Halt and Catchfire : la série à ne pas manquer

Par défaut

          1980, dans le Texas, quand un jeune visionnaire ente chez Cardif Electric il va bouleverser la vie de la boîte. Il veut créer un nouvel ordinateur qui marquera les esprits. Il embarque avec lui un inventeur dépressif et une jeune prodige asociale. La création va s’avérer aussi difficile que le maintien des bonnes relations.

568953.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          J’ai découvert cette série complètement par hasard l’année dernière sur Canal+ et j’ai de suite été totalement séduite. Elle change un peu de ce qu’on peut voir dans le paysage télévisuel en ce moment. Je ne vous en avez parlé sur le moment bien que j’en aie eu l’intention (mes fameux mois d’articles en retard…) mais je me rattrape avec la sortie de la saison 1 en DVD et la diffusion de la 2 sur Canal+. J’ai pris un énorme plaisir à les retrouver et j’ai hâte de voir la suite de cette 2° saison qui commence fort. J’aurais aimé revoir la 1° saison avant de commencer celle-ci parce que je me suis rendue compte au 1° épisode que j’avais oublié pas mal de choses sur la fin de la précédente. Tant pis, ça m’est vite revenu et ça ne m’a pas empêché de suivre bien longtemps. Je trouve que les deux gros points forts de cette série sont sans nul doute son histoire et ses personnages (original, je sais).

025417.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          On pourrait penser que l’histoire n’intéresserait que les geeks pourtant, je pense que ça va bien au delà de ça. Bien sûr, les amoureux de matériel informatique et/ou de jeux vidéos seront certainement les plus accros à cette série mais plus que l’histoire de la création du premier ordinateur portable puis des premiers jeux en réseaux, c’est celle d’inventeurs, d’entrepreneurs et surtout d’amis (ou d’ennemis, c’est selon). Et ça, ça touche tout le monde. C’est la grande réussite de cette série dont le sujet peut sembler confidentiel mais qui à mes yeux arrive à le dépasser largement pour toucher un plus large public. Très bien construite, la série est extrêmement addictive et semble arriver jusqu’ici à se renouveler, il faudra voir si cela tient sur la longueur. Même si je ne connais pas l’histoire dont c’est tiré – supposer que ce soit inspiré de faits réels d’ailleurs, a priori, vu la vitesse à laquelle le secteur de m’informatique et des jeux vidéos s’est développé, ils ne devraient pas être à court de rebondissements s’il y a une suite – ce que j’espère fortement.

118490.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Les personnages sont attachants et très « humains ». Le panel des caractères est varié parmi les personnages principaux qui échappent à mon sens aux stéréotypes. C’est bien sûr moins le cas chez les personnages secondaires dont beaucoup sont l’image même qu’on peut se faire du geek, mais étant donné le thème de la série le contraire aurait presque était décevant. Les personnages principaux évoluent au fil des épisodes et deviennent de plus en plus complexe, ce que j’ai encore plus ressenti dans la saison 2. Leurs relations aussi évoluent de manière parfois surprenantes. Parfois horripilants, les personnages n’en sont pas moins attachants. J’ai eu un énorme coup de cœur pour Cameron, un personnage féminin au look androgyne, assez atypique, comme je les aime. Elle m’a rappelé dans une moindre mesure Lisbeth Salander dans Millenium (qui est genre mon personnage préféré de tous les temps) : masculine, asociale et géniale.

176820.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je dois avouer ne pas avoir prêté grande attention à la réalisation, très soignée mais dont rien de particulier ne m’a sauté aux yeux (du genre plans incroyables ou lumières hyper léchées – quoi que ce dernier point soit discutable). Ca reste sobre et terriblement efficace. Je dirais que les réalisateurs ont un certain sens du rythme et du suspens pour nous tenir ainsi en haleine d’un épisode à l’autre. J’aime beaucoup la musique en revanche, très punchie, particulièrement bien choisie. Les acteurs sont particulièrement convaincants et j’espère avoir l’occasion de les voir dans d’autres rôles. Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup, beaucoup aimé cette série. J’ai accroché de suite avec son univers geek et ses histoires d’inventions. Certains jugeront peut-être cette série un peu classique ou réservée à un public trop restreint mais elle mérite franchement qu’on y jette un œil, pour ma part j’ai été conquise. Une série surprenante qui nous immerge dans les débuts des ordinateurs portables et d’internet. Très prenante, particulièrement bien écrite, cette série a été un véritable coup de cœur. Vivement la suite !

Série dramatique américaine de Christopher Cantwell, Christopher C. Rogers avec Lee Pace, Scoot McNairy, Mackenzie Davis, Kerry Bishe, Toby Huss. 2014, 2 saisons, en production. Saison 2 à découvrir actuellement sur Canal+ Séries. Saison en DVD.

"

  1. J’ai commencé la première saison récemment et c’est plutot pas mal pour le moment, j’accroche aux personnages aussi. 🙂 j’aime bien la femme de « l’inventeur dépressif » comme tu dis, je sens qu’elle a du potentiel. A bientôt !

  2. C’est plutôt pas mal, mais pour avoir eu la sévère idée de regarder ça après Mad Men qui est quand même du caviar télévisuel, je suis quand même un peu plus réservé : c’est aussi très prévisible et mécanisé dans la narration.
    Une mécanique plaisante, quoi.

    • J’avoue être très bon public pour les séries. Quand j’en regarde une j’essaie de la regarder pour ce qu’elle est : si on commence à comparer à Mad Men, on est foutus ! Je ne trouve pas celle-ci si prévisible que ça. Ce n’est sans doute pas la meilleure du moment mais je la trouve très réussie et elle a le mérite de changer un peu de types de sujets. Comme elle est en plus un peu moins connue que d’autres, je me suis dit qu’elle méritait bien un petit article.

      • Et puis en fait la seconde saison te donne pour l’instant raison, ça s’améliore nettement !

      • Oui, dans la 1° saison, c’est surtout le sujet et certains persos qui m’avaient attirée. J’avais un peu peur que la 2° saison n’aie rien à dire mais je trouve que c’est mieux construit, avec une écriture plus nerveuse. C’est une bonne surprise.

  3. Je suis tombée par hasard sur cette série et j’avoue que j’ai été agréablement surprise. Le scénario est original et les personnages suscitent la curiosité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s