Nouveau rythme

Par défaut

          Ceux qui me suivent depuis mes début ou presque – et vous êtes quelque-uns ! – savent que ce blog a avec le temps un peu changé. Les 4 premières années, je publiais tous les jours ou presque, avec une régularité effrayante. Même si bien sûr je trichais parfois avec quelques articles « bouche-trou ». J’écrivais tous les jours, en rentrant du travail, pendant ma pause, 5 minutes le matin si par miracle j’étais en avance et même bien souvent en rentrant de soirée, quelque soit l’heure et le nombre de verres que j’avais bus : je ne finissais jamais la journée sans avoir écrit. Si j’avais prévu de publier un article, je le faisais quoi qu’il m’en coûte, et vous savez quoi ? j’adorais ça. Cette urgence à écrire, ce rendez-vous quotidien avec moi-même. Une vraie drogue. Quand je savais que je ne pourrais pas écrire pendant quelques jours, je prenais de l’avance pour que mon rythme de publication ne s’en ressente pas trop. Je m’accordais 2 exceptions par semaine (au début, c’était plus fluctuant, il m’a fallu un peu de temps pour m’accorder avec moi-même sur ce chiffre-là) parce que bon, les imprévus, ça arrive aussi, il faut bien leur laisser une petite place.

          Étrangement, malgré cette frénésie, je sortais beaucoup, je faisais du sport, je voyais des gens et je n’ai jamais refusé une invitation sous peine d’un article à écrire. Non, je trouvais simplement le temps, en regardant peu la télé, en profitant de mes pauses, le prenant parfois sur mes heures de lectures – ou plus rarement de sommeil. Ca ne m’a jamais pesé. Il faut dire aussi que sortant d’une formation universitaire et travaillant dans l’édition je rédigeais plus vite que mon ombre. Une critique de livre me prenait une heure montre en main, mise en page et intégration d’images comprises. Parfois même moins. Un tout petit peu plus pour le cinéma et les expositions (à cause du nombre d’images), quasiment rien pour les autres types d’articles (cuisine et bonnes adresses notamment, disparus depuis). Chez moi, tout a toujours été du premier jet, j’écris vite, parfois bien, parfois beaucoup moins. C’était finalement plus un moment de détente, une manière aussi de poser mes idées à plat, qu’une réelle contrainte.

plume

 

          Et puis les problèmes sont arrivés. Ma santé a commencé à faire des siennes. Au début, je publiais toujours autant mais très vite c’est devenu compliqué, ne serait-ce que parce que je ne sortais plus autant et il faut bien trouver de la matière. Ensuite sont venus les problèmes de concentration, de mémoire, écrire est devenu un vrai casse-tête, une torture même. C’était la page blanche, l’incapacité totale à aligner 3 mots. Un véritable drame pour moi (mon article sur le sujet ici). Mais j’ai refusé de lâcher. Je suis têtue comme fille, ce n’est pas un pauvre traitement qui bousille le cerveau qui allait avoir ma peau et celle de mon blog ! L’acharnement n’est pas toujours une qualité, je sais… J’ai commencé à publier beaucoup moins, à faire des articles groupés faute d’arriver à développer un sujet, j’écrivais moins bien, le ton a changé, moins incisif, bref, je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Et en plus je m’apitoie sur mon sort, ce qui n’a jamais été super sexy. Merci à ceux qui sont restés malgré tout, vous m’avez aidé à garder un but, et ça, ce n’est pas rien, croyez-moi.

          Aujourd’hui, ça commence à aller mieux. Ma tête me joue (un peu) moins de tours. Je recommence à publier de manière régulière, même si ce n’est « que » 2 ou 3 articles par semaine. Je dois avouer que j’y prends quand même moins de plaisir qu’avant. Si certains articles coulent tout seuls, pour d’autres c’est encore laborieux. Quant aux visites, elles n’ont rien de bien motivant. Ce qui est une journée exceptionnelle sur le blog aujourd’hui en aurait été une catastrophique il y a 3 ans (à vrai dire, une journée catastrophique de l’époque, représentait au moins deux fois une bonne journée ces temps-ci^^). J’ai beau essayer de me détacher des statistiques mais des visites divisées par 5, ça chagrine un peu quand même. Mon orgueil en prend un coup. Mais surtout qui dit moins de visites, dit moins de commentaires, moins de retours, moins d’échanges et ça me manque !

blog

          Je me suis donc dit qu’il fallait que ce blog trouve un nouveau souffle. Pas tellement pour les visites, ça me peine toujours mais j’ai un peu lâché l’affaire, pas envie de me prendre la tête avec ça ou de me convertir à la vidéo pour attirer le chaland. Non, simplement, trouver un moyen de relancer les échanges. Pour commencer, retrouver un réel plaisir d’écrire. Et un rythme régulier. J’essaie donc d’écrire tous les jours, même si ce n’est qu’un petit bout d’article, un billet d’humeur ou 2 lignes même pas rédigées sur mes 1° impressions après une lecture. Peu importe le temps que j’y passe et si c’est publiable ou non : TOUS LES JOURS. Bon, il y aura surement des exceptions, je suis bien plus coulante avec moi-même qu’avant, mais vous avez saisi l’idée. Parce que l’écriture c’est aussi un exercice, une habitude, l’esprit c’est comme le corps, ça s’entretient.

          Ensuite, recommencer à lire plus les blogs des copains/copines. Parce qu’avec le temps je les ai parfois délaissés. Je vois des titres d’articles passer sur Twitter, je me contente souvent de la version résumée, je clique parfois sur le lien mais je commente rarement. Ce n’est pas bien. La flemme, c’est moche. Bon, même si j’ai quelques circonstances atténuantes, je peux bien lire un article par jour et laisser 3 mots en commentaire (sauf quand internet me prend pour un robot, mais c’est une autre histoire). Parce que si j’ai gardé ce blog tout ce temps, c’est aussi parce que j’aime lire ceux des autres et que ça crée plein de chouettes liens. C’est ça quand on se fait vieux (oui, 7 ans, ça commence à faire un vieux blog quand même), s’il n’y a pas de nouvelle dynamique on s’encroûte. Bon, à défaut de trouver réellement une nouvelle dynamique – j’ai pensé un temps à partager cet espace avec amis pour qu’ils y abordent des sujets que je délaisse – au moins retrouver l’ancienne, ce serait déjà pas mal. Je sais, ce n’est pas la révolution, mais c’est comme pour un vieux couple, des fois il faut revenir à la base. On verra dans quelques semaines où ça en est. En attendant, je vous laisse, j’ai encore une grosse pile de romans de la rentrée qui m’attend.

"

  1. Notre rythme de publication évolue avec notre vie, c’est normal, rassurant.. nous sommes humains.
    Je ne commente pas toujours, souvent plus je partage, pas par flemme, mais parce que je ne vois rien à ajouter parce que le contenu est complet.

    • Merci ! Je ne prends pas toujours le temps de commenter non plus mais j’aime bien lire ce qu’écrivent les autres, c’est toujours intéressant. Et puis au fond c’est vrai, c’est normal d’évoluer avec le temps, je n’avais pas vu ça sous cet angle plutôt rassurant 🙂

  2. J’espère sincèrement que tu pourras retrouver du plaisir à écrire, parfois il faut se forcer un peu et puis quand la machine est lancée ça va tout seul. Un article par jour cela dit c’est énorme ! Et puis même si ton blog est vieux, il ne devrait pas te faire faire des choses qui ne te font pas (-plus) plaisir.
    Bonne semaine !

    • Ce n’est pas tellement que ça ne me plaît plus mais ce n’est plus un réflexe, c’est plus laborieux. Je n’écris plus ni aussi vite ni aussi bien qu’avant, c’est parfois dur à gérer. Le fait de s’y remettre un peu tous les jours car aide à reprendre un rythme et des habitudes. Bonne semaine à toi aussi !

      • C’est exactement ça. J’ai besoin de faire les choses avec une certaine régularité pour que ce soit fluide. Ca a longtemps été le cas, c’est un peu plus difficile depuis quelques temps, j’espère que ça reviendra.

  3. Le temps pris à lire les blogs doit bien souvent être pris sur le temps de lecture tout court. On vit dans une telle frénésie et course perpétuelle des minutes que je dois avouer avoir réduit au plus que minimum la lecture des articles pour préserver le temps de lire par moi-même tout simplement… Sans doute ne suis-je pas la seule lectrice dans ce cas à devoir prioriser lecture de blogs ou lecture de livres… Ne serait-ce que pour en suivre 2 ou 3 ça finissait par se compter en heures par mois…
    Je suis heureuse que tu puisses de nouveau te donner un rythme et des objectifs mais ton blog ne doit pas devenir une contrainte, mieux vaut publier moins souvent (et très égoïstement moins faire crouler ma messagerie du coup à chaque parution 😉 ) et garder plaisir à le faire. A très vite pour tes nouvelles aventures ! Ton clone isolé à la campagne…

    • Difficile de tout faire. Mais comme ce n’est pas le temps qu’il me manque, j’essaie de retrouver un rythme plus régulier, histoire de reprendre de bonnes habitudes, d’avoir l’impression de quelque chose comme un « travail ». Pas facile quand on n’a aucune obligation. On verra bien ce que ça donne !

  4. Pingback: Novembre, le bilan | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s