Mes lectures

Arsène Lupin, Gentleman cambrioleur de Maurice Leblanc

Vif, audacieux, impertinent, rossant sans arrêt le commissaire, traînant les cœurs après lui et mettant les rieurs de son côté, se moquant des situations acquises, ridiculisant les bourgeois, portant secours aux faibles, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est un Robin des Bois de la « Belle Époque. » Un Robin des Bois bien français : il ne se prend pas trop au sérieux, ses armes les plus meurtrières sont les traits d’esprit; ce n’est pas un aristocrate qui vit comme un anarchiste mais un anarchiste qui vit comme un aristocrate.

J’avais déjà lu des Arsène Lupin étant ado mais bizarrement, jamais le premier. C’est un tort ! J’adore ce personnage charismatique et je ne doutais pas une seconde que j’allais apprécier ma lecture mais je ne m’attendais pas à un pareil coup de cœur. Dès les premières lignes je suis tombée totalement amoureuse du style. C’est enlevé, c’est léger, c’est spirituel, c’est drôle : du grand art. A tel point que j’ai relu la première page à voix haute pour mieux en profiter. C’est un véritable bonbon littéraire.

Couverture du roman Arsène Lupin Gentleman cambrioleur

Bon, par la suite le style se fait un peu plus classique, je suppose que c’est compliqué de tenir ce ton-là tout un roman. Mais ça reste d’excellente tenue et particulièrement agréable. Je trouve le personnage de Lupin absolument génial. Légèrement imbus de lui-même mais c’est un de mes personnages de fiction favoris, enfant il me faisait rêver et j’y reste assez attachée. D’ailleurs aujourd’hui encore il inspire, les adaptations de l’œuvre de Maurice Leblanc sont légion.

L’histoire est très prenante. Je me suis parfois demandé si c’était crédible mais au fond j’ai attaché peu d’importance à savoir si les exploits de Lupin étaient réalisables ou non tant c’est un plaisir de suivre ses facéties. Un vrai régal de bout en bout. Pour moi c’est un des personnages les plus marquants de l’époque. J’ai adoré redécouvrir ses aventures et ça m’a donné très envie de lire la suite. Un très gros coup de cœur pour ce classique qui a beaucoup de charme et ne manque ni d’humour ni de panache.

Portrait de Maurice Leblanc

Personne, soit, mais Arsène Lupin ? Pour Arsène Lupin, est-ce qu’il existe des portes, des ponts-levis, des murailles ? A quoi servent les obstacles les mieux imaginés, les précautions les plus habiles, si Arsène Lupin a décidé d’atteindre le but ?

_______________

Dommage, tout de même, de ne pas être un honnête homme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.