Le passé

Par défaut

Drame français d’Asghar Farhadi avec Bérénice Bejo, Tahar Rahim, Ali Mosaffa

le-passe-past-poster

          Ahmad et Marie sont séparés depuis quatre ans quand il arrive à Paris depuis Téhéran pour signer les papiers du divorce. Lors de son séjour, il découvre que Marie et sa fille ont des relations conflictuelles depuis qu’elle a rencontré quelqu’un. Des tensions qui cachent un secret trop lourd pour ses épaules d’adolescente.

le-passe-tahar-rahim-ali-mosaffa

          J’aime assez le cinéma d’Asghar Farhadi, bien que je ne sois pas non plus une inconditionnelle de son oeuvre, trop intimiste à mon goût. Toutefois, j’ai toujours apprécié le côté engagé de ses films et leur sobriété. Il quitte ici sa terre iranienne pour tourner en France, un changement de décor qui n’est pas sans conséquences sur la manière de traiter le sujet même si on reconnaît sans peine ici le style du cinéaste. En effet, l’histoire construite autour d’un couple qui se sépare et d’un secret qui divise la famille, n’est pas sans rappeler Une séparationToutefois, le contexte social n’étant pas le même, le résultat est assez différent. Etant donné que l’histoire se passe en France, l’aspect politique présent dans les films précédents disparaît ici. C’est bien dommage puisque c’est justement la partie du cinéma d’Asghar Farhadi que je préfère.

Pauline-Burlet-Le-passé

          Reste le drame familial, la réflexion sur le secret, ce que le réalisateur maîtrise particulièrement. J’ai trouvé que l’intrigue aurait mérité d’être encore épurée. Il y a moults tours et détours qui n’amènent pas grand chose, c’est un peu dommage. La toute fin m’a également un peu gênée, une dernière scène qui n’est pas tout à fait au niveau de ce qui précède. Cela mis à part, le film est impeccable. Les acteurs sont excellents (Bérénice Béjo a d’ailleurs vu sa prestation récompensée à Cannes) et il y a de très belles images. J’aime la sobriété avec laquelle c’est filmé. Pourtant, si je ne peux que reconnaître les qualités de ce film et si je l’ai apprécié, je n’ai pas non plus adoré. Ce n’est pas le genre de cinéma qui me parle, n’ayant que peu de goût pour les drames familiaux. Moi qui déteste les engueulades au cinéma, certaines scènes m’ont mise au supplice ! Malgré quelques maladresses, un très bon film, surtout tenu par un très bon jeu d’acteurs et une mise en scène efficace.

"

    • Oui, un film qui fait l’unanimité, c’est rare, tout le monde l’a adoré. Mais c’est vrai que je préfère un cinéma moins intimiste, du coup même si je l’ai apprécié et que je reconnais que c’est un très bon film, il m’a un peu laissée de marbre, simple question de goûts.

  1. Les accents m’ont jamais dans la compréhension… et je trouve que l’un des comédiens est mauvais (pas le mari, l’autre… le compagnon). Pas de frisson au bord des tempes… Une scène exceptionnelle, celle du début où les personnages se font des signes à travers la vitre de l’aéroport. J’ai pensé au muet!

    • Oui, j’ai aussi trouvé qu’il était un peu en dessous. Par contre l’accent ne m’a pas gênée, d’autant plus que c’est en parfaite adéquation avec le personnage. La scène de l’aéroport est très chouette, malheureusement c’est la première et on ne retrouve pas vraiment la même poésie dans la suite, c’est un peu dommage.

  2. Il faut lire gêné au lieu de jamais. C’est rare que je m’attaque aux accents vu le mien mais je n’ai pas la prétention de faire du cinéma!

  3. ah c’est marrant…moi c’est tahar rahim que j’ai trouvé un peu en dessous…ali mostafa est génial dans son role par contre… bon moi j’ai pas encore écrit dessus mais j’ai adoré ce film, un des meilleurs de l’année tant il y a une virtuosité scénaristique incroyable …. mais figure toi que j’ai pensé à toi lors des fameuses scènes d’engueulade je me suis dit que tu serais au supplice :o) et j’ai eu raison!!!

    • Oui, c’est ça (enfin, moi c’est lui aussi que j’ai trouvé assez moyen, mais j’ai peut-être mal lu et donc répondu de travers^^), j’ai trouvé qu’il était un peu à côté de son personnage, assez effacé. C’est très bien filmé, j’aime beaucoup le style d’Asghar Farhadi, je le trouve très intéressant. Par contre c’est sûr que ne pas supporter les engueulades est un vrai handicap quand on se retrouve confronté à ce genre de films 🙂 Du coup, j’ai beau lui trouver plein de qualités, je n’ai pas vraiment pu l’apprécier à sa juste valeur.

  4. Bonsoir, heureusement qu’il y a l’Iranien qui joue tellement plus sobre que les autres. Marie (Bérénice Bejo) m’a horripilée, Tahar est plutôt transparent. Je ne suis pas arriver à sentir que Marie et Salim étaient amoureux. Ce n’est pas visible à l’écran. J’ai nettement préféré les films précédents de Farhadi. Bonne soirée.

    • Tout à fait d’accord sur le couple, j’ai eu le plus grand mal à y croire. J’ai également préféré les précédents films de Farhadi, j’ai trouvé celui-là plus fade. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s