Archives de Tag: princesse

Beauté III – Simples mortels, quand Hubert et Kerascoët revisitent le conte de fée avec humour

Par défaut

Couv_187300

          Après avoir connu le pouvoir, Beauté commence à déchanter et rêve de redevenir la disgracieuse Morue pour afin d’avoir la paix et que le royaume retrouve un semblant de calme. En attendant que la fée Mab accède à sa demande, la guerre sévit toujours et elle est captive du roi sanglier. Heureusement, sa fille est à ses côtés pour lui apporter son soutien.

PlancheA_187300

          J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette BD qui ne manque pas d’humour mais avais trouvé le second plus sombre et un peu moins réussi. J’attendais donc le dernier avec impatience pour savoir quel chemin allait prendre cette histoire pour le moins originale. Le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue ! Ce dernier tome est peut-être bien le meilleur de la série avec à la fois beaucoup d’humour mais aussi une réflexion intéressante sur l’apparence et la conclusion des nombreux rebondissements dont ont été victime les personnages.

beautecc81

          La fille de Beauté/Morue, particulièrement futée, apporte une vraie fraîcheur à l’histoire. Le contraste avec la bêtise de sa mère est très réussi, à la fois comique et mignon. On retrouve dans ce dernier tomes toutes les promesses faites par le premier qui à mon sens s’étaient un peu perdues en route : un joli conte, une réflexion intéressante sur le poids des apparences, et surtout, de l’humour, de l’humour, de l’humour ! Il y a une évolution intéressante d’un tome à l’autre pour une histoire qui gagne en profondeur au fil du temps. Une très belle manière de revisiter le conte traditionnel. 

9782800154268_pg

Lulu, il était une fois une Princesse…

Par défaut

          Lulu est une jeune fille romantique qui rêve du grand amour. Seulement voilà, pas si simple de le trouver dans la jungle parisienne ! Si les cœurs à prendre y sont légion, on croise moins de princes que de crapauds, et ils ont déjà bien souvent la bague au doigt. Mais il en faudrait plus décourager Lulu qui ne désespère pas.

image-79992

          Lulu est une blonde à la longue chevelure soyeuse, elle connaît par cœur tous les Disney et est le romantisme incarné. Soit à peu près mon exact opposé… J’avais entendu beaucoup de bien de cette BD et les extraits que j’en avais lu m’avaient beaucoup fait rire, j’ai donc décidé de me lancer. J’ai bien aimé les dessins, avec un trait assez fin et une belle caricature de princesse. L’histoire est assez simple : Lulu cherche l’amour et connaît bien des déboires. Certaines scènes sont cocasses et plutôt bien vues mais j’ai trouvé que l’auteur peinait à tenir sur la durée. Elle joue beaucoup sur le côté très féminin et l’humour un peu décalé, laissant un peu de côté la trame et ses rebondissements. L’univers qu’elle crée fonctionne tout de même bien, même s’il aurait pu être un peu plus travaillé.

20130129113547_t1

          A mi-chemin environ, un crapaud fait son apparition, que j’ai trouvé plutôt mal exploité. On comprend difficilement ce qu’il fait là et qu’elle est sa place au juste auprès d’elle. Est-ce son amoureux ? son ami ? son animal de compagnie ? une hallucination ? aucune idée… Vous me direz, c’est sans doute l’inspiration dessin animé qui veut ça mais j’ai trouvé que ça gênait un peu la lecture (d’autant plus que le crapaud est insupportable). Quant à l’histoire, elle peine à avancer et la fin ouverte est un peu frustrante, on aurait que le prince pointe le bout de son nez avant le deuxième tome que du coup on n’est pas très sûr d’acheter. Une BD qui a des qualités certaines (une belle idée de départ, un joli trait et de l’humour) mais mériterait un scénario un peu plus solide. Une lecture sympathique tout de même.

lulu-etait-princesse-lulu-inthesky-L-4BBFq5

Rebelle

Par défaut

          Film d’animation, aventure, humour américain, de Mark Andrews et Brenda Chapman (pour les studios Disney).

          Merida est la fille du roi Fergus et de la reine Elinor, qui règnent sur les Highlands d’Ecosse. Mais il y a un problème : elle refuse d’être une princesse ! Elle préfère chevaucher le long des falaises et tirer à l’arc du soir au matin, au plus grand désespoir de sa mère. Cependant, il va falloir la marier… refusant tous les prétendants, elle s’oppose fermement à sa mère qui veut voir la tradition se perpétuer. Elle va alors lancer une malédiction qui pourrait détruire sa famille, et le royaume.

          J’ai bien aimé l’idée de départ de ce dessin animé. Une fille rebelle qui préfère la vie sauvage aux chichis de la Cour, voilà qui me parle ! En plus elle est rousse, il y a des ours, et de beaux paysages. Un très bon début. D’ailleurs dans l’ensemble j’ai bien aimé ce dessin animé plutôt réussi. J’ai aimé l’histoire, bien qu’elle aurait parfois mérité un peu plus de nuance, les personnages attachants, le dynamisme du tout et la petite touche d’humour assez appréciable. L’animation est soignée, notamment concernant les animaux (joli jeu d’oreilles sur le cheval notamment). J’ai trouvé que certains passages auraient demandé à être plus développés comme la lutte entre les prétendants, et d’autre écourtés, dont certaines bagarres. En me mettant dans le peau d’un enfant de 8ans, j’ai aussi trouvé ça relativement violent, à cet âge là j’aurais été morte de trouille (je n’ai jamais été bien téméraire, il faut l’admettre). L’ensemble est toutefois bien fait, avec quelques passages franchement sympathiques. On ne s’ennuie pas une seconde et si un rien plus de subtilité eut sans doute été possible, l’histoire fonctionne assez bien.  Je m’attendais à un peu plus d’originalité étant donné le synopsis mais mis à part cette petite déception, un dessin animé efficace et assez réussi.