Le système Victoria – Eric REINHARDT

Par défaut

          La vie de David bascule le jour où il aborde Vicoria dans une galerie marchande. David est marié et cette femme va devenir sa maîtresse. Moins d’un an après, elle trouve la mort et David se retire dans un hôtel perdu de la Creuse, bouleversé par le rôle qu’il a joué dans cette histoire.

9782234061903

          J’attendais beaucoup de ce livre dont l’histoire me paraissait intéressante et dont j’avais entendu dire le plus grand bien de toute part. Ca ne m’avait pourtant pas empêché de le laisser un peu mariner dans ma bibliothèque, ne manquant pas d’autres lectures. Je me suis finalement lancée il y a peu, pleine d’enthousiasme, quasiment sure de tenir là un grand roman. Comme souvent dernièrement, j’ai vite déchanté. J’en viens à me demander si ce n’est pas juste moi qui suis mal lunée en ce moment… Toujours est-il que je n’ai pas du tout accroché.

          Au début du roman, on regarde David suivre Victoria pendant des heures dans un centre commercial. La situation est aussi improbable que dénuée d’intérêt. Les cent premières pages sont entièrement consacrées au désir de cet homme – dont on se contrefout – et ont mis mes nerfs à dure épreuve. J’ai eu beau insister, rien à faire, impossible de m’intéresser à cette histoire à laquelle je n’ai pas cru une seconde. Sans compter que j’ai trouvé le style assez plat et plutôt froid. L’ennui fut tel (assorti d’une petite pointe d’agacement, admettons-le) que j’ai fini par abandonner lâchement. Une déception. 

2Reinhardt_Eric_par_Francesca_Mantovani_2011_presse2

Quand vous vous trouvez, en compagnie de quelques-uns de vos semblables, tout en haut de la pyramide, et c’était le cas de Victoria, personne n’est susceptible de vous causer des ennuis, vous êtes payé pour en créer aux autres par les contraintes que vous imposez et par les stratégies que vous mettez en oeuvre.

_______________

D’être possédé par l’autre nous rend à nous-même.

"

  1. Pour ma part, « Le Système Victoria » restera un de mes grands chocs littéraires de l’année 2012, et un grand choc littéraire tout court.Une intrigue haletante, une très grande audace, et une fin vraiment étonnante et qui dépasse tous les clichés. Victoria est, à l’image de la reine,
    un personnage surpuissant, impressionnant, et qui accepte tous les superlatifs.
    L’on pourra reprocher à l’auteur une certaine complaisance à verser dans la pornographie, mais je dois avouer que cela ne m’a absolument pas dérangée, bien au contraire, puisque cela participait de la tension propre au roman.
    Bref, pour moi, un grand moment de lecture, bien meilleur que « Cendrillon »…;-)

    • Ton engouement rejoint tout ce que j’ai pu lire au sujet de ce livre ! Mais non, rien à faire, je n’ai aimé ni le style que j’ai trouvé très froid et impersonnel, ni l’histoire qui m’a semblé totalement tirée par les cheveux et ne m’a pas intéressée un instant. Ce n’est pas tellement le côté pornographique qui m’a gênée mais plutôt le fait que ce soit centré sur le désir de cet homme, le côté très introspectif qui prend une place démentielle. Plus de 100 pages juste sur la rencontre, le comment, le pourquoi, ç’a été pour moi un vrai supplice (d’autant plus que je n’y croyais pas une seconde à cette rencontre) ! Je pensais que ce livre me plairait pour son côté « polar » mais je n’ai pu arriver jusque-là. Du coup vu les critiques élogieuses de toutes parts, j’ai l’impression d’être passée à côté de quelque chose.

      • Je ne suis pas si sûre que tu sois passée à côté de quelque chose.
        Le livre m’a plu pour des raisons esthétiques, mais également et surtout, beaucoup pour des raisons personnelles, connaissant quelqu’un ressemblant très fortement à David. Mais je ne pense pas, objectivement, que cela soit un grand roman qui marquera les mémoires. Il y a des grosses ficelles, des maladresses, j’en conviens parfaitement…

        Comme quoi on peut difficilement découvrir un livre sans se détacher de son histoire personnelle….

        Très bonne journée à toi,
        Sarah

      • Je pense que c’est exactement la raison pour laquelle je n’ai pas aimé, il ne m’a pas évoqué grand chose : personne autour de moi qui ressemble à David ou Victoria. C’est vrai que ça joue beaucoup.
        Très bonne journée à toi aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s