La mémoire des vaincus, Michel RAGON

Par défaut

          Fred Barthélémy est un petit vagabond qui survit comme il peut aux Halles. Il y rencontre Flora, une petite fille qui sent le poisson. Les deux adolescents ne se lâcheront plus et vont être recueillis à Belleville par des adultes étranges, liés à une certaine bande à Bonno… La 1° Guerre Mondiale arrive et Fred sera en âge de se battre avant qu’elle ne finisse. Pourtant, il ne connaîtra pas longtemps les tranchées et sera envoyé en Russie pour rendre compte de la Révolution. De nombreuses aventures l’y attendent…

          Une vie incroyable, absolument palpitante, qui ne pouvait que faire un bon livre. C’est l’histoire de l’anarchisme en Europe au XX° siècle que retrace ce livre à travers la vie d’Alfred Barthélémy. On entraperçoit la bande à Bono, on vit de l’intérieur le règne de Staline, on suit de près la guerre d’Espagne et on côtoie les grands noms du XX° siècle. Alfred Barthélémy, dont je n’avais jamais entendu parler, a connu les plus grand. Une vie incroyablement riche, qu’il a dévoué à la politique et plus particulièrement aux idée anarchistes (même s’il s’est un moment rallié aux socialistes).

          Ce livre m’avait été conseillé par le libraire du Livre écarlate et il attendait sagement dans ma bibliothèque depuis des mois. Je me suis finalement décidée à l’ouvrir, avec quelques réticences, n’étant pas très à l’aise avec les romans historiques et autres biographies. Pourtant ce livre est particulièrement réussi. La vie du personnage est tellement incroyable qu’on se laisse totalement prendre dans ses aventures. Le contexte historique, pourtant riche, n’est pas trop pesant étant donné qu’on le découvre en même temps de que le personnage qu’on suit. Le style est fluide et si certains passages sont moins dynamiques, l’ensemble reste assez équilibré.

          J’ai beaucoup aimé ce livre qui nous fait traverser le siècle dernier. Malgré mes notions d’histoire relativement vagues, je n’ai pas eu de mal à suivre les évènements. J’ai apprécié le regard porté sur la révolution russe. Ni complaisant, ni diabolisant, il décortique les mécanismes de la radicalisation du pouvoir, ou comment on est passé d’un idéal de liberté à un régime totalitaire. Un livre passionnant qui m’a donné envie de découvrir d’autres auteurs de cette période, notamment Victor Serge (qui dormait également dans ma bibliothèque depuis un moment) et Maxime Gorki, que vous retrouverez bientôt ici même. Un de ses ouvrages trop rares qui non seulement nous cultivent et nous passionnent mais nous ouvrent aussi des horizons nouveaux.

"

  1. Il me tente bien ce livre, j’aime bien tout ce qui est historique, et cette période que je connais assez peu finalement (merci les brigades du tigre !) est en effet très riche.
    Des fois, je me dis que ma pile de livre, c’est un peu le tonneau des Danaïdes… En plus plaisant bien sûr !

    • Pareil pour moi ! Je ne pourrai jamais lire aussi vite que je remplis ma bibliothèque. Mais j’aime bien avoir plein de livres sous la main, c’est un luxe d’avoir une grosse pile dans laquelle piocher.

  2. Et j’ai agrandi aujourd’hui ma pile à lire… Et je parle bien de ceux que j’ai achetés. Pas de ceux que j’ai réservés à la bibliothèque… (incorrigible !)

  3. Ping : Les hommes dans la prison, Victor SERGE « Madimado's Blog

  4. Ping : Mars : le bilan « Madimado's Blog

  5. Ping : Top ten tuesday (17/10) « Madimado's Blog

  6. Ping : Top ten tuesday (11/12) « Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s