14 – Jean Echenoz

Par défaut

          1914, le début de la guerre. Cinq hommes du même village partent au front. Une femme attend le retour de deux d’entre eux. Mais quand seront-ils de retour ? Rentreront-ils seulement ? Mais la guerre ne tue pas seulement les hommes, elle les abîme aussi. 

images (1)

          De Jean Echenoz, je n’avais lu que Je m’en vais qui, bien que de lecture agréable, ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Toutefois, devant tout le bien qu’on a pu dire de ce nouveau roman, je me suis lancée dans cette lecture avec plaisir. Je n’ai guère apprécié les premières pages, dont j’ai trouvé le style un rien pesant. Fort heureusement, très vite, cela s’arrange et gagne en légèreté. L’histoire ne se perd pas en détail inutiles et la vision de la guerre qui y est proposée est très intéressante. En effet, celle-ci y est vue de l’intérieur, par les expériences des personnages. Le récit est moins sombre qu’il y paraît, l’amitié venant compenser un peu l’horreur des tranchées, le quotidien prenant quelque peu le pas sur la peur. Dommage que la fin vienne un peu couper ce bel élan et ne soit pas à la hauteur du reste. Si ce roman ne me marquera sans doute pas durablement, j’ai beaucoup apprécié son ton surprenant et son regard inhabituel sur la guerre. Un petit livre qui mérite le détour.

JEAN-ÉCHENOZ-Base-def

Tout cela ayant été décrit mille fois, peut-être n’est-il pas la peine de s’attarder encore sur cet opéra sordide et puant. Peut-être n’est-il d’ailleurs pas bien utile non plus, ni très pertinent, de comparer la guerre à un opéra, d’autant moins quand on n’aime pas tellement l’opéra, même si comme lui c’est grandiose, empathique, excessif, plein de longueurs pénibles, comme lui ça fait beaucoup de bruit et souvent, à la longue, c’est assez ennuyeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s