Aldous HUXLEY, Le meilleur des mondes

Par défaut

          Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un ouvrage lu dans le cadre du club lecture avant que celui-ci ne se tienne. Nous avons choisi 3 livres au choix pour ce mois-ci, et il me semble difficile de les présenter tous à la fois. Je vais donc en parler au fur et à mesure de mes lectures et je m’attacherai aux considérations plus générales et aux avis de chacun pour le compte rendu de novembre.

         Le monde a changé, les hommes ne sont plus vivipares mais se reproduisent en éprouvettes (mis à part quelques sauvages parqués dans des réserves). Ils sont répartis en castes et conditionnés en fonction de leur place dans la société. Dans les couches les plus basses, les groupes de « jumeaux » jusqu’à 80 individus sont privilégiés pour accomplir le travail, quand les dirigeants sont eux uniques et capables de réflexion (dans une certaine mesure). Chacun apprend quelle est sa place dès son plus jeune âge grâce à l’instruction pendant le sommeil. Un conditionnement qui rend chacun heureux…

         J’avais lu ce livre il y a fort longtemps et, si j’avais trouvé le style un peu sec, j’avais adoré l’histoire. Eh bien, à la deuxième lecture c’est plus où moins pareil. Avec en plus une conscience du contexte d’écriture que je n’avais pas du tout lors de ma précédente lecture. Aldous Huxley était sans nul doute un grand visionnaire, ce qui est à la fois fascinant et terrifiant. Bien éléments de ce livre se sont vus réalisés (l’omniprésence de la télévision par exemple) et il semble incroyable qu’il ait été rédigé en 1932 tant il est criant de modernité. Ce classique de l’anticipation mérite sa renommée. Un livre politique qui pose des questions aussi dérangeantes qu’essentielles. A lire absolument.

Et c’est là, dit sentencieusement le Directeur en guise de contribution à cet exposé, qu’est le secret du bonheur et de la vertu, aimer ce qu’on est obligé de faire. Tel est le but de tout conditionnement : faire aimer aux gens la destination sociale à laquelle ils ne peuvent échapper.

_______________

L’une des fonctions principales d’un ami consiste à subir (sous une forme plus douce, et symbolique), les châtiments que nous désirerions, sans le pouvoir, infliger à nos ennemis.

"

    • Je vais essayer de tous les lire oui. Il y en a deux que j’avais déjà lus et qui m’avaient vraiment marquée, j’ai bien envie de voir ce que ça donne 10 ans après. Pour le 1°, même sans l’effet de surprise, je crois que j’ai encore plus aimé que la dernière fois ! Tu as raison de maintenir le suspens 🙂

  1. J’ai beaucoup aimé lire ce livre aussi même si je n’ai pas trop aimé l’histoire de l’indigène en plein milieu, je trouve ça assez facile pour mettre en avant la bassesse du monde que décrit Huxley, mais globalement je me souviens avoir passé un très bon moment (il y au moins 7 ans, donc mes souvenirs sont sans doute un peu flou…)

    • C’est vrai que c’est un brin manichéen. Je trouve que l’indigène est intéressant dans ses croyances, l’auteur n’a pas construit un pesonnage « idéal » comme modèle mais tout en contradictions et quand même sérieusement ravaché. Il met simplement en avant d’autres travers de la nature humaine que ceux que décrit la « société fordienne » (lobscurantisme religieux entre autres). Ce n’est pas un livre très optimiste quant à l’avenir de l’humanité mais je trouve incroyable que 80 ans après sa publication il semble toujours si terriblement d’actualité.

  2. Pingback: Madimado's Blog

  3. Pingback: Club-lecture de novembre : les classiques de l’anticipation | Madimado's Blog

Répondre à madimado Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.