Fragonard amoureux au musée du Luxembourg

Par défaut

          Le musée du Luxembourg à Paris propose cet automne une exposition consacrée à Fragonard, peintre emblématique du XVIII° s. Le sous-titre « Galant et Libertin » en dit long sur le programme. Et en effet, c’est l’amour qui est à l’honneur, avec des mœurs plus ou moins légères peintes par l’artiste. Découverte. 

Fragonard amoureux galant et libertin

          J’aime beaucoup Fragonard et j’ai été ravie de voir qu’une exposition lui était consacrée cet automne au musée du Luxembourg. Je ne connaissais rien de sa vie et c’est vrai que j’avais surtout en tête ses toiles les plus connues. Je suis loin d’être une spécialiste de l’artiste et c’était l’occasion d’en apprendre un peu plus sur lui et de découvrir des toiles moins célèbres. Inutile de dire que j’ai été conquise même s’il y a forcément des choses que j’ai aimées plus que d’autres. Sans surprise, il y avait un peu trop de monde pour apprécier cet accrochage à sa juste valeur. Paris, les musées, les expos, toujours la même histoire. Ca m’a un peu empêchée d’en profiter pleinement, j’aurais sans doute flâné un peu plus s’il n’y avait pas eu foule. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’évite les expositions depuis quelques temps. Je n’avais pas pris l’audioguide mais j’ai trouvé les panneaux explicatifs suffisants – et assez intéressants dans l’ensemble. Ils permettent une première approche qui ne noie pas trop sous les informations tout en permettant d’appréhender les grandes lignes de la période.

img_8384

          Il semblerait que l’artiste ait eu une vie plutôt rangée, bien qu’il ait consacré une bonne partie de sa carrière aux peintures libertines qui l’ont rendu célèbre. Je dois d’ailleurs avouer que c’est la partie de son travail que j’ai préférée, et de loin ! Il y a dans ses toiles un mélange de frâicheur et de malice que je trouve pour le moins séduisant. Cette période de sa peinture est plutôt osée pour son temps (quoi que le XVIII° a été très libéré avant le retour de la morale puritaine) même s’il est un peu revenu dessus à la fin de sa vie pour se tourner vers une peinture de l’amour autrement plus niaise, à mon grand regret. Si beaucoup de toiles de Fragonard sont plutôt classiques dans la réalisation, certaines dénotent toutefois d’une certaine modernité dans le style. J’aime la douceur qui se dégage de ces toiles et qui est à mes yeux le fil conducteur de son travail. J’aurais aimé une exposition un peu plus étoffée mais elle m’a donné envie de me replonger dans la littérature libertine du XVIII° s. (Les liaisons dangereuses, souvent illustrées pas un tableau de Fragonard, est un de mes romans favoris). Une exposition intéressante mais un peu courte à mon goût qui a le mérite de mettre en avant une peinture intemporelle, délicate et impertinente à la fois. 

Fragonnard, l'instant désiré

Fragonard amoureux. Galant et libertin

Musée du Luxembourg

19 rue de Vaugirard

75006 Paris

Du 16 septembre 2015 au 24 janvier 2016

Ouvert tous les jours, 12€

"

  1. Dommage le lieu ne permet pas la mise en valeur des oeuvres. On a connu des expositions tellement belles, avec un réel souci « d’accrocher » le public… Rien que pour « le baiser » je reverrai bien l’expo que Fragonard méritait bien!

  2. Pingback: Octobre, le bilan | Madimado's Blog

  3. Pingback: Mon bilan 2015 | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s