I used to be darker

Par défaut

Drame américain de Matthew Porterfield avec Deragh Campbell, Hannah Gross, Kim Taylor

241357.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Un jour, Taryn, une jeune irlandaise, débarque sans crier gare chez son oncle et sa tante qui vivent aux Etat-Unis. Elle tombe plutôt mal puisqu’ils sont en pleine séparation. Mais la jeune fille retrouve avec joie sa cousine et tout se passe plutôt bien jusqu’à ce que la petite famille en crise se rende compte qu’elle a en réalité fugué.

21053651_20131029130131956.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je dois avouer que ce type de cinéma assez intimiste n’est pas trop ma tasse de thé. Pourtant, je ne sais pourquoi ce film-là me tentait bien. C’est à cause de titre je crois, que je trouvais beau : sombre et mystérieux. Finalement, il a d’ailleurs assez bien collé à ce que j’attendais. Une histoire sans grande prétention et une ambiance un peu éthérée qui a son charme. Il n’est sorti que dans très peu de salles et j’ai été très contente d’avoir l’occasion de le voir, de me tourner peut-être vers un type de cinéma un peu différent de celui que j’affectionne habituellement. L’occasion aussi de voir un petit film américain bien loin des standards d’Hollywood, ce qui n’est finalement pas si courant.

21053652_20131029130132159.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Etrangement, je n’ai pas grand chose à dire de ce film. Je l’ai trouvé agréable à regarder. Plutôt bien mené, les acteurs sont bons, les images assez belles, il y a un peu de musique folk qui donne au tout une patine particulière que j’aime bien ; on passe un agréable moment. Il n’y a pas grand chose à ajouter. Un film discret qui ne joue pas la carte de l’émotion mais touche quand même à sa manière. On a un peu l’impression que cette famille finalement banale pourrait être la nôtre. Ce n’est pas du grand cinéma mais ça se respecte tout de même, le résultat est soigné et n’est pas dénué d’intérêt même s’il ne marquera sans doute pas les esprits. Un chronique familiale juste, tendre et mélancolique qui manque un peu de carrure mais fait passer un bon moment.

"

  1. c’est super que tu parles de ce film car on en a peu parlé dans la blogosphère… bon sur lyon il a pas été joué du tout hélas car j’avais beaucoup aimé putty hill le précédent film du réal…moi personnellement j’aime bien ce cinéma intimiste, tu dois le savoir et effectivement le titre est tès beau… j’espère le rattraper en DVD en tout cas…bonne soirée à toi…

    • Je pense qu’il te plairait. Moi qui ne suis pas très cinéma intimiste j’ai beaucoup aimé son ambiance particulière, assez mélancolique. Je ne pense malheureusement pas m’en souvenir longtemps, il n’y a pas grand chose « d’accrocheur » dans ce film et quelques jours après l’avoir vu il n’en reste que cette espèce de douceur teintée d’un fond de tristesse. Le côté folk lui donne aussi beaucoup de charme. Dommage qu’il y ait eu d’autres films cette année un peu dans le même univers mais d’une toute autre envergure, ça n’aide pas à retenir celui-ci qui est pourtant très bien. Je l’ai trouvé un poil timide pourtant je ne vois rien à y changer puisque c’est justement ce côté un rien éthéré que j’ai aimé. Même s’il ne fera sans doute pas partie de mes films préférés cette année, je suis vraiment contente de l’avoir vu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s