me dirais-vous. J’y suis quand même allée, puisque c’était proposé gentiment et que j’étais en manque de cinéma, pourquoi se priver ? Découverte totale donc. Le début m’a agréablement surprise, c’est rythmé, il y a de l’humour, ça semble bien parti. Malheureusement, cette belle énergie se dissipe pendant que le film avance, j’aurais aimé que ça reste aussi caustique jusqu’au bout.

Le grand jeu, image extraite du film

 

L’histoire est quand même assez prenante, une participante aux JO en ski de bosses qui après un accident se voit contrainte de changer de voie et délaisse ses études de droit pour organiser des parties de poker clandestin, ça ne manque pas de piquant ! Le personnage est assez insaisissable et sa lutte contre le FBI semble une cause perdue d’avance. J’ai bien aimé son parcours, même si bien sûr le charisme de Jessica Chastain aide bien. D’une manière générale d’ailleurs le casting reste quand même un des atouts du film. Sans être exceptionnel et malgré un côté parfois un peu trop lisse, le film est assez prenant et s’avère divertissant.

Mandela : un long chemin vers la liberté

Par défaut

Drame, biopic britanico-sud africain de Justin Chadwick avec Idris Elba, Naomie Harris, Tony Kgoroge

21049925_20131018174754482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Après avoir grandi à la campagne, Nelson Mandela gagne Johannesburg où il ouvre le premier cabinet d’avocats noirs. Il devient également l’un des leaders de l’ANC. Quand le gouvernement impose toujours plus de restrictions aux populations noires, la lutte pacifique se transforme en lutte armée. Une lutte qui le mènera en prison.

21025195_20130807111427459.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Si comme tout le monde je connaissais bien sûr un peu l’engagement de Nelson Mandela contre l’apartheid, je dois admettre que j’ignorais à peu près tout de sa vie avant la prison. J’avais un peu peur que le film ne tombe dans la facilité et ne soit larmoyant mais j’étais trop curieuse pour ne pas aller voir ce qu’il en était. J’ai beaucoup tardé pour aller voir ce film en salles (il y a trop de films qui me tentent aussi, je n’arrive plus à suivre !), tout autant que pour vous en parler (chroniques en retard oblige mais je progresse). Je dois admettre que ce film fait partie de ceux que j’ai aimés sans savoir pour autant réellement qu’en dire… J’ai été plutôt agréablement surprise par le résultat, d’une relative sobriété.

21046723_20131004093806596.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          J’ai apprécié de découvrir la jeunesse de Nelson Mandela dont je ne savais pas grand chose. Découvrir l’homme derrière le mythe aussi, forcément imparfait. Son histoire est bien sûr passionnante ; un destin pareil, c’est un sujet en or pour un film. Ca a largement suffit à me fasciner. Certains ont trouvé la mise en scène un peu grandiloquente mais personnellement, ça ne m’a pas gênée. C’est un peu lisse peut-être mais propre et finalement, la mise en scène assez classique met assez bien en avant les personnages. Les acteurs parviennent à nous faire un oublier ces visages qu’on connaît si bien en se fondant dans leur peau. On n’est pas face à un chef-d’œuvre mais on passe un très bon moment même si on peut penser que le film manque un brin d’objectivité et idéalise un peu son héros ; mais Nelson Mandela méritait bien ça. J’ai finalement assez peu à dire de ce film si ce n’est que je l’ai trouvé efficace et passionnant.