Archives de Tag: légumes

Arpège, un déjeuner chez Alain Passard

Par défaut

          Pour l’anniversaire de ma maman, elles nous a invitées dans un restaurant qu’elle rêvait d’essayer depuis fort longtemps : L’Arpège d’Alain Passard. L’homme cultive lui-même ses légumes. Il possède pour cela un cheval et se fait livrer chaque matin en légumes frais et de saison. Sa cuisine les met au cœur de l’assiette. Il les travaille sans les dénaturer, ce qui lui a valu d’obtenir 3 étoiles au guide Michelin. Autant vous dire que j’avais hâte de goûter à sa cuisine !

alain-passard-l-arpege-panoramique

          Le restaurant est d’une étonnante sobriété. Rue de Varenne, entouré de ministères, la façade passe totalement inaperçue. C’est à peine si le nom figure dessus. Même simplicité à l’intérieur : tables en bois clair, nappes blanches et quelques légumes en déco. La salle était réservée, nous étions donc dans le salon, dans une jolie cave voûtée. La pièces est petite mais agréable, la vaisselle simple mais jolie, sur la table, un Opinel qui nous accompagne durant tout le repas (ainsi que du pain maison avec un excellent beurre salé) et un petit panier plein de légumes en guise de composition florale. On est loin du décorum des palaces et on se sent de suite à l’aise avec des serveurs pour le moins sympathiques.

DSC_0057

          Trois menus sont proposés à 140, 240 et 320€. Eh oui, quand même ! Les étoilés, ce n’est pas donné. Le 1° menu est une surprise du chef. Le 2° tout légume. Et le dernier terre et mer. Nous avons opté pour le 1° sans trop savoir à quoi nous attendre donc. Nous avons été plus qu’agréablement surprises. C’est un vrai festival que ce menu en 12 plats ! Essentiellement des légumes – ce qui n’est franchement pas pour me déplaire – mais aussi un plat de volaille, un de poisson et deux desserts. Sans compter les amuse-bouche et mignardises. Tout est absolument délicieux, même si bien sûr certains plats sortent du lot, comme l’asperge, le risotto aux petits légumes ou encore le mille-feuille.

DSC_0062

          Ce repas était un vrai régal ! Le chef est passé entre les tables et a discuté un bon moment de choses et d’autres, ce qui fut une excellente surprise. Le service est aux petits soins et vraiment adorable. Dans l’assiette, les surprises se multiplient. Chaque plat est très goûteux, on retrouve bien le goût de chaque élément. Les assaisonnements sont souvent à base d’herbes, ce que j’apprécie particulièrement. On aime toujours certains plats plus que d’autres mais il n’y en a aucun qui ne soit pas reparti vide et saucé (ce n’est pas chic mais c’était trop bon alors je m’en fiche !). J’ai d’ailleurs pris peu de photos, un peu parce que les plats ne sont pas très spectaculaires visuellement parlant et beaucoup parce que j’étais trop occupée à manger.

DSC_0069

          Côté produits, le mois d’avril n’était peut-être pas la meilleure saison avec essentiellement des asperges, des betteraves, des carottes et des navets (beurk !). Aucun fruit. Même si les légumes de printemps commençaient à pointer leur nez, je crois que j’aurais plus apprécié d’y déjeuner en été, quand poivrons, tomates et courgettes s’invitent sur les tables. Ce n’est était pas moins délicieux et ne m’a donné que plus envie d’y retourner. Seul bémol parmi les mignardises, le petit chou à la chantilly… au navet (!) qui m’a laissé un goût amer. La tartelette au petits-pois en dessert était quant à elle… intéressante. Ce repas était un sans faute de bout en bout et un excellent moment. Je n’hésiterai pas à casser ma tirelire pour renouveler l’expérience. Une table à recommander à tous les amoureux des légumes sans la moindre hésitation.

passard_51

Arpège

Alain Passard

84 rue de Varenne

75007 Paris

Menu à partir de 140€

Fermé le week-end

Escalopes de veau, pâtes et petits légumes, sauce sauge et citron

Par défaut

Pour deux personnes

2 escalopes de veau

1/2 citron jaune

1 filet d’huile d’olive

50 g de haricots plats

2 carottes

1/2 cube de bouillon

100 g de pâtes

10 cl de crème épaisse

1 c. à café de sauge séchée

Sel, poivre

DSC_0002

Dans une assiette plate, posez les escalopes de veau. Salez, poivrez et mettez à mariner quelques minutes dans un filet d’huile d’olive et le jus d’un demi citron.

Mettez de l’eau à chauffer avec un peu de gros sel dans deux casseroles.

Pelez les carottes et équeutez les haricots. Coupez les haricots grossièrement (en carrés d’environ 2 cm) et les carottes assez finement (en cubes d’environ 1/2 cm de côté). Lorsque l’eau bout, mettez les à cuire dans une casserole avec le bouillon-cube. Laissez cuire 8 à 10 min, jusqu’à ce que les légumes commencent à être fondant (vous pouvez ajuster la cuisson selon votre goût).

Dans l’autre casserole, mettez les pâtes à cuire.

Mettez un filet d’huile à chauffer dans une poêle et faites revenir les escalopes de veau à feu vif environ 2 min de chaque côté. Réservez la marinade. Lorsque la viande est cuite, déglacez la poêle avec la marinade et ajoutez la crème et la sauge. Faites chauffer environ 1 min à feu vif.

Égouttez les pâtes et les légumes et servez immédiatement en accompagnement de la viande, nappée de sauce sauge/citron.

Bon appétit !

Fondue de poireaux, bacon, noix et parmesan

Par défaut

          Le poireau est sans conteste l’un de mes légumes hivernaux favoris. En soupe, en salade, en tarte, mais surtout en fondue, j’en mange régulièrement sous toutes ses formes en cette période de l’année où rare sont les légumes que j’apprécie. Peu cher et facile à cuisiner, il se marie aussi bien avec les viandes que les poissons et la finesse de son goût est toujours un plaisir.

DSC_1147

Pour 2 personnes 

6 tranches de bacon

1 noix de beurre

1 petit oignon

2 gros poireaux

1 filet de vinaigre de cidre

1 c.à soupe de crème fraîche liquide

30 g de noix

20 g de parmesan en copeaux

Sel, poivre

DSC_1149

Tranchez le bacon en allumettes et faites-le revenir à la poêle.

Emincez l’oignon et ajoutez-le au bacon.

Coupez les poireaux en deux et rincez-les pour en enlever le sable. Détaillez-les en fines rondelles. Quand l’oignon commence à dorer, ajoutez le beurre et les poireaux. Faites-les revenir quelques minutes puis ajoutez quelques gouttes d’eau. Couvrez et laissez cuire environ 5/10 min.

Déglacez les poireaux au vinaigre de cidre et ajoutez-y la crème fraîche. Salez, poivrez.

Ajoutez quelques noix concassées et des copeaux de parmesan avant de servir.

Cette fondue peut également servir de base pour une tarte aux poireaux.

DSC_1155

Bon appétit !

Bouillon de légumes hivernal

Par défaut

Avec l’arrivée de l’hiver, les légumes sur les étals se transforment, carottes et poireaux viennent remplacer poivrons et courgettes. Les recettes de saison sont à revoir et je retrouve avec plaisir une recette toute bête mais dont je ne me lasse pas : un bon vieux bouillon de légumes. Une soupe toute simple mais que je ne mouline pas, je laisse le bouillon avec de gros morceaux de légumes qui nagent joyeusement dedans et dans lesquels on peut croquer avec délice : miam !

Pour 4 assiettes de bouillon :

2 poireaux

1 oignon

3 carottes

5 pommes de terre

Un filet d’huile

Sel, poivre

Les quantités sont données pour des légumes de taille moyenne.

Coupez le vert des poireaux ainsi que la racine et rincez-les bien pour enlever le sable qui se loge souvent entre les feuilles puis détaillez-les en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur.

Epluchez l’oignon et coupez-le en cubes  d’environ 1/2 cm.

Epluchez ensuite les carottes et coupez-les en cubes d’environ 1 cm. En rondelle, ça fonctionne aussi, à condition de recouper en 2 celles qui seront plus grosses, les morceaux devant faire à peu près la même taille pour bien cuire.

Epluchez enfin les pommes de terres et coupez-les en cubes réguliers à peu près de la même taille que ceux de carottes (ou légèrement plus gros, question de cuisson toujours).

Faites revenir l’ensemble des légumes avec un filet d’huile dans une cocotte ou une grande casserole. Ils ne doivent pas la remplir à plus d’un tiers ou grand maximum la moitié, afin de laisser de la place pour ajouter l’eau. Lorsque les légumes ont commencé à dorer, ajoutez de l’eau afin de doubler à peu près le volume de la préparation. Salez, poivrez. Vous pouvez également ajouter des herbes ou un bouillon cube de votre choix si vous en avez sous la main, afin de donner plus de goût. Couvrez et laissez cuire à feu doux environ 1/2 h.

N’hésitez pas à jeter un oeil en cours de cuisson et à ajouter de l’eau au besoin. Goûtez également en cours de route pour rectifier l’assaisonnement. Après 1/2 h, vérifiez la cuisson des légumes avec la pointe d’un couteau (testez les carottes, elles sont toujours les plus récalcitrantes). Si la lame s’enfonce bien, c’est cuit ! Enlevez ensuite le couvercle et laissez réduire 1/4 d’h si besoin. Le bouillon ne doit pas être trop liquide, sinon il aura tendance à manquer de goût. Servez bien chaud.

Bon appétit !