Archives de Catégorie: Librairies

Librairie Ombres Blanches

Par défaut

          Ombres Blanches est LA librairie toulousaine. Je me suis rendue compte il y a peu que je ne vous en avais jamais parlé ici. Un fâcheux oubli qu’il me fallait absolument corriger. Petite présentation.

          Ombres Blanches est la plus grande librairie toulousaine, et l’une des plus grandes librairies indépendantes françaises. Elle a été créée en 1975 et n’a cessée depuis d’étendre son fonds et sa renommée. En 1980, les éditions de Minuit sont entrées au capital, permettant ainsi à la librairie de s’étendre. Elle compte aujourd’hui 100 000 titres en stock et 400 000 disponibles à la commande. Seuls les ouvrages scolaires et scientifiques ne sont pas représentés, pour le reste on y trouve entre autres : littérature, jeunesse, BD, essai, beaux-livres, cuisine, voyages… Difficile avec ça de ne pas y trouver son bonheur !

263323_261168270561680_174488_n

          La librairie est divisée en deux magasins qui ne communiquent pas. Je vous parle d’abord du plus petit et du moins connu, situé quelques mètres après l’entrée principale de la librairie, rue Gambetta. Il regroupe les guides de voyage et les livres de cuisine. Même si je n’y vais pas très souvent, j’aime bien cet endroit qui me fait rêver par les thèmes qu’il propose. La librairie principale est quand à elle beaucoup plus vaste ! Elle est répartie en différents espaces un peu tarabiscotés (les agrandissements successifs ont laissé des traces !). La topographie très particulière des lieux permet de bien distinguer les différentes sections de la librairie et de ne pas trop ce se sentir perdu, dans un espace immense.

          J’ai passé des heures et des heures à errer dans ces rayonnages quand je vivais à Toulouse. Au lycée, dès que j’avais une heure de libre, j’allais m’y réfugier pour trouver ma prochaine lecture ! Et même après, j’ai continué à venir m’y servir à chacun de mes passages dans la ville rose. La grande qualité de cette librairie, c’est bien sûr, son fonds incroyable. Son point faible en revanche tient à l’accueil, souvent assez indifférent, même face à ses client les plus assidus. La librairie possède un patio dans lequel on peut feuilleter les ouvrages devant un thé ou un café, ce qui est fort agréable en été. Elle organise également presque chaque soir des rencontres avec des auteurs venus du monde entier. Un endroit qui mérite le détour pour la quantité et la qualité de son fonds et les très belles rencontres qu’il propose. 

ombres_blanches

Librairie Ombres Blanches

50 rue Gambetta

31 000 Toulouse

Du lundi au vendredi 9h30-19h, 10h-19h30 le samedi

Librairie L’autre Rive, Toulouse

Par défaut

          La librairie L’Autre Rive est une jeune librairie toulousaine située tout près du Saint-Cyprien, sur les avenues Etienne Billières. Elle a ouvert il y a quelques années à présent mais ce n’est qu’il y a peu que j’ai appris son existence. Je suis donc allée y faire un tour. Présentations.

millelib_header_91

          L’Autre Rive est une librairie d’assez petite taille qui propose aussi bien de la littérature générale que des essais, beaux livres, BD ou jeunesse. Elle n’est pas particulièrement visible et j’étais sans doute déjà passée devant sans la remarquer. Cette fois, je l’ai enfin repérée, et testée sur le champ ! La première impression est agréable. La librairie n’est pas très grande mais agréablement agencée, avec différents espaces ouverts mais assez bien délimités. Cette configuration des lieux les rends assez accueillants. Mais l’atout majeur de cette librairie, ce sont ses libraires ! Une équipe de jeunes passionnés aussi accueillants que compétents.

          Dès l’entrée, j’ai reçu un accueil charmant et la libraire s’est empressée de voler à mon secours, avide de me prodiguer ses conseils, par ailleurs très judicieux. Je savais ce que je venais chercher mais j’ai écouté attentivement ses avis, fort bien argumentés, et en ai profité pour discuter un peu. Tant d’enthousiasme et une telle envie le partager sont un véritable plaisir. Une librairie comme je les aime, où priment le conseil et la proximité avec le client. Cette librairie, quoiqu’un peu éloignée de mes quartiers de prédilection, deviendra sans doute un passage quasi-obligé lors de mes escapades toulousaines. Un accueil chaleureux et des conseils avisés qui donnent envie d’aller chez son libraire. 

200909042099

Librairie L’Autre Rive

24 avenue Etienne Billières

31300 Toulouse

Salon du livre 2013

Par défaut

          Ca y est, le Salon du livre 2013 ouvre ses portes. Comme le veut la tradition, le jeudi soir est réservé à l’inauguration, accessible uniquement sur invitation, pour l’ouverture au public, il faudra attendre le lendemain matin. L’ouverture des festivités est prévue pour 9 h ce vendredi 22 mars. Quant à la clôture, c’est pour le lundi 25 mars à 19 h. Des livres, des livres et encore des livres, que demander de plus ?

8549061348_0b7966f812_o

         Voici un aperçu du programme avec cet années, 5 axes thématiques : les lettres roumaines à l’honneur, Barcelone ville invitée, le livre de cuisine à l’honneur au Square Culinaire, Art Square – espace dédié aux livres d’exception, et enfin, la création éditoriale française est mise en avant. Comme toujours, des ateliers, rencontres et conférences, sont prévus autour de ces thèmes. Sans oublier bien sûr les nombreux stands d’éditeurs sur lesquels vous pourrez acheter des ouvrages de tous acabits ou faire dédicacer vos livres par vos auteurs préférés.  Si vous avez la chance de venir à un moment un peu calme, peut-être pourrez-vous même discuter avec quelques éditeurs passionnés, surtout sur les petits stands. L’occasion de faire de belles rencontres ! Vous trouverez le programme complet ici mais en voici un très bref aperçu :

Vendredi : 12h – 13h Comment fait-on une bande-dessinée ? / 14h30 – 15h30 lettres roumaines, Est-Ouest : des retrouvailles littéraires / 15h30 – 16h30 Nouvelles lectures pour grands ados

Samedi : 11h -12h La cuisine note à note, qu’est-ce que c’est ? / 15h Square culinaire, poêles et des bulles / 15h30 – 16h30 Rencontre avec Carlos Ruiz Zafón / 16h30 – 17h30 Des mots aux émotions

Dimanche : 12h – 13h Comment susciter l’art de l’interrogation chez les enfants ? / 13h30 De la page à l’écran / 16h30 – 17h30 Dracula, entre mythe et réalité

Lundi : 13h30 Les coulisses de l’édition / 14h30 – 15h30 Six siècles de livres d’art / 15h30 A quoi sert un éditeur ?

F_c29d7478300ee5e37434a765495b30e250abcc13c8824

Et côté dédicaces ? Vendredi ce sera Nicolas Rey (16h), Tatiana de Rosnay (16h30), Michel Quint (17h), Amélie Nothomb (18h) ou encore Marie Nimier (18h30) / Samedi : Françoise Hardy (14h), Marc Lévy (14h), Philippe Delerm (15h), Christine Angot (16h), Javier Cercas (16h), Jérôme Ferrari (16h) et Serge Joncour (16h) / Dimanche : Benjamin Lacombe (14h), Juliette Gréco (15h), Mathias Malzieu (15h), Nicolas d’Estienne D’Orves (16h), Carlos Ruiz Zafon (16h) et Mathias Enard (17h30). Les autres très nombreuses rencontres sont à découvrir ici.

Salon du livre de Paris

Porte de Versailles

Du 22 au 25 mars, de 10h à 19h

10 €

Rencontre avec Julia Deck

Par défaut

Julia Deck, l’auteur du très bon Viviane Elisabeth Fauville, sera présente le

24 octobre à partir de 18h à la librairie AUX LIVRES, ETC.

Dans ce premier roman, elle nous conte avec brio l’histoire d’une femme qui devient mère à 40 ans et divorce à la naissance de sa fille. Perturbée par ces circonstances difficiles, elle suit une psychanalyse et, sans raison apparente, le tue… Un roman original et extrêmement bien mené. Pour la critique complète, rendez-vous ici.

Pour rencontrer l’auteur et lui poser toutes vos questions sur l’ouvrage, rendez-vous demain, mercredi 24 octobre, à 18h à la librairie Aux livres, etc… au 36 rue René Boulanger – 75010 Paris

Pour en savoir plus, le site de la librairie : http://www.auxlivresetc.com

A la recherche de LA librairie…

Par défaut

           Vous le savez peut-être, j’ai déménagé il y a quelques mois. J’ai quitté le 14° ou j’étais installée depuis mon arrivée à Paris pour le 17°, soit l’autre bout de la ligne 13 (celui où il y a encore plus de problèmes…). Il a donc fallu que je revoie toutes mes habitudes : trouver les commerçants sympas avec de bons produits, les endroits pas trop cher, les espaces verts, la nouvelle cantine pour les jours où des amis passent et où on a la flemme de cuisiner, le café o aller s’installer avec un livre au soleil. Bref, changer de quartier c’est presque comme changer de ville, tout est à revoir. Et parmi les priorités, bien évidemment, partir à la rencontre de son nouveau libraire, regrettant déjà amèrement l’ancien (à découvrir ici) !

La libraire de Paris (Gallimard), place de Clichy

          Je connaissais déjà la librairie Gallimard de la Place de Clichy, très grande, très bien approvisionnées mais qui sent un peu l’usine et avec des libraires au mieux indifférents, si vous avez moins de chance, carrément méprisants (c’est une spécialité de la maison je pense, dans le 6°, c’est pire). Bref, on est contents qu’elle soit là en cas de besoin ça ne donne pas envie d’aller demander conseil. Je suis donc allée voir vers des lieux de taille plus réduite. J’ai commencé par la charmante librairie des Batignolles, dont je reparlerai surement. L’endroit est très chaleureux et la libraire extrêmement accueillante. En revanche, j’ai bien peur que nous n’ayons des visions de la littérature quelque peu divergentes ce qui exclut à peu près là aussi la demande de conseil (avisés en tout cas). Nous ne lisons tout bonnement pas le même type de romans, ce qui donne une sorte de dialogue de sourds : je parle Joncour, Toussaint, Mingarelli ; on me répond Olmi, Guenassia, Smith. Difficile donc de se comprendre mais je vous recommande tout de même l’endroit fort sympathique et chaleureux. J’y retournerai sans doute moi même à l’occasion.

Vitrine de la librairie des Batignolles

          Et puis, je suis passée par hasard devant une grande librairie, tout près de chez moi. Un nom évocateur qui me tentait particulièrement et a piqué au vif ma curiosité : L’usage du monde. J’ai donc profité de la rentrée littéraire pour allez voir ça de plus près. Première bonne surprise, la librairie est bien aménagée : un coin pour les essais à gauche, les romans au centre, les illustrés à droite. Du premier coup d’oeil, on repère l’agencement des lieux. La table rentrée littéraire était bien fournie et les libraires se sont jetés sur moi pour me proposer leur aide. J’en ai donc profité pour demander conseil. Ici on aime visiblement la littérature exigeante (intello diraient certains mais qu’importe). J’ai eu droit à un avis construit et argumenté avec passion sur certains ouvrages de la rentrée qui m’a donné envie (même si ça n’a pas servi à grand chose étant donné que j’avais déjà fait ma sélection). Le rapport avec le client semble essentiel ici. Deux personnes sont passées avant moi et les libraires semblaient connaître précisément leurs goûts et leurs dernières lectures. Quelle joie de trouver deux jeunes libraires passionnés et accueillants avec qui converser des dernières nouveautés.

Vitrine de L’usage du monde

          Cette fois c’est sûr, j’ai trouvé mon nouveau fournisseur officiel de littérature. Avoir un bon libraire près de chez soi est tellement important ! Un des points forts du lieux est la diversité de l’offre proposée avec un joli choix d’essais mais aussi des guides de voyages (vu le nom, le contraire eut été honteux !). Une très belle sélection cuisine également, juste au niveau de la caisse, idéal pour feuilleter en attendant son tour… L’accueil chaleureux et le désir de partager sa passion avec le client sont également des atouts majeurs de ce lieu qui propose aussi des rencontres avec les auteurs. C’est certain, on n’a pas fini de me voir errer dans les rayons.

L’usage du monde, vue de l’extérieur

L’usage du monde

32, rue de la Jonquière

75017 Paris

http://librairielusagedumonde.blogspot.com/

Ouverture tous les jours de 10h à 20h, fermeture le dimanche après-midi et lundi matin.