Une merveilleuse histoire du temps – une romance sur fond de cosmologie

Par défaut

Biopic, drame britannique de James Marsh avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Tom Prior

          Stephen est un brillant étudiant en cosmologie qui veut expliquer la création de l’univers quand il tombe amoureux de Jane, une étudiante en art. Mais alors que tout semble lui sourire, il apprend qu’il est atteint de dystrophie neuromusculaire et on lui donne deux ans à vivre. Il décide alors avec l’aide de Jane de continuer ses recherches et va commencer un véritable combat contre le temps.

461500.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je n’avais entendu sur ce film que des louanges, avant même sa sortie. Je n’avais même pas encore lu le synopsis que je craignais déjà un petit côté mièvre. Mais finalement, un soir où je voulais voir un film pas trop prise de tête je me suis décidée à aller le voir. Et puis j’étais quand même curieuse de voir de quoi il retournait. Sur le coup, le nom de Stephen Hawking ne me disait rien mais au fur et à mesure de l’avancée du film, je me suis rendu compte que j’avais vu cet homme à la télé quand j’étais petite et que j’avais été très impressionnée par le fait qu’il parle grâce à un ordinateur et écrive des livres très techniques par ce biais. Ca m’avait fascinée. Du coup j’ai été assez contente de découvrir son histoire même si, on le verra, le film n’est pas dénué de défauts. Son gros gros point fort, c’est l’histoire, vraiment incroyable, drôle, obstiné et incroyablement intelligent.

000270.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Malheureusement, le parti-pris scénaristique met en avant l’histoire d’amour avec sa femme. Bon, c’est pas que ce ne soit pas intéressant hein mais parlant de l’homme qui a sorti une théorie des trous noirs expliquant les origines de l’univers (rien que ça) et saluée unanimement par le monde scientifique avant de décider de contredire sa propre théorie, chamboulant une deuxième fois toutes les certitudes. Mais pourquoi en parlant quand on peut souligner qu’il a eu une femme merveilleuse qui l’a toujours soutenu ? Partant de là, le film passe un peu à côté de son sujet. Au lieu de l’histoire passionnante d’une véritable génie, on a une histoire d’amour. Touchante certes, mais quand même. C’est important de montrer la place de sa femme dans sa réussite, d’autant plus que ça n’a pas dû être simple tous les jours, mais le film donne a un peu l’impression que sans elle il ne serait rien. Il ne faut pas trop pousser quand même.

596198.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Eddie Redmayne est vraiment exceptionnel dans ce rôle pourtant pas simple. Il est hyper attachant et retranscrit bien l’intelligence de l’homme qu’il incarne, ce qui est loin d’être évident vu ses mouvements très limités. Chapeau. Je ne l’avais que rarement vu dans des films et il a un charme fou ! Il a d’ailleurs reçu l’Oscar du meilleur acteur pour ce rôle. Quant à Felicity Jones, autant elle est pas mal tant qu’elle joue la jeune madame Hawking, autant elle perd toute crédibilité dès qu’elle prend de l’âge et que les relations avec son mari se tendent un peu. C’est vraiment dommage, ça plombe le film qui lise pourtant sur cette relation assez idyllique – pendant les premières années du moins – et la vie de famille de manière plus générale. J’aurais préféré que le film soit axé sur le travail de Stephen Hawking. C’est dommage d’en faire une simple histoire d’amour – aussi forte soit-elle. La romance aurait méritée d’être dosée avec plus de subtilité. Les recherches sont quand même en toile de fond, ce qui a le mérite de faire connaître l’homme et ses travaux à un public jeune qui n’avait surement jamais entendu parler de cet homme. Au final, malgré un excellent sujet, un film un peu mièvre qui reste agréable à regarder grâce à l’excellente interprétation de son acteur principal.

"

    • Tu as bien raison ! Tu me diras ce que tu en as pensé. Même si c’est très axé sur leur couple, on entend quand même un peu parler de ses travaux, ça m’a donné envie de lire un de ses livres, je trouve que ce n’est déjà pas si mal. J’ai passé un bon moment avec ce film mais c’est vrai que j’ai un peu eu l’impression qu’il s’adressait à des jeunes filles romantiques alors que j’aurais préféré quelque chose d’un peu plus exigent intellectuellement parlant. C’est un peu dommage.

  1. Effectivement on s’attendrait à davantage concernant ses recherches scientifiques, mais ce film ‘en reste pas moins une très belle oeuvre sur les difficultés de la maladie. Une histoire d’amour certes, mais pleine de sensibilité. J’ai beaucoup aimé, même si je me suis ensuite précipitée sur ses travaux afin d’en savoir plus !

    • Je ne suis pas une grande adepte de romantisme du coup que ce soit basé sur l’histoire d’amour m’a pas mal gênée. Et sur la maladie, je n’ai pas spécialement trouvé que les difficultés aient été mises en avant ; certes on les voit, mais au delà des faits et de quelques passages un peu larmoyants, je ne les ai pas ressenties outre mesure alors qu’elles ont dû être légion. Accepter la maladie et vivre avec a dû être un terrible combat, pour l’un comme pour l’autre. Après c’est sans doute dû à la manière dont le film est réalisé, il garde un côté léger et une forme de distance qui ne m’ont pas dérangées mais qui font qu’on a du mal à s’apitoyer (ce qui n’est franchement pas plus mal).
      J’ai bien aimé le film, j’ai passé un bon moment mais j’ai trouvé qu’il manquait de fond alors qu’il y avait largement matière à en faire autre chose qu’une romance, aussi réussie soit-elle. Je comprends qu’on puisse aimer ça, mais personnellement ce n’est pas franchement mon truc. Je me sens quand même assez minoritaire sur ce coup-là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s