Les nuits de l’Alligator

Par défaut

           Ceux qui me suivent le savent sans doute, bien que vivant à Paris où l’offre ne manque pas, j’assiste à très peu de concerts. C’est sans doute un tort, mais je suis un peu noyée sous l’offre, les prix sont parfois prohibitifs, je n’arrive pas toujours à me faire accompagner, autant de raisons de me tourner vers des formes de culture qui me sont plus familières. J’essaie pourtant de profiter d’être dans la capitale pour faire un effort de temps en temps. Ainsi, j’ai participé il y a peu à un concours organisé par les Inrocks et contre toute attente, j’ai eu l’immense chance de gagner deux places pour les Nuits de l’Alligator à la Maroquinerie.

5066_event

          Au programme des festivités, Sarah McCoy (c’est en espérant voir cette drôle de femme à la voix belle et puissante que j’avais participé) et Bror Gunna Jansson. The Strusts étaient également au programme mais n’étant pas restée jusqu’à la fin, je ne vous en parlerai pas. J’attendais avec impatience Sarah McCoy, chanteuse hors normes, et j’ai un peu regretté qu’elle partage la scène ce soir-là avec des gens dont je n’avais jamais entendu parler. Et puis Bror Gunna Jansson est arrivé. Seul sur scène avec une batterie et une guitare. Véritable homme orchestre à lui tout seul, il a une voix un rien éraillée qui ne laisse pas indifférent. Une performance que je ne suis pas prête d’oublier ! Le suédois propose un univers folk assez sombre et d’une rare beauté. J’ai été totalement subjuguée par son talent. J’aurais bien acheté son CD à la sortie (d’autant qu’il le vendait lui-même, certains vont encore dire que je ne suis décidément jamais sur les bons coups…) mais je n’avais malheureusement pas de monnaie sur moi. Maintenant que je sais qu’il n’est pas sur Deezer et que ces disques sont parus respectivement à 100 et 50 exemplaires, je m’en mords les doigts !

          Sarah McCoy a encore fait monter le niveau d’un cran si cela est possible. La chanteuse originaire de la Nouvelle-Orléans a une voix à couper le souffle. Bien que connaissant un peu son univers, je me suis laissée surprendre par les premières notes et j’ai vu ceux qui n’étaient pas préparés retenir leur souffle quelques instants face à la puissance de sa voix. La jeune femme est de plus une bête de scène : elle sait accaparer son auditoire comme personne ! Le temps passe à toute vitesse en sa compagnie et on a envie d’en redemander encore et encore tant elle est fascinante. Une prestation de haute volée qui laisse muet d’admiration ! Nous sommes partis ensuite, d’une part parce que la faim nous tenaillait, d’autre part parce que nous ne voyions pas comment le groupe suivant aurait pu avoir ne serait-ce que la moitié du talent de ces deux-là. Merci aux Inrocks de m’avoir permis d’assister à ce concert aussi rare qu’exceptionnel. 

"

  1. Tiens en parlant de concert, j’ai decouvert un café/bar avec un scene Jazz et donc des concerts regulier (tout ca dans un cadre tres ‘classe’ et pas exessif ) Je te propose qu’on se le tente la prochaine fois que je monte .

  2. Deux artistes que je ne connaissais pas, merci pour la découverte 😉
    Ps pour la 1re vidéo : mais comment peut-on faire tout ça en même temps ?!?!?

    • Sarah McCoy est juste exceptionnelle, j’ai rarement entendu une voix pareille. Et le suédois au nom que je n’arrive pas retenir est trop fort ! Super contente de les avoir vus tous les deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s