Only lovers left alive

Par défaut

Drame, romance, britannique de Jim Jarmusch avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska

445377.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Adam et Eve s’aiment bien que l’un vive à Détroit et l’autre à Tanger. Adam est un musicien torturé et sa femme entreprend un long voyage pour le rejoindre. Mais la joie des retrouvailles va être de courte durée et leur quotidien va être bousculé par l’arrivée d’Ava, la petite sœur d’Eve.

376591.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Je dois avouer que si je suis allée voir ce film, c’est essentiellement parce qu’il m’intriguait. Une histoire de vampires vue par Jim Jarmusch, j’avais du mal à voir ce que ça pouvait donner ! D’autant plus que les critiques étaient franchement bonnes, ce qui est toujours surprenant quand il y a des buveurs de sang à l’écran. Il fallait donc que j’aille voir de quoi il retournait. Dès la première scène, j’ai su que ce film allait être étrange et fascinant. Il faut dire que ça commence fort avec un portrait alterné des deux personnages qui semble suivre le mouvement du tourne-disque débitant une musique envoûtante. C’est hautement esthétique et vaguement écœurant, effet mal de mer oblige. Le ton est donné, ici les images sont recherchées, la lumière très travaillée et la musique au centre de tout pour un résultat d’une beauté parfois déroutante.

322839.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

          Et l’histoire dans tout ça ? Elle m’a semblé un rien délaissée et c’est bien dommage. J’ai trouvé que c’était un rien compliqué et tiré par les cheveux. Les vampires ne sont là finalement que pour introduire le problème du sang contaminé et un propos écolo de manière on ne peut plus maladroite. Ils sont censés amener également un certain recul sur les activités humaines même si j’ai trouvé que l’effet tombait à plat. Les personnages étalent leur passif, chacun étant un génie méconnu et ayant côtoyé du beau monde. Ainsi, l’un d’eux serait le réel auteur des pièces de Shakespeare : mais pourquoi nous infliger ces propos inutiles qu’absurdes ? Sans compter un petit côté fleur bleue dont je me serais bien passée.

Only-Lovers-Left-Alive-Jim-Jarmusch-08

          Pourtant, malgré ses grosses ficelles, le film ne manque pas d’intérêt. Le propos a beau être lourdaud, il pose des questions intéressantes sur notre société. Et surtout, c’est l’image est tellement belle et fascinante qu’on en oublierait presque les maladresses du scénario. La bande-son est quant à elle un vrai régal et mérite le détour à elle seule. J’ai été comme hypnotisée par la musique et me suis laissée porter sans peine par ce film. Malgré des faiblesses indéniables du côté de l’histoire, Jim Jarmusch signe un long métrage de toute beauté, étrangement déroutant.

"

  1. oui… ta critique semble refleter l’idée que je pouvais avoir du film sans l’avoir vu alors que j’ai eu plusieurs occasions d’y aller….je pense que visuellement c’est splendide, mais niveau scénario ca me semble quand même un peu tirer à la ligne… si la majorité des critiques étaient élogieuses certaines avaient pointé le manque de scénario et j’avoue que ce genre de remarque est pour moi assez rédhibitoire… j’essaierais de le rattraper en DVD tout de même…bonne soirée à toi..

    • Je n’avais lu que des critiques élogieuses, si j’avais entendu parler de la faible épaisseur du scénario, je pense que j’aurais aussi passé mon tour. Mais bon, je ne regrette pas de l’avoir vu, c’est une expérience euh… intéressante. Ce n’est pas du tout mon type de film (ni les vampires, ni le côté hyper esthétisant, ni l’histoire tirée par les cheveux) mais j’ai quand même bien aimé, je crois que c’est la magnifique bande-son qui fait ça, j’étais subjuguée. Ce n’est pas un chef-d’œuvre mais finalement, ça se laisse regarder. Bonne soirée !

  2. Ah j’etais curieuse d’avoir ton avis (vu que nos avis cinematographique concorde souvant), pour moi le coté vampirique etait un pretexte pour que les protagoniste est un regard plus poussé sur la societé.Mais en effet ca peut aussi booté le coté fleur bleu ^^, puis c’est mode les vampires, faire un film d’auteur avec des vampires ca c’est pas vu depuis les années quatre vingt si j’ose dire lol .
    Bon allé j’ai plus qu’a le voir ce film !

    • Oui, un film d’auteur avec des vampires, c’est rare ! Rien que pour ça je voulais le voir. Après bon, même si l’idée n’était pas forcément mauvaise, il s’est un peu raté sur le fond, on le voit venir de loin avec ses gros sabots mais l’image et la musique sont tellement belles qu’au final ça passe plutôt bien.

  3. Pingback: Bilan 2014 | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s