Archives de Tag: lyon

Le musée des beaux-arts de Lyon

Par défaut

          J’ai eu l’occasion de me rendre à Lyon plusieurs fois ces dernières années pour rendre visite à des amis qui y sont installés. Pourtant, malgré mes nombreuses visites, je connais assez mal la ville. En effet, j’ai passé bien plus de temps à préparer des soirées d’anthologie avec les copains qu’à visiter. Si à force j’ai quand même réussi à découvrir les quartiers les plus emblématiques (disons au moins Fourvières, le Vieux Lyon et le parc de la Tête d’Or), je n’avais jamais visité aucun des musées de la ville.

Salle du musée des beaux-arts de Lyon

          Cette année, j’ai décidé de faire les choses autrement et de passer quelques jours seule dans la ville pour apprendre à mieux la connaître. Je m’y suis rendue pour Quai du polar, que je voulais découvrir depuis tant d’années (et je n’ai pas été déçue !). Je m’étais fait un programme de visite assez chargé avec Confluences, le musée du cinéma et de la miniatures et d’autres choses que j’ai oubliées. Mais il faisait teeeeellement beau, je n’ai pas eu le cœur à m’enfermer dans des musées. Je n’ai donc absolument rien fait à part flâner dans les rues et profiter du soleil radieux. Seul survivant de mes bonnes intentions culturelles : le musée des beaux-arts.

          Le musée des beaux-arts se situe en plein centre-ville, place des Terreaux. Ça faisait très longtemps que j’en entendais parler et que je souhaitais le visiter. Il a en plus un petit jardin très agréable où s’asseoir à l’ombre avec un livre. L’entrée au jardin est gratuite. Il n’y avait pas d’exposition temporaire quand j’y suis allée. C’est dommage, elles ont souvent l’air intéressantes. Toutefois, j’ai largement eu assez à faire avec les collections permanentes qui sont déjà très riches.

          J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce musée que j’ai trouvé splendide et qui abrite des collections non moins magnifiques. J’ai commencé par m’émerveiller de la salle des sculptures, vaste et lumineuse, elle m’a de suite conquise. Coup de cœur notamment pour une sculpture que j’ai photographiée sous tous les angles. Ensuite les antiquités égyptiennes avec quelques très jolies pièces. Puis j’ai passé quelques salles un peu rapidement, d’une part parce qu’elles m’intéressaient moins, d’autre part parce qu’elles étaient envahies par des groupes d’enfants très bruyants.

          Je ne me rappelle évidemment pas tout ce que j’ai vu. Les périodes représentées vont sensiblement de l’Antiquité à nos jours, autant vous dire qu’il y en a pour tous les goûts ! Il y a de très belles choses en peinture, avec notamment des grands noms de l’impressionnisme. J’ai beaucoup aimé la diversité des styles et des époques. La qualité de l’ensemble est impressionnante ! Le musée en lui-même est agréable. Assez lumineux, il est facile d’y circuler et de profiter des œuvres exposées. Comme souvent dans les musées des beaux-arts, le bâtiment ancien ne manque pas de charme ! Coup de cœur pour ce très joli lieu et sa magnifique collection.

Musée des beaux-arts de Lyon

20 place des Terreaux
69001 Lyon

Ouvert tlj sauf mardi et jours fériés de 10h à 18h
Fermeture partielle de salles entre 12h30 et 14h

Plein tarif 8€
Expositions temporaires 12€
Audioguide 1€

Lyon – La fête des lumières

Par défaut

          Le week-end dernier, je me suis rendue à Lyon pour la première fois et suis tombée en pleine fête des Lumières. L’occasion d’assister à cette tradition purement lyonnaise où toute la ville est illuminée durant quelques jours. Des jeux de lumières parfois impressionnants mais aussi de simples bougies déposées sur le rebord des fenêtres par les habitants. Une fête issue d’une longue tradition et qui attire une foule toujours plus nombreuse.

DSC_0936     DSC_0958     DSC_0931

           Les éclairages mis en place pour l’occasion sont disséminés un peu partout dans la ville et certains évènements ponctuels ont lieu sur les grands places à des horaires précis, il est donc conseillé de regarder le programme avant de vous aventurer dans les rues (contrairement à moi), à moins de n’être très résistant au froid ou très patient. Il y a des choses à voir un peu partout (comme dans une fête de la musique visuelle par 2°) mais parfois assez espacées les unes des autres, prévoyez donc de bonnes chaussures et couvrez-vous bien afin de ne pas finir congelés et d’être tentés de vous réfugier dans le premier café venu, au risque de tout rater ou presque de la fête. Heureusement, marchands de gaufres et de vin chaud sont légion au centre ville pour vous apporter un peu de réconfort !

DSC_0825     DSC_0823     DSC_0842

          Un peu d’histoire de cette fête à présent. En 1850, les autorités religieuses lancent un concours pour la réalisation d’une statue de la Vierge, envisagée comme un signal religieux au sommet de la colline de Fourvière. La date du 8 septembre 1852 est retenue pour l’inauguration. Cette date avait été choisie car le 8 septembre 1643 les personnalités de la ville étaient montés à la Fourvière (première église dédiée à la Vierge construite en 1168) pour demander à la Marie de protéger la ville de la peste. Il font le vœu de renouveler le pèlerinage chaque année si la ville est épargnée, il perdure toujours.

DSC_1002     DSC_0984     DSC_0854

          Mais une crue de la Saône inonde le chantier au mois d’août et l’inauguration est reportée au 8 décembre. Ce jour-là, certains habitants illuminent leur fenêtre en y plaçant des bougies, mais le mauvais temps est de nouveau de la partie et la fête n’aura finalement lieu que le 12. A 18h, les premières maisons commencent à s’éclairer et peu à peu, c’est la ville entière qui est illuminée et les lyonnais descendent dans la rue : la fête des Lumières était née. Depuis, chaque 8 décembre, les lyonnais placent des lumignons à leur fenêtres pour perpétuer la tradition.

DSC_0839     DSC_0834    DSC_0865

          Lyon, ce sont aussi de magnifiques illuminations de Noël, j’en ai très peu pris en photo en raison de la foule et de la difficulté à s’arrêter le nez en l’air en plein milieu de la rue sans se faire bousculer en pleine fête des Lumières mais vous en avez quelques chiches exemples au-dessus. Chaque rue de la vieille ville m’a semblé plus belle que la précédente !  Une ville où sans nul doute la magie ne Noël est bien présente !

Pour plus d’informations, le site internet de l’évènement.