Le bleu est une couleur chaude – Julie Maroh

Par défaut

          Le jour où Clémentine rencontre Emma, la fille aux cheveux bleus, sa vie bascule. Elle tombe éperdument amoureuse et découvre avec elle l’amour et le désir. Elle l’aidera aussi à affronter le regard des autres, malgré les difficultés. Un amour que rien ni personne ne semble pouvoir détruire.105635_c

          Il y avait longtemps que je voulais lire cette BD dont j’avais beaucoup entendu parler, toujours dans les termes les plus élogieux. Quand le film qui en est inspiré est sorti, La vie d’Adèle, j’ai donc décidé d’aller le voir avant de lire l’original, l’inverse s’avérant bien souvent décevant. Je n’ai d’ailleurs guère apprécié ce film pourtant encensé par la critique mais on m’avait dit qu’il était fidèle à l’histoire d’origine ce qu’après lecture je trouve contestable, mais j’y reviendrai.

planches

          Hormis le sujet et l’histoire qui me tentaient bien, le dessin m’attirait beaucoup. Je le trouvais très beau et délicat. Les planches sont des aquarelles. L’ensemble reste essentiellement dans des tons neutres, des gris ou des beiges surtout, avec seulement quelques touches de couleur très lumineuses : le bleu des cheveux et des yeux d’Emma. Ca contribue au charisme du personnage et donne beaucoup de poésie à l’ensemble.

Numériser0002          Et cette histoire dont on parlait tant ? est-elle si belle ? eh bien oui, elle est simplement magnifique. Deux personnes qui s’aiment, c’est simple et c’est beau. La bande dessinée, par la concision du texte, oblige à aller à l’essentiel et j’ai trouvé ce travail très intéressant. On rentre rapidement dans l’univers de Clémentine et on partage son amour, ses doutes, ses peines aussi.

bleu          L’adaptation au cinéma reprenait cela dans une certaine mesure, cependant, maintenant que j’ai lu le texte, je peux dire qu’à mon sens elle en trahit totalement l’esprit. Difficile de dire en quoi sans vous parler de la fin de l’un et l’autre mais disons qu’un amour est absolu et l’autre pas, et c’est là tout la différence. La différence entre l’Amour avec un grand A et une histoire parmi d’autres. En cela, j’ai amplement préféré la BD, qui répond bien plus à ce que j’attendais de cette histoire, à ma soif d’absolu.

39644

          Je lis peu de BD mais j’ai réellement dévoré celle-ci. Impossible de la lâcher une fois ouverte. Le personnage d’Emma est lumineux et fait partie de ces héroïnes qui marquent. J’ai aimé le dessin comme le texte et tous deux s’équilibrent bien, l’un ne prenant pas trop le pas sur l’autre. Mais c’est l’histoire surtout qui fait toute la différence, absolument magnifique. Un trait délicat, un personnage charismatique et une histoire bouleversante : à lire absolument !

"

    • Pour moi ce n’est plus le même esprit dans le film, l’histoire s’inspire de la BD mais elle la dénature. Elle est sans doute belle également mais je pense que même si je n’ai lu la BD qu’après, ça fait partie des raisons pour lesquelles j’ai été déçue, j’en avais trop entendu parler et je voulais trouver la même absolu à l’écran. Ce que j’y est vu est beaucoup plus sombre et tristement banal.

  1. Bonjour Madimado,

    Repérée lors d’un tour chez le libraire, et après avoir aimé et trouver beau le film, tu m’as donné encore plus envie de lire la BD originale ! Merci

    • Oui, ça rend bien, c’est assez discret je trouve. Ca reste des tons assez neutres avec juste le bleu des cheveux qui ressort. C’est aussi un de mes grands coups de coeur BD. J’en lis très peu et c’est une lecture qui me donne envie d’en découvrir beaucoup d’autres !

  2. Pingback: Programme culturel 2014 et petit bilan de l’année écoulée | Madimado's Blog

  3. Tout d’accord ! Je crois que c’était volontaire de la part du réalisateur de désidéaliser leur relation. Dans le film, leur attachement tient par le sexe à mon avis (Emma passe son temps à vouloir changer Adèle, en faire une artiste. On dirait qu’elle n’est pas satisfaite de sa personnalité), dans la BD, comme tu dis, c’est beau 🙂 (désolée je commente des vieux articles mais je visite un peu ton blog ^^’) Un truc qui m’a choquée aussi sur les différences, c’est que le film zappe (je crois me rappeler) quand emma et clémentine sont virées de chez les parents de clémentine. Je trouve cela dommage car on passe à côté de la difficulté d’assumer devant les parents de Clémentine/Adèle.

    • J’aime bien les commentaires sur de vieux articles, ça fait plaisir ! 🙂
      Moi aussi j’ai trouvé la BD bien plus réussie. C’est vrai qu’elle a un côté un peu niais mais je l’ai trouvé touchant et c’est dommage d’avoir dénaturé l’histoire en l’adaptant.

    • Je n’ai pas encore lu la BD mais ça ne va pas tarder. Cependant je ne suis pas d’accord avec votre vision du film que j’ai adoré. Pour moi, Emma ne cherche pas a changer Adèle mais elle veut la voir s’épanouir. J’avoue que les nombreuses scènes de sexe met vraiment en avant ce coté de leur relation mais pour moi leur histoire est passionnelle et le sexe en fait forcément partie. Je ne pense pas que ce soit une histoire parmi tant d’autre mais belle et bien l’histoire qui sort du lot parmi les autres même si elle ne fini pas bien, la vie et les erreurs les a séparé mais l’amour existera toujours et c’est ça qui est beau et touchant dans ce film.

      Maintenant j’ai hâte de lire la BD !

      • Je pense que mon absence totale de romantisme m’a fait voir les choses sous un autre oeil ! Ceci dit, je me sens un peu seule dans ce cas 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s