Archives de Tag: batignolles

Les caves populaires

Par défaut

          Les caves populaires est un bar incontournable du quartier des Batignolles, situé à deux pas de la Place de Clichy, à l’angle de la rue des Dames et de la rue de la Condamine. Le lieu ne paie pas de mine avec ses tables dépareillées et son sol antique, mais ce qui attire ici, ce sont les prix défiant toute concurrence. On y trouve essentiellement du vin – à partir de 2,5€ le verre – mais aussi quelques bières, de la sangria, un cocktail maison et des planches de charcuterie et/ou fromage. Idéal pour l’apéro en somme (le bar est aussi ouvert à l’heure du café du matin). Comme d’hab je n’avais pas mon appareil, les photos sont signées Time Out Paris.

Les caves populaires

          J’ai testé pour vous le vin le moins cher, à mes risques et périls. Et bien, s’il ne sera évidemment pas élu vin de l’année, il n’est pas mauvais ma foi, le rapport qualité-prix est plus qu’honnête (aussi bien pour le rouge que pour le blanc). Je craignais que la petite planche mixte ne soit un peu chiche mais les quantités sont correctes et ce sont plutôt des produits de qualité. Pour 8€, il n’y a rien à y redire. J’ai été agréablement surprise, pas étonnant que les lieux soient toujours bondés.

Les caves populaires

          Côté ambiance, je vous déconseille le bar si vous votez FN : c’est plutôt le repère de la jeunesse d’extrême gauche locale. Blagues potaches et musique française à fond peaufinent le décor. Piaf et Ferrat sont à l’honneur. Ca discute dans tous les sens et vu la fréquentation abondante quelques soient le soir et l’heure, il y a fort à parier que vous en ressortiez avec de nouveaux amis. Une adresse franchement pas chère où règne une ambiance bonne enfant. Le genre de bar qui devrait vite devenir notre QG.

Les caves populaires

Les Caves Populaires

22 rues des Dames

75017 Paris

Ouvert tous les jours de 8h30 à 02h

Pastelaria Belem : azulejos et pastéis de nata

Par défaut

          Juste à côté de chez moi, au cœur des Batignolles, se cache une petite pâtisserie portugaise qui vaut le détour. Des azulejos couvrent un mur et nous propulsent direct sous le soleil du sud. Pour le goûter, vous pourrez déguster diverses pâtisseries portugaises réalisées maison comme un roulé à l’orange, une génoise à la noix de coco ou bien sûr, le célèbre pastel de nata qui est paraît-il le meilleur de la capitale. Et franchement, je veux bien le croire, ils sont tout simplement délicieux ! Vous pourrez accompagner ces gourmandises de thé, de café ou de jus de fruits et profiter de l’ambiance très conviviale du lieu. Le patron est très accueillant et fera tout pour que vous vous sentiez comme chez vous. Côté prix, ça reste raisonnable : comptez 3€ pour une part de gâteau environ. Un petit bout de Portugal en plein Paris qui mérite qu’on s’y arrête.

© Camille M.

© Camille M.

Pastelaria Belem

47 rue Boursault

75017 Paris

Ouvert de 8h à 20h, fermé le lundi

© Josh W.

© Josh W.

Chez Léon, une adresse à retenir rue Legendre

Par défaut

          Ce week-end, mon papa était à Paris et je cherchais un resto sympa où l’amener dans mon quartier (à savoir les Batignolles grosso modo). Plusieurs me tentaient mais étaient complets. Je me suis alors décidée à sortir mon Guide Michelin de Paris (2008 parce que je suis vachement à jour…). Et là, je suis tombée sur cette adresse. Pas trop loin de chez moi – même si je ne traverse à peu près jamais la voie ferrée, je veux bien faire un effort – dans mon budget et visiblement du genre bistrot avec une pointe d’originalité. Ca semblait parfait. Et pour tout vous dire : ça l’était !

bienvenue-bg-1

          La première impression fut excellente avec un accueil chaleureux, assez surprenant pour Paris. La salle est plutôt agréable, avec son immense comptoir en zinc et ses belles chaises. Du côté de la carte, la plupart des plats semblent classique mais avec de-ci de-là une petite touche de fantaisie. Nous avons opté pour un carpaccio de poulpe et un cabillaud en croûte d’amande d’un côté (enfin il me semble) et un crumble de cabécou suivi d’un cochon de lait en deux textures de l’autre.

bienvenue-bg-2

          La carpaccio était juste magnifique et la mousse de piment doux qui l’accompagnait était magique. De mon côté, pas de surprises avec le crumble (très bon au demeurant) mais la sauce salade était carrément une tuerie. Il y avait un beau monceau de verdure et je n’en ai pas laissé une miette. Je soupçonne une note de combawa dans la vinaigrette mais je ne suis pas certaine. En tout cas c’était à tomber. Le poisson avait l’air très bon et mon cochon était absolument parfait. Croustillant dessus et tellement fondant à l’intérieur qu’il se coupait tout seul. Magique. En accompagnement, des légumes de saison. En dessert, nous avons pris une tarte au citron pas mal revisitée, un peu comme un cheesecake très aérien. Vraiment bonne.

bienvenue-bg-3

          J’ai beaucoup aimé cette adresse. Ce n’est pas une grande table mais c’est quand même bien mieux que la première brasserie venue. Il y a dans les plats de petites touches d’originalité très appréciables et tout est impeccablement réalisé. Dans des quantités fort raisonnables qui plus est. Le service est vraiment top, très avenant et agréable. Côté prix, ce n’est pas donné en l’absence de menu mais les plats sont presque raisonnables pour la capitale, un jour il faudra que je m’habitue aux prix parisiens quand même… Franchement, je ne trouve rien à redire sur ce restaurant. J’ai même envie de tester leur brunch un dimanche matin ! Une bonne table qui offre une cuisine généreuse et impeccablement réalisée avec un service tout sourire.

2860_1

Chez Léon

32 rue Legendre

75017 Paris

01 42 27 06 82

Comptez 35€ entrée – plat -dessert

Coretta : mon avis sur le restaurant dont tout le monde parle

Par défaut

          Si vous n’habitez pas le quartier des Batignolles, vous n’y avez peut-être pas fait attention mais depuis plusieurs mois, le Coretta, c’est le restaurant dont tout le monde parle. Il semblerait que tout ce que Paris compte de critiques s’y soit rassemblé. J’en ai entendu parler absolument partout, et toujours en bien : une critique par Pudlowski, des éloges dans l’Express, de même dans le Grumeau et une présentation alléchante dans Cuisine et Vins de France et Saveurs. Et encore, je vous passe tous les blogs sur lesquels j’ai vu passer une critique. Habituellement, on ne parle ja-mais du 17° – ni du 18° d’ailleurs – soit rien qui soit à côté de chez moi.  Comme il est vraiment juste à côté, à l’entrée du parc où j’aime aller prendre le soleil, il fallait absolument que je le teste moi aussi.

1920361_677220295652862_872876994_n

          La décoration est très épurée, à la mode scandinave : des tables en bois clair toutes simple, pas de nappes et une déco minimaliste. Je dois avouer que je trouve que ça manque un peu de chaleur. Je ne demande pas de nappes blanches et verres en cristal mais une petite touche de couleur aurait été bienvenue. Par contre, j’ai beaucoup aimé la cuisine ouverte mais pas trop m’as-tu-vu. La carte est courte et met à l’honneur des produits de saison. J’ai opté pour une salade de tomate et une pièce de bœuf. Hyper classique quoi. Je trouve que les noms de plats mériteraient un poil plus de poésie. Elle se présente sous forme d’accumulation de noms de produits genre « bœuf / échalote / pomme grenaille » pour le plat (ou quelque chose dans le genre). A mon goût ça en dit ou trop ou pas assez mais c’est un avis très personnel. Toujours est-il que je trouvais quand même la carte assez alléchante.

10295738_708900139151544_4549002030236600799_n

          On commence par une crème de courgette au curry servie comme un guacamole en amuse-bouche : je n’aime pas trop les courgettes mais c’était bien relevé et vraiment très bon. Quand les plats arrivent, on remarque surtout leur côté très graphique. Il y a pas mal d’informations dans l’assiette et j’ai trouvé que ça manquait un peu de sobriété (contrairement à la déco, je sais, je suis pénible), ça donne un côté un peu brouillon. En revanche, du côté du goût, il n’y a rien à y redire ! Il y avait un genre de purée à l’échalote avec ma viande qui était à tomber ! C’était extrêmement goûteux, un vrai régal. Une fois n’est pas coutume, je me suis passée de dessert mais j’espère avoir l’occasion de les tester une autre fois. Le Coretta cède peut-être un peu trop aux effets de mode en matière de présentation mais se démarque du côté du goût avec des associations efficace et des assaisonnements justes. Une bonne table.

1926864_677220265652865_1014407261_n

Coretta

151 bis Rue Cardinet

75017 Paris

01 42 26 55 55

Formule à 24€ le midi, menu à 39€ le soir

Comme chez maman aux Batignolles

Par défaut

            Comme chez maman est un petit restaurant du quartier des Batignolles à la devanture chaleureuse. Après m’être attardée plusieurs fois devant, j’ai fini par le tester il y a quelques semaines.

331468_245524852175947_547404349_o

          La déco est plutôt accueillante, dans un style bistrot chic assez à la mode en ce moment, avec pas mal d’objets anciens qui donnent à la pièce un certain charme. La carte, composée de produits du marché, est pour le moins alléchante, bien que les tarifs soient un peu élevés. Beaucoup de plats mêlent une base de cuisine traditionnelle française avec des notes asiatiques dans ce qui semble être un mélange intéressant. Nous avons opté pour une viande et un poisson.

images

          Les plats étaient délicieux. Le poisson dans son bouillon à la thaï était goûteux et très moelleux. Quant à mon poulet en croûte de parmesan avec ses asperges, il était vraiment excellent. C’est à la fois copieux, assez fin et très juste dans les goûts. D’ailleurs, ça ne trompe pas, le lieu est fréquenté essentiellement par des habitués. En revanche, les desserts ne sont pas à la hauteur du reste, avec des choses – certes bonnes – mais extrêmement simples. Une adresse sympathique à découvrir pour ses plats généreux et pleins de goût. 

327720_257538224307943_1942238817_o

Comme chez Maman

5 rue des Moines

75017 Paris

Menu à 19€ le midi,

Le soir, comptez 40€ pour un menu complet