Mes lectures

Stefan ZWEIG, Lettre d’une inconnue

          Un homme reçoit un jour une lettre d’une inconnue qui, sur son lit de mort, lui déclare son amour. Elle l’a aimé toute sa vie durant, sans que lui ne la connaisse.

          A la première lecture de ce texte, j’avais été bouleversée. Tant d’amour sans jamais le moindre retour m’avait révoltée. J’étais exaltée par cette jeune fille si entièrement dévouée à une cause perdue. J’en avais eu les larmes aux yeux. On peut raisonnablement supposer que je devais moi-même être empêtrée dans une grande histoire d’amour impossible à ce moment-là (pour ceux qui l’ignorent, c’est un genre de spécialité « maison ») et que ce texte trouvait donc un écho tout particulier en moi. Depuis je me suis visiblement endurcie parce que si j’ai aimé ce texte, qui est évidemment toujours aussi remarquablement écrit, il n’a pas franchement déclenché en moi de bouleversement majeur. Je sais que c’est beau, je sais que je devrais pleurer, être touchée au moins mais non, impossible, mon romantisme semble s’être totalement évaporé. Toutefois, ceux qui ont un coeur en état de fonctionnement ne pourront qu’aimer ce très beau texte.

Extrait à venir

2 commentaires sur “Stefan ZWEIG, Lettre d’une inconnue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.