Tom à la ferme, un thriller époustouflant

Par défaut

Thriller franco-canadien de et avec Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy

          Un jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne n’y connaît son nom ni la nature de sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclatera enfin, quelles qu’en soient les conséquences.

tom-a-la-ferme-onesheet_fre_hr

         De Xavier Dolan, je n’avais vu que Les amours imaginaires qui m’a laissé un souvenir pour le moins marquant. En effet, ce film tourné avec très peu de moyens m’avait totalement fascinée. J’étais tombée dessus un soir sur Canal+ et malgré l’heure tardive, je n’avais pu me détacher de cet ovni cinématographique. J’avais honteusement raté Laurence Aniways et quand j’ai vu qu’il sortait son 4° film, Tom à la ferme, j’étais aux anges, pressée de découvrir ce que le petit génie québécois nous avait réservé. Ici, le jeune réalisateur change un peu de registre avec un film moins axé sur les sentiments (quoi que ce soit discutable) pour virer plus vers le thriller (dont on trouvais déjà les prémices dans certains passages des Amours imaginaires). J’avoue avoir été très surprise par ce film et je ne sais trop comment vous en parler sans trop en dévoiler.

TOM A LA FERME PHOTO5

          Je ne sais pas au juste à quoi je m’attendais sachant que Xavier Dolan n’est pas du genre à faire dans le classique mais en tout cas certainement pas à ça. Je savais qu’on sortait du côté sentimental de ses précédents films et je crois que je pensais avant tout avoir affaire à une histoire de deuil, même si je me doutais un peu que ça n’allait pas être aussi simple… Certes il y a de ça, mais c’est aussi (et surtout) tellement plus ! Le deuil est le point de départ de ce film et reste très présent, toutefois, on retrouve aussi la « marque » de Xavier Dolan avec une réflexion sur le regard de l’autre et l’acceptation qui est très subtile et donne une belle profondeur à l’ensemble. Mais surtout, ce film est avant tout un excellent thriller !

TOM A LA FERME PHOTO1

         Je n’en dirai pas plus sur l’histoire pour ne pas gâcher le suspens mais la mise en scène est extrêmement réussie. Il ne se passe finalement pas grand chose d’exceptionnel mais chaque détail est pensé pour laisser songer au pire. Une force de suggestion redoutablement efficace. Le film est sobre mais très réfléchi : chaque scène est construite intelligemment et on monte peu à peu en puissance, chaque plan est millimétré et il y a quelques images fortes même si on est très loin d’une réalisation esthétisante. Il y a au milieu une scène de toute beauté, éblouissante dans ce décor assez chiche (oubliez la ferme bucolique, la réalité est plutôt un grand hangar mal entretenu au milieu de champs d’une platitude déconcertante). La musique est à mon sens le point faible de bien des films, ici, bien que très présente, elle souligne parfaitement les sous-entendus de l’histoire et contribue grandement à créer l’angoisse ou l’émotion.

tom-a-la-ferme

          J’ai vu ce film en avant-première et il était présenté de manière originale. Dans l’esprit ciné-club, avant la projection, l’oeuvre est analysée, sans bien sûr en dévoiler le contenu, mais de manière à offrir des pistes de lecture. Pour cela, différents extraits étaient proposés dont une chanson de la Reine des neiges, des extraits de Witness avec Harrison Ford ou de Misery. Le point commun a tous ces extraits est le travail ou la ferme. Toutefois, la présence de Misery dans cette sélection m’avait un peu interpellée. Finalement, chaque extrait était très bien choisi et venait éclairer différents aspects du film de Xavier Dolan. J’ai trouvé cela tout à fait passionnant et ça met en avant la manière dont ce film entre en résonance avec une certaine forme de cinéma et se la réapproprie.

TOM-A-La-FERME-Xavier-Dolan-@clara-palardy-1024x678

          Le moins qu’on puisse dire c’est que ce film ne laisse pas indifférent et les commentaires ont été pour le moins nombreux à la sortie. J’y suis allée avec une amie et j’ai été heureuse de pouvoir en discuter avec elle tant nous étions sonnées. Nous avons passé une grande partie du film accrochées à nos fauteuils en état de stress intense. Xavier Dolan crève l’écran, il est presque aussi bon acteur que réalisateur, ce qui n’est pas peu dire ! Ce film est fait avec peu de moyens : une poignée d’acteurs et Xavier Dolan à peu près partout au générique restreint, mais on oublie vite cet aspect tant on se retrouve plongé dans cet univers dépouillé et un rien sordide. Il y a là quelque chose qui tient de l’exploit. Je ne pense pas que tout le monde accrochera avec cette ambiance très noire mais ce qui est certain, c’est que le cinéma de Xavier Dolan ne laisse pas indifférent ! A 25 ans, il confirme son statut de petit génie du cinéma avec une inventivité et une maîtrise qui forcent le respect. Un film sombre et angoissant, impeccable de bout en bout, dont on ne ressort pas tout à fait indemne : âmes sensibles s’abstenir.

"

  1. Bonjour Madimado,
    Ah ton billet ne peut que me conforter à l’idée de ne pas le rater celui là…je l’ai noté depuis bien longtemps dans ma whish list et effectivement pour le moment, que ce soit avec la bande annonce, particulièrement sibylline, ou ce que les gens disent sur le film, le mystère demeure totalement intact quant au déroulement de l’intrigue, donc j’espère que j’arriverais à maintenir ce mystère jusqu’à ce que je le voie, à mon avis pas avant la semaine prochaine au mieux..
    . Les Amours imaginaires, j’avais essayé de voir le début en DVD mais contrairement à toi je n’avais vu que les défauts du film qui me sautaient aux yeux et j’avais pas été plus loin…en revanche, Lawrence Anyways fait partie de ces chocs dont je ne me suis toujours pas remis…j’ai hate de voir de quel coté de la balance ce film va me faire plonger :o)…très bonne journée à toi…

    • Les amours imaginaires tenait presque plus du documentaire ou de la blague entre copains pour moi, pourtant j’avais déjà été très intriguée par le ton et la manière de filmer, moins brouillonne qu’il n’y paraît. Là, on change totalement d’univers et de genre, même s’il y a quelques légers rappels à mon sens. Je n’arrive pas exactement à dire si c’est un grand film ou pas mais c’est un thriller efficace et c’est un cinéma tellement marqué que je crois qu’on est un peu au delà du j’aime/j’aime pas de toute façon. A 25 ans, arriver à perturber à ce point les repères, c’est déjà un coup de maître ! Il faut absolument que je vois ses 2 autres films maintenant ! Bonne soirée

  2. Tu l’as vu à la projection proposant une analyse d’Ollivier Pourriol? Je voulais y aller moi aussi et j’ai pas pu. J’ai vu le film et j’ai adoré – tout comme Laurence Anyways. Personnellement je n’y ai pas vu seulement un thriller (super bien foutu ) mais aussi un film justement axé sur les sentiments avec un thème fort celui de l’acceptation des autres et surtout de soi. Je te mets le lien si ça t’intéresse : http://www.luzycalor.com/2014/04/tom-a-la-ferme-xavier-dolan/
    J’aime beaucoup le cinéma de Dolan. C’est assez impressionnant.

    • Je suis tout à fait d’accord, l’aspect thriller vient s’ajouter aux thèmes privilégiés de Dolan. J’ai beaucoup aimé la manière dont il traite le deuil et surtout le regard des autres. Il dépeint les sentiments comme personne ! J’avoue que je n’ai pas trop développé cet aspect (pourtant essentiel) dans mon article parce que je ne savais pas trop comment faire pour parler de ce film sans trop en dire et gâcher l’effet de surprise que j’ai moi-même eu en le regardant, j’avais plutôt envie de brouiller les pistes sur ce coup 🙂

  3. Pingback: Avril, le bilan | Madimado's Blog

  4. Pingback: Bilan 2014 | Madimado's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s