Jimmy’s Hall, un Ken Loach en demie-teinte

Par défaut

Drame historique britannique de Ken Loach avec Barry Ward, Simone Kirby, Andrew Scott

          Après 10 ans passés aux Etats-Unis, Jimmy revient en Irlande pour aider sa mère. Les jeunes le poussent à rouvrir le « Hall », un lieu où ils pourraient se retrouver pour étudier, discuter ou danser. Mais l’Eglise et les propriétaire terriens pourraient bien se montrer réfractaires aux idées progressistes du jeune homme.

264926.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je n’aime pas toujours le cinéma souvent très austère de Ken Loach mais cette histoire-là me tentait beaucoup. Pourtant, je n’ai pas été aussi emballée que je l’aurais espéré. J’ai bien du mal à m’expliquer pourquoi. Pourtant j’ai bien aimé ce film, l’histoire est intéressante, c’est bien joué, bien filmé, il n’y a pas grand chose à y redire si ce n’est que j’aurais peut-être souhaité ressentir encore plus l’aspect politique qui m’a semblé un peu effacé par une certaine légèreté entre vie du dancing et romance naissante. Je sais, d’habitude je trouve Ken Loach trop sérieux et là je me plains que ça ne le soit pas assez, que voulez-vous, on est tous pleins de contradictions !

266488.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je dois admettre que je ne sais trop que dire de ce film dont on a tellement parlé ! Esthétiquement et techniquement parlant, c’est impeccable. Il y a de très belles images, la musique est sympa, les acteurs sont très convaincants. Aucun reproche à lui faire ni sur la mise en scène, ni sur le rendu final. L’histoire quant à elle est bien menée et plutôt convaincante, avec en toile de fond les problèmes politiques irlandais. La romance est peut-être en trop de mon point de vue mais elle reste suffisamment discrète pour ne pas desservir le propos. De plus, il y a quelques très jolies scènes particulièrement plaisantes. Le tout en fait un film sympathique et agréable à regarder. Mais on en attend un peu plus d’un Ken Loach, un engagement un peu plus prononcé que ne doit pas masquer la légèreté du ton. Et j’ai trouvé que c’est par-là que le film pêchait un peu : il peine à trouver un équilibre entre le fond et la forme.

270082.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

           C’est vrai que j’ai toujours eu un gros faible pour le cinéma engagé, je suis donc sans doute assez exigeante en la matière. Je dois même avouer que je préfère sans doute les messages un peu appuyés quitte à ne pas toujours faire dans la subtilité. Ici on ne peut pas dire que l’aspect politique soit absent, loin de là, mais c’est vrai que j’aime les prises de positions un peu plus tranchées, les messages forts. Je crois que c’est tout simplement ce qui m’a manqué dans ce film auquel je n’ai pourtant rien à reprocher. Je l’ai trouvé très agréable, j’ai passé un bon moment mais je ne pense pas qu’il me marquera outre mesure. Malgré son sujet intéressant et instructif, il reste pour moi plutôt de l’ordre du divertissement. Un film agréable et très bien réalisé qui manque sans doute un peu de verve pour marquer les esprits.

"

  1. j’ai pu le voir à cannes pendant le festival du film et j’ai beaucoup aimé même si j ‘approuve la petite remarque sur le discours politique un peu en demi teinte

    • C’est vraiment ce qui m’a manqué pour que je sois franchement enthousiaste. Mais ça reste un bon film. Il ne lui manquait juste pas grand chose pour être un peu plus que ça, c’est dommage.

  2. c’est marrant que tu trouves le cinéma de Loach trop austère c’est souvent le cas dans le cinéma social et engagé justement mais a contrario Loach insuffle presque toujours une légereté et une drolerie ( de raining stones à looking for eric en passant par la part des anges) qui rendent justement ses films moins lourd que la plupart des chroniques sociales et qui lui donnent même une vraie grâce parfois ( ah je suis un grand fan du metteur en scène tu as du t’en rendre déjà compte :o)..
    .et là par contre j’avais tendance à trouver qu’il manque un peu de légereté et surtout que le film est parfois un peu appuyé et manicheen ( dans sa peinture des méchants).. cela dit je te rejoins c’est un bon film mais ca aurait pu etre encore un plus grand film… c’est juste qu’on a tous les deux aimé le film mais les réserves qu’on cultive à son égard sont assez divergentes :o) très bonne fin de semaine à toi madimado..

    • Je me faisais justement la réflexion en écrivant l’article : je vois plein de films super austères qui ne me posent aucun problème et alors que Ken Loach essaie souvent de traiter ces sujets avec légèreté et humour, j’ai l’impression qu’au contraire à mes yeux ça fait ressortir le côté glauque. Ca me rends toujours assez mélancolique comme cinéma, c’est un peu contradictoire mais au final il m’en reste souvent une image assez sombre.
      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur les méchants un peu caricaturaux, le film manque de nuances. J’ai trouvé que la légèreté était surtout dans les intentions avec la musique, la romance, comme s’il n’avait pas osé prendre les problèmes sociaux à bras le corps. Ca m’a donné l’impression de ne pas vouloir faire quelque chose de trop sérieux et pourtant l’ambiance ne parvient pas à être particulièrement insouciante, c’est un peu étrange comme mélange.
      Ca ne m’a pas empêchée d’aimer le film mais je trouve qu’il n’est pas un exemple d’équilibre, j’en attendais sans doute un peu plus de Ken Loach. Bon week-end !

  3. Je trouve que la légèreté du film n’enlève pas de sa force au propos. au contraire, puisqu’à mon sens les Irlandais expriment un besoin de légèreté, que l’église, trop rigoureuse leur interdit. La critique du dogme et de sa violence est bien présente.

    • J’avoue que je ne l’ai pas vraiment ressenti mais je pense que l’histoire d’amour que j’ai trouvé assez inutile a pas mal détourné mon attention des aspects plus sérieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s