Actualité·Expositions

Les expos de la rentrée

          Septembre, l’heure de la rentrée, dans les musées aussi. De nouvelles expositions font leur entrée, de nouveaux artistes s’exposent. Petite sélection des expositions parisiennes de cette fin d’année.

– Pour commencer, non pas une exposition mais l’ouverture d’un nouveau département au Louvre : les arts de l’Islam. Projet en préparation depuis de nombreuses années, ces nouvelles salles du célèbre musée ouvrent enfin leurs portes. A voir aussi bien pour les merveilles qu’elles comprennent que pour le plus grand projet architectural entrepris par le musée depuis l’installation de la Pyramide. En effet, les salles sont construites à l’emplacement de la Cour Visconti, un grand sous-sol a été creusé un un tapis volant irisé (c’est le musée qui le dit, pas moi…) vient recouvrir cet espace. Je compte moi-même m’y rendre au plus vite !

– Le Musée du Luxembourg nous propose de découvrir Le cercle de l’art Moderne, avec une exposition sous titrée « collectionneurs d’avant-garde au Havre ». Au programme des réjouissances, Corot, Derain ou Dufy, qui tous en leur temps furent des artistes d’avant-garde. L’occasion également de découvrir des collections qui depuis ont été dispersées de par le monde. Une période que j’aime, notamment en raison du travail sur la couleur, et donc une exposition que je me réjouis déjà d’aller voir.

– Le Grand Palais aussi fait sa rentrée. La célèbre galerie nous offre deux expositions : Bohèmes et Edward Hopper. Si je ne sais au juste ce que contient la première mais son titre me fait rêver, par le vent d’ailleurs et de liberté qu’il apporte. Le Grand Palais a déjà prouvé sa capacité à réunir de très belles toiles autour d’un thèmes avec notamment Mélancolie il y a quelques années. Me voilà donc intriguée. Quant à Edward Hopper, c’est un artiste que je connais peu et les quelques toiles que j’en ai aperçues me donnent envie d’en savoir plus. Une seule solution donc : m’offrir le luxe d’un billet combiné pour échapper au dur problème du choix.

Les dérives de l’imaginaire nous attendent au Palais de Tokyo. Je suis habituellement très circonspecte face aux propositions offertes par le lieux. Ceux qui passent régulièrement par ici le savent, l’art moderne et moi, ça fait deux. Mais là, je crois que je vais faire une exception. Ce titre m’inspire tout particulièrement et les quelques photos que j’ai pu en voir me paraissent très prometteuses. En parallèle, le travail de Ryan Gander est présenté, et là aussi, contre toute attente, les quelques clichés de ses oeuvres me donnent envie d’en découvrir plus. Le Palais de Tokyo va-t-il enfin réussir à me réconcilier avec l’art contemporain ? On en prend le chemin… verdict très prochainement.

Orsay sort un peu des sentiers battus (enfin façon de parler hein…) avec l’exposition L’impressionnisme et la mode. Le thème en lui-même ne me parle pas des masses… Comme vous le savez, la mode et moi, ça fait deux, dentelles et autres froufrous me laissent de glace. Mais ici c’est la scénographie qui m’intrigue. En effet, elle confronte tableaux de maîtres et tenues d’époque. Une mise en relation des toiles avec ce qui les a inspirées qui me semble pouvoir être intéressante. Je pense donc aller y jeter un oeil par curiosité.

– Le meilleur pour la fin, l’exposition que j’attends en trépignant d’impatience se tient à la Pinacothèque : Van Gogh, rêves de Japon. Sans grande originalité, j’ai toujours adoré Van Gogh. J’avais découvert son travail sur le Japon à Amsterdam, dans le musée qui lui est dédié. C’avait été une véritable révélation. Un aspect de son oeuvre qu’on connaît peu et qui mérite pourtant amplement le détour. Une exposition qui m’enthousiasme donc tout particulièrement. En même temps se tient l’exposition Hiroshige, artiste japonais qui a justement inspiré le peintre hollandais. Une confrontation qui peut donc s’avérer tout à fait passionnante. Sans aucun doute, si je ne devais voir qu’une exposition, ce serait celle-là !

          Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive. On peut également aller voir Soutine à l’Orangerie, Cheveux chéris au Quai Branly ou Rubens, Van Dyck, Jordaens à Marmottan Monet. Ce ne sont pas les possibilité qui manquent !

Et vous, avez-vous repéré des choses qui vous inspirent pour ces prochaines semaines ?

9 commentaires sur “Les expos de la rentrée

  1. bonjour madimado,

    ah moi définitivement s’il n’y avait qu’une expo à faire dans ta liste, ca serait celle d’Hooper, mon peintre préféré à 50 coudées devant les autres.. il faut dire que ses peintures ont été abondamment utilisées par les cinéastes et romanciers que j’aime, ca a un lien…
    .lors des années parisiennes, j’attendais en vain qu’une expo lui soit consacrée, et il aura fallu attendre 7 ans apres mon départ pour que cela soit le cas…et hélas j’étais à Paris la semaine passée, mais elle était pas commencée.. apres vu le prix du billet ca fait un peu cher pour l’expo…par contre j’ai fait l’expo paris vu par holywood à l’hotel de ville, et j’ai été trés emballé aussi…

    bonne journée à toi

    1. Tiens, je ne savais pas pour Paris vu par Hollywood, j’irais peut-être y faire un tour. Je connais très peu Hooper mais ton enthousiasme finit de me convaincre d’y aller. Je te ferai un compte rendu 🙂

    1. Avec plaisir ! C’est parfois dur de s’y retrouver dans tout ce qui passe alors temps que j’en étais à faire des repérages pour moi, j’en profite pour faire partager 🙂

  2. L’impressionnisme et la mode me branche particulièrement…et ce nouveau département du Louvre ! waouh ! il faut que je vois ça, absolutly !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.